Les cheveux et les ongles se nourrissent de l’intérieur

les cheveux et les ongles se nourrissent de l'intérieur, le coloriste

Contrairement à la croyance populaire, les cellules des cheveux et des ongles sont mortes bien avant que leur tige ou leur racine ne soient visibles. Or, pour se nourrir, les cellules doivent être vivantes.

C’est dans les couches profondes de l’épiderme que les cellules mères des cheveux et des ongles puisent, à partir des capillaires sanguins, les nutriments nécessaires à leur développement. Les cheveux et les ongles se nourrissent de l’intérieur et non de l’extérieur.

Ces nutriments doivent être présents en quantité suffisante dans le flux sanguin pour assurer la multiplication des cellules qui constitueront la partie externe des cheveux et des ongles. Comme elles se multiplient tous les deux jours, les cellules des cheveux réagissent très rapidement en cas de carence alimentaire, c’est-à-dire lorsque les apports en vitamines et en minéraux sont insuffisants.

UNE ALIMENTATION ÉQUILIBRÉE NEST PAS SUFFISANTE

De fait, le cheveu permet de déceler certaines carences nutritionnelles. En effet, en raison d’un mode de vie toujours plus stressant, nombre de personnes négligent leur alimentation quotidienne. Or, c’est dans l’apport quotidien en nutriments comme les vitamines et les minéraux, bien plus que dans les shampooings, les traitements ou les crèmes, que se trouve la solution pour combattre efficacement la fragilité et la chute des cheveux. Même normale et équilibrée, l’alimentation ne parvient pas à fournir la quantité requise de nutriments (vitamines et