Ludovic met le cheveu à nu

Le cheveu à nu, le coloriste

Le cheveu et vous

Le cheveu à nu

Le cheveu est depuis la nuit des temps un sujet qui tombe pile poil. Le cheveu est un véritable sujet d’étude pour les amateurs de statistiques et d’informations insolites. Le cheveu à nu pour vous. Nombre, durée de vie, cycle de croissance : voici les principaux chiffres et caractéristiques concernant l’élément le plus connu de la pilosité humaine. Le cheveu à nu.

Nombre de cheveux

Chez l’homme, le nombre de cheveux est compris entre 100 000 et 200 000, et peut varier selon de nombreux critères dont le sexe, l’origine ethnique, la condition physique, l’âge et surtout la pigmentation des cheveux.

  • Une chevelure brune compte environ 100 000 à 110 000 cheveux en moyenne.
  • Une chevelure claire, tendant vers le blond, compte approximativement 140 000 à 150 000 cheveux
  • Une chevelure rousse compte de l’ordre de 75.000 à 90.000 cheveux


Lire aussi: Daniel Craig change de couleur de cheveux


Vie et mort d’un cheveu

La durée de vie moyenne d’un cheveu est de trois ans chez les hommes et varie entre 4 à 7 ans chez les femmes.

Renouvellement du cheveu

Au cours d’une vie, le cheveu se renouvelle environ de 20 à 25 fois.

Phases de vie d’un cheveu

Croissance

La croissance dure environ de 2 à 7 ans en fonction des individus (voir plus bas), sachant qu’un cheveu pousse en moyenne de 1 cm par mois.

Régression

La régression dure environ 15 à 20 jours. Il s’agit d’une interruption de la croissance, préalable au renouvellement

Expulsion

L’expulsion dure de 2 à 4 mois et correspond à la mort du cheveu, qui reste néanmoins accroché sur le cuir chevelu.

Chute de cheveu

Le cheveu remplaçant le cheveu mort arrive à la surface du cuir chevelu entraînant la chute du cheveu mort

Cheveux et saisons

Outre le facteur héréditaire et certaines causes exogènes (stress), la chute des cheveux est également fonction des saisons. En moyenne, chaque individu perd entre 45 et 60 cheveux par jour. Le rythme de la chute s’accélère à l’automne pour atteindre plus d’une centaine par jour. A l’inverse, le printemps et l’été sont propices à la croissance capillaire.

lire la suite: Santé-médecine 


Lisez-aussi: Changer la couleur de ses yeux à vie, c’est possible


[embedyt] http://www.youtube.com/watch?v=-0lqNvg359I[/embedyt]

La NASA développe un casque qui fait pousser les cheveux

La NASA développe un casque qui fait pousser les cheveux, lecoloriste

Une société américaine, Theradome, fondée par un ancien de la NASA est sur le point de mettre sur le marché un casque qui pourrait bien révolutionner le marché de la repousse des cheveux.

La NASA développe un casque qui fait pousser les cheveux. En effet, le casque en question développé depuis 2008 permettrait de limiter la chute des cheveux, et même permettrait de faire repousser ceux-ci. Le tout basé sur une technologie de pulsions laser ayant pour objectif de booster la production de follicules pileux. Retour sur cette avancée majeure dans le domaine de la calvitie… Imaginez-vous bien la scène. Le soir en rentrant chez vous, devant la télé, vous portez ce casque un peu étranger quelques minutes pendant que vous regardez la télé, ou que vous préparez à manger.


Vous aimeriez peut-êtreToute la vérité sur les roux


La NASA développe un casque qui fait pousser les cheveux: FICTION ou RÉALITÉ…soyez au aguets avec les charlatans

Quelle utilité? Vous ne perdrez plus jamais vos cheveux… Une avancée majeure que même Jules Verne n’aurait pas imaginé dans ses rêves les plus fous… Et bien, il semblerait qu’une société américaine soit sur le point de commercialiser ce produit, qui pourrait bien révoluttioner le monde des cosmétiques capillaires. En effet, Tamim Hamid, un ancien ingénieur de la NASA et fondateur de la société qui a développé ce casque est formel : ce casque permet de limiter la chute des cheveux, et de favoriser leur repousse !

Le concept repose sur des impulsions laser au niveau du cuir chevelu, ce qui a pour conséquence de stimuler la production de mitochondrie dans le follicule pileux, et donc de favoriser la production de protéines nécessaires à la repousse du cheveux. Le casque est composé de pas moins de 80 lasers qui permettent de couvrir une superficie de 580 cm carrés, alors que la superficie moyenne d’un cuir chevelu est de 716 cms carrés. Autant dire que la quasi-totalité du scalp est concernée. Les lasers produisent une chaleur de moins de 1degré celsius, ce qui n’apporte aucune gêne quand on porte le casque. Avec une séance de 20 minutes 2 fois par semaine, les premiers résultats visibles apparaissent au bout de 18 semaines. Au bout de 50 semaines, le cuir chevelu du sujet est considérablement renforcé.


Lisez-aussiCosmebio répond à 10 questions sur le cosmétique bio


Source: Thibault Le Pellec


Le roux le plus de la saison

Le roux, le plus de la saison est le nouveau blond

Les stars et les top ont opté pour les roux sur plusieurs tapis rouge et lors des grands événements et sorties mondaines. Il ne suffit que d’un regard dans les magazines tendances et quelques jours au Fashion week pour s’apercevoir que le roux est le nouveau blond de la saison automne-hiver 2015.

Pour être à l’honneur les filles, toutes les nuances de roux sont présentes, soyez informé qu’il existe plusieurs déclinaisons du roux:  Entre autres, le blond roux, l’auburn, le cuivré.

Les roux  aussi bien que les blonds se porteront plus pâle sur les pointes pour recréer un effet ombré moins visible. Nous les appellerons les broux et les blingers.

Pas rousse qui veut!

Le roux est très particulier puisque ce n’est pas vraiment une couleur naturelle. Le cheveu va du noir au blond en passant par plusieurs marrons, mais on parle rarement du roux, c’est plutôt normal. En fait, c’est une différence génétique, une mutation d’un gène, ce qui fait que tout le monde « peut » être roux, pour peu qu’il y ait cette transformation. C’est un gène récessif et c’est plutôt rare d’être roux naturellement, seulement 1 à 2% de la population naît rousse !

Pour vous aider à faire un choix, le coloriste Ludovic vous propose son album photo et ses 75 tableaux sur Pinterests.  


La coiffure comme soin est thérapeutique

la coiffure comme soin est thérapeutique, lecoloriste

La coiffure est thérapeutique selon les experts

Créée pour répondre aux besoins spécifiques de personnes âgées, malades ou fragiles, la socio-coiffure permet d’apaiser un mal-être causé par une perte totale ou partielle de la chevelure ou par un manque de soins. Nous pouvons croire que la coiffure comme soin est thérapeutique.

La coiffure comme soin est thérapeutique selon les experts

En quoi consiste la socio-coiffure ?

Retrouver son intégrité physique et psychologique, être accompagné dans sa réinsertion professionnelle, ou garder des cheveux sains et propres malgré l’âge ou la maladie… Autant de raisons pour lesquelles pour prendre soin de sa chevelure et de soi n’est ni futile ni inutile. Et c’est pour cela que sont formés les socio-coiffeurs. La coiffure comme soin, à la maison.

Plus que de simples coiffeurs, ils interviennent là où le temps et le personnel spécialisé manquent. Par exemple pour permettre à des personnes alitées, âgées ou malades, de bénéficier de shampoings au lit et de coupes d’hygiène dont elles seraient privées autrement. Pendant des mois, parfois des années. « C’est un métier thérapeutique nécessaire dans un pays où le prendre soin est hyper médicalisé et pas assez social », selon Jean-Marie Jouhaud, animateur social en maisons de retraite.

Patients suivant des chimiothérapies, victimes de pelade, mais aussi des accidentés de la route ou des grands brûlés, les clients des socio-coiffeurs ont souvent en commun un besoin de retrouver leur identité. Selon Véronique Gibault, socio-coiffeuse depuis 22 ans, suivre ces personnes jusqu’à la repousse de leurs cheveux est nécessaire. « Il faut vraiment être à leur écoute et les accompagner avant, pendant et après le traitement. »

Nathalie, 45 ans, qui a suivi sa seconde chimiothérapie en 2012, est allée voir Véronique avec ce besoin de retrouver qui elle était avant la perte de ses cheveux. « J’avais très bien vécu de les perdre, puisque ça m’était déjà arrivé, mais il fallait quand même que je retrouve cette part de mon identité. La plupart des gens arrivent à s’accepter avec les cheveux courts, une fois la repousse commencée. Mais pas moi. Ça a été tellement difficile que je suis passée par une phase dépressive. Mes cheveux n’étaient pas d’une longueur acceptable et je n’étais pas bien dans ma peau. Grâce à la pose d’extensions naturelles, Véronique m’a permis d’avoir une chevelure longue sans porter de perruque. »


Vous aimeriez peut-être: les scientifiques ont résolus l’énigme du cheveux gris 


Au-delà de la coiffure « classique »

La SOCO Academy, créée par Marie-Pierre Darthayette en 2011 à Biarritz, est la seule formation de socio-coiffure en France. Elle dure une semaine par mois pendant un semestre et est réservée aux titulaires d’un CAP ou d’un BP de coiffure.

« Pour moi, la coiffure c’est le paraître, alors que la socio-coiffure, c’est être, explique quant à elle Véronique. Dans ce métier, on oublie les diktats de la mode. En socio-coiffure, la beauté n’est pas un but, elle n’est qu’accessoire, contrairement à la coiffure classique.» Si elle a fait le choix, en tant que coiffeuse, de se spécialiser dans la prothèse capillaire il y a 25 ans, c’est qu’elle trouvait frustrant le fait de poser une perruque sur une cliente et de ne pas savoir ce qu’il advenait d’elle ensuite. « J’avais envie d’évoluer et de vraiment servir à quelque chose. »

Mais pour se lancer dans la socio-coiffure, une formation supplémentaire est nécessaire. Marie-Pierre Darthayette, créatrice de la SOCO Academy, explique que pour remplir au mieux leurs missions, les socio-coiffeuses ont besoin d’être capables d’appréhender différentes méthodes selon les pathologies. « En tant que coiffeuse, on ne sait pas forcément qu’une personne autiste ne supporte pas qu’on lui touche les oreilles. On peut rapidement courir à la catastrophe. Par manque de formation, on peut être maladroit et faire des dégâts », met en garde Véronique.

Être socio-coiffeur demande aussi le respect d’une déontologie et l’adaptation au fonctionnement des équipes soignantes pluridisciplinaires et aux réglementations qui existent dans les différents environnements (hôpitaux, maisons de retraite, centres spécialisés).

La coiffure comme soin

Enfin, la socio-coiffure se différencie de la coiffure « classique » par le bagage émotionnel que doivent supporter les praticiens. Marie-Pierre Darthayette estime que « s’occuper de personnes malades demande une certaine force psychologique et une capacité à relativiser ». C’est pour cela que les socio-coiffeurs doivent aussi apprendre à prendre du recul pour éviter un investissement personnel trop important. Une situation que connaît très bien Véronique. « Il faut s’investir mais aussi se protéger. Sinon on ne peut pas aider les autres. Créer des liens d’amitié peut être lourd, en particulier lorsqu’une cliente a l’âge de notre propre fille. Il nous faut du soutien pour ne pas plonger et pour éviter l’épuisement professionnel. »

psychologies.com


Alerte rousse pour elles

À qui va le roux? lecoloriste

Est-ce la faute au changement climatique? il existe une alerte rousse pour elles.

Le réchauffement atmosphérique pourrait finir par affecter la mutation du gène responsable de la rousseur. Seulement 1 à 2 % de la population dans le monde est roux.

Les roux sont rares et pourraient bien le devenir encore plus dans les années à venir. Alistair Moffat, directeur du Galashiels-based Scotlands DNA (une entreprise privée qui séquence l’ADN de particuliers contre finance afin de repérer des risques de maladies génétiques) prédit la disparition prochaine des taches de rousseur et des cheveux carotte en raison du changement climatique.

Vous aimeriez peut-être: Le roux le plus de la saison

Alistair Moffat prend l’exemple de l’Ecosse où le temps nuageux est bien adapté au phototype des roux. Eh bien avec le réchauffement climatique, la météo va devenir de plus en plus chaude et les Ecossais n’auront plus besoin d’avoir une peau blanche et des cheveux roux adaptés au temps. C’est une mutation d’un gène qui donne les cheveux roux et la peau si pâle et si sensible à la lumière. Cette mutation génétique rend l’ADN des cellules alors plus vulnérables au cancer de la peau et au cancer.

Mais avec le changement de temps, les roux n’auront plus besoin de s’adapter au climat, beaucoup plus ensoleillé, en Irlande, en Ecosse. L’évolution génétique pourrait alors disparaître … et les roux virer au brun ?

roux 114

Il faut sauver le gène de la rousseur « Je pense que si les personnes sont rousses parce qu’elles n’ont pas assez de soleil et qu’elles doivent prendre leur dose de vitamine D, explique le Dr Moffat, cité par The Independent. Si le temps devient moins nuageux et plus ensoleillé, alors il y aura moins de gens qui porteront le gène de la rousseur ».

En Ecosse, on estime que 13 % de la population est « officiellement » rousse et que 40 % des Ecossais possèdent le gène de la rousseur. Le changement climatique pourrait donc s’accompagner d’un bouleversement majeur avec la disparition progressive des roux. Mais nous ne serons pas là pour assister à cette évolution. « Cela pourrait prendre des centaines d’années ». Attention toutefois,

lire la suite sur Top Santé.com


Traitement quotidien de renaissance capillaire

Traitement quotidien de renaissance capillaire, lecoloriste

DES NOUVEAUX CHEVEUX SE POINTENT À L’HORIZON AVEC DERCOS NEOGENIC

À la Stémoxydine 5% – Molécule brevetée pour favoriser le bon fonctionnement des cellules souches. À l’origine de nouveaux cheveux. Les bulbes en dormance se réveillent. Le nombre de cheveux augmente, la chevelure se « remplit ». L’Oréal de Paris nous arrive avec un traitement quotidien de renaissance capillaire.

Traitement quotidien de renaissance capillaire, lecoloriste

Traitement quotidien de renaissance capillaire

Entre 2 cycles de pousse, le bulbe capillaire entre dans une phase de dormance pendant laquelle il suspend son activité et reste vide. Pour en sortir, le bulbe capillaire a besoin d’un signal de réveil : c’est en travaillant sur cette étape décisive que le département de recherche L’Oréal a découvert le rôle primordial des cellules souches dans le réveil des bulbes en dormance et le renouvellement de la chevelure. Dercos Neogenic à la Stémoxydine, première molécule à action biomimétique pour favoriser le bon fonctionnement des cellules souches.

En vente dans toutes les pharmacies


Vous aimeriez peut-être : La greffe capillaire te la microgreffe


 


Des cheveux resplendissant de santé

Sombré, bronde, broux, blinger et vous !

Tout le monde veut des cheveux resplendissant de santé

Des cheveux resplendissant de santé

Plusieurs spécialises se sont gratter la tête afin de vous dire de quoi il en retourne. Une mauvaise alimentation ou les produits capillaires peuvent-ils améliorer la santé de vos cheveux? Autrefois considérée comme triviale, la recherche sur la santé capillaire s’est grandement développée au cours des 15 dernières années, apportant une meilleure compréhension de la biologie et la chimie complexes du cheveu. «On reconnaît aujourd’hui que le cheveu est un micro organe complexe fournissant diverses informations sur la santé de la personne», de dire le docteur Jerry Shapiro, directeur clinique du laboratoire de recherche sur le cheveu du département de dermatologie et science de la peau de l’université de la Colombie-Britannique. L’équipe de Plaisirs Santé est allé à la racine, si l’on peut s’exprimer ainsi, de ce qui se passe au sein des milliers de cheveux qui recouvrent notre tête et des moyens à prendre pour leur redonner santé et éclat.


Vous aimeriez peut-être : pourquoi les femmes préfèrent les colorations de pharmacie


Comment poussent les cheveux

A la base du follicule pileux, se trouve le bulbe du cheveu, qui renouvelle les cellules capillaires au rythme d’environ 1 centimètre par mois. «Ces cellules se divisent très rapidement, souligne Jerry Shapiro. En fait, après celles de la moelle osseuse, ce sont celles qui se divisent le plus vite; elles rendent donc bien compte des processus métaboliques.» Le cuir chevelu comprend 100 000 à 150 000 follicules pileux, qui se renouvellent sur un cycle allant de deux à cinq ans, suivant trois phases distinctes : croissance, régression et repos. Si vos cheveux ne descendent jamais plus bas que vos épaules, c’est probablement que leur cycle est de trois ans, ou alors, la cause en est génétique. Le cheveu est fait de kératine. Cette protéine, également présente dans les sabots, les cornes et les plumes des animaux, est, dans la nature, la plus résistante de toutes. Les cellules générées dans le follicule meurent rapidement, à mesure qu’elles sont repoussées vers le cuir chevelu par celles qui se sont nouvellement formées. La tige émergeant du cuir chevelu est composée de la kératine provenant des cellules mortes. Les couches de kératine se trouvant en surface de la tige forment une enveloppe protectrice, appelée cuticule; elles se chevauchent à la manière des bardeaux d’une toiture. Cette enveloppe est recouverte d’une couche huileuse protectrice, ou couche lipidique, qui donne au cheveu son lustre et ses propriétés hydrofuges.


Lisez aussi : une nouveauté une protéine de cheveux vend la mèche !


Causes de la mauvaise santé du cheveu

Si vous avez les cheveux ternes, sans vie, cassants ou abîmés, c’est dû soit à votre état de santé, soit à vos habitudes, soit à votre bagage héréditaire. Vous ne pouvez rien changer à vos gènes, mais vous pouvez agir sur les deux autres causes. «S’il y a une chose qui peut grandement contribuer à la santé des cheveux, c’est bien d’adopter une alimentation saine et équilibrée», souligne le docteur Shapiro. Les carences en vitamine B et en zinc, quoique rares, ont un effet négatif sur la vigueur, l’épaisseur et le lustre des cheveux. Quant à la carence en fer, par exemple en cas d’anémie, elle est associée à la chute capillaire. En corrigeant ces carences alimentaires vous pourrez améliorer la santé de votre chevelure en six mois environ. Cependant, «la plupart des dommages causés aux cheveux sont dus aux produits chimiques et à la chaleur», souligne, de son côté, le docteur John Gray, médecin du Royaume-Uni, auteur, expert en science capillaire et également consultant pour P&G Beauty, chef de file dans la fabrication des produits capillaires. Dans les deux cas, ils menacent l’intégrité de la cuticule en la dépouillant de sa couche lipidique. Voici comment : appliquée sur des cheveux mouillés, la chaleur des séchoirs peut littéralement faire bouillir l’eau se trouvant sous la cuticule, entraînant la formation de cloques dans le cortex du cheveu et relevant la cuticule. Quant aux produits chimiques présents dans les décolorants, les teintures, les lotions pour permanentes, les tranquillisants, et même dans les piscines, ils peuvent détruire la couche lipidique, redresser les arêtes des cellules de la cuticule et affaiblir la tige du cheveu, la desséchant et, au bout du compte, provoquant sa cassure. De la même manière que le tissu de vos jeans finit par se râper à l’usure, la tige du cheveu devient rugueuse et le cheveu fourche, généralement à la pointe, mais aussi en d’autres endroits. Au point de rupture, les tiges endommagées s’emmêlent, se cassent et se dessèchent. En outre, explique John Gray, les tiges rugueuses diffusent la lumière au lieu de la réfléchir, rendant la chevelure terne. Enfin, elles portent une charge électrique négative si bien que les cheveux, comme de petits aimants, se repoussent mutuellement et, en conséquence, frisottent désespérément ou planent dans toutes les directions, devenant totalement incontrôlables.

Comment réparer les dommages aux cheveux

Au fil du temps, on a utilisé toutes sortes de méthodes pour rendre les cheveux moins rugueux et les lisser : à l’époque des Grecs, on se servait d’huile d’olive, plus tard on a eu recours aux cires, puis aux protéines et, plus récemment, à la silicone. Le problème avec ces ingrédients, c’est qu’ils ne revitalisent que les parties saines du cheveu, ne s’attaquant pas aux parties abîmées et, en définitive, laissant la chevelure huileuse et lourde. Aujourd’hui, la science aborde les choses tout autrement. On vise plutôt à neutraliser la charge négative, ce qui a pour effet de lisser la chevelure sans pour autant l’alourdir et la charger de matières grasses. C’est ce concept fondamental qui a permis de réaliser les percées scientifiques ayant donné naissance aux nouvelles générations de shampoings et de revitalisants de la dernière décennie. Les fabricants gardent soigneusement le secret de leurs préparations, mais nous savons qu’ils ont recours à deux ingrédients clés pour dans l’élaboration de leurs shampoings et revitalisants. Ces éléments agissent seuls ou en association pour simuler les effets de la couche lipidique, lisser la cuticule rugueuse et neutraliser la charge négative et ce, sans charger la chevelure d’huiles alourdissantes. Il s’agit de dérivés de silicone et de polymères cationiques (molécules longues ayant une charge positive). Les amino-silicones et les dérivés de silicone de charge positive, par exemple le bis-aminopropyl diméthicone, déposent de façon ponctuelle de minuscules  particules sur la cuticule redressée, la rendant plus lisse et augmentant sa réflectivité.  Quant aux dérivés de la gomme de guar et aux autres polymères cationiques, aux noms imprononçables tels que «chlorure d’hydroxypropyltrimonium de guar» et «polyquaternium», ils neutralisent la charge négative. Les particules positivement chargées se déposent également aux endroits où la charge négative est la plus forte, c’est-à-dire sur les sites des dommages, par exemple, la pointe du cheveu. En cela ils se distinguent nettement des produits utilisés autrefois, qui revêtaient la tige mais n’exerçaient aucune action sur les sites endommagés. (Dans la liste d’ingrédients qui apparaît sur l’étiquette des produits, les mots se terminant en «ium» désignent des ingrédients de charge positive.) «C’est une science extrêmement complexe, mais il nous suffit de savoir que les ingrédients positivement chargés confèrent volume et souplesse à la chevelure, et en facilitent le démêlage», explique John Gray. Les formules étant différentes selon les effets recherchés, il est important de choisir un produit qui répond à vos besoins : cheveu lisse et brillant, volume, traitement des cheveux abîmés, information qui figure habituellement sur le contenant. Gardez toutefois à l’esprit que, en dehors de la coupe, il n’existe pas de solution permanente pour les cheveux abîmés; les effets de ces produits ne durent que jusqu’au lavage suivant.

Source :Plaisir Santé

Photo: Gracieuseté Pantenne


La chromasphere de L’Oréal de Paris

L’Oréal de Paris le créateur de la Chromasphere. Apprenez à mieux connaître votre couleur de peau avec la Chromasphere de L’Oréal de Paris. Pas tous ont accès à ce bidule, vous pouvez vous rabattre sur des spécialistes. Vous comprenez qu’il est obligatoire de bien connaître son type de teint (carnation) pour mieux choisir son fond de teint, sa couleur de cheveux et même ses vêtements. Pour arriver à déterminer votre carnation, il existe des méthodes qui ont fait leurs preuves, les coloristes sont des spécialistes qui ont cette habileté à appliquer ces méthodes, pour vous offrir le  meilleur diagnostic et un résultat concluant. Nous avons conçu l’atelier JUSTE POUR MOI qui consiste à déterminer lors de notre consultation votre type de carnation avec deux méthodes professionnelles: le test de colorimétrie et le Système Internationnal d’Analyse Capillaire. Nous pouvons vous assurer de l’exactitude de notre diagnostic qui à fait ses preuves. Le résultat est de vous offrir votre carnet personnalisé incluant votre profil capillaire à jour.

Pour plus d’informations visitez la section Formation

Source: Terrafemina

 

 


La couleur dans la vie

La définition scientifique de la couleur s’énonce comme suit : La couleur est l’effet visuel de la composition spectrale de la lumière qui est envoyée, transmise ou réfléchie par des objets.

Signification des couleurs
Les couleurs sont omniprésentes autour de nous, elles nous insufflent des états d’esprit, des sentiments, elles nous donnent la force d’avancer ou nous enfoncent dans un mutisme profond. De plus, selon les pays, les cultures et les époques, les couleurs revêtent des significations différentes parfois aux antipodes de celles des cultures voisines ; comme le blanc associé en Occident à la pureté, alors qu’il est lié au deuil dans la plupart des pays asiatiques. Porteuse d’un sens et d’une symbolique, la couleur ne peut donc être choisie à la légère, d’autant plus sur une page web qui va être vue par des milliers de personnes venues de tous horizons. Vous devrez tenir compte de l’ambiance que vous désirez créer, de l’information qui accompagne la couleur, du profil des visiteurs, etc.

Ensuite vient la question subjective du bon goût et de l’harmonie, car si tout le monde s’accorde pour dire que bleu marine et noir ne font pas des merveilles, qu’en est-il pour le rose et le rouge ? Une chose est certaine, outre un site qui désire fortement se démarquer, nous éviterons les harmonies trop osées de couleurs.

Maintenant, voyons d’un peu plus près ces couleurs qui nous en font voir de toutes les… couleurs !

Source

 

 


le coloriste

Bonjour mes chéries,

En salon, on me surnomme Ludvic  le coloriste et je suis coloriste professionnel depuis 25 ans. J’ai travaillé pour les plus grands salons de coiffure de New York où j’ai appris mon métier en observant et en écoutant les plus grands maîtres de la coloration à l’œuvre, mais surtout en les épiant dans leurs labos.

Grâce à ces bonzes de la coloration, je suis devenu Ludovic, votre coloriste attitré. Par l’entremise des thèmes scientifiques, médicaux et bios que nous développons pour vous sur notre site internet, mon patron m’a confié le mandat de vous faire découvrir le monde de la coloration, et notamment les dernières avancées technologiques en matière de coloration. Je vous confierais de nombreux secrets, je vous dévoilerais des confidences et des mises en garde, je vous ferais part de mon avis… Nous serons complices, je serais à l’écoute, je me livrerais à vous, je serais vos yeux.

Au cours de mes 25 années passées dans le milieu de la coiffure, j’ai eu la chance de côtoyer des milliers de femmes extraordinaires, des femmes issues de différents milieux professionnels et sociaux, des jeunes et des moins jeunes. Moi le coloriste, J’ai pu constater au cours des années qu’il existait un fil conducteur qui reliait chacune d’entre elles.

Le choix d’une coloration est basé sur les émotions et les sentiments.

Le besoin de se sentir plus belle, de plaire où de séduire, de modifier sa vision d’elle-même, ainsi que le désir de changement, est autant de motivations qui influencent la femme dans sa réflexion. Ces séances de colorations sont comparables à un ressourcement personnel et en procurent les mêmes bienfaits.

Offrir mes services de coloriste professionnels aux clientes m’a permis de constater que les coloristes sont plus sensibles aux besoins des femmes, tout en améliorant leur éthique professionnelle. La consommatrice actuelle est au diapason de la mode. Nous sommes les magiciens de la couleur. Maintenant, le temps est venu de se rapprocher des consommatrices afin de rendre accessible notre expertise professionnelle. Suivez-moi au travers de mon site, je vous ferai découvrir un vrai monde de couleur.

Aujourd’hui, la coloration capillaire représente plus qu’un mode de vie, elle est une véritable expression de soi.

À vous de la découvrir, mais de la bonne façon.

Ludovic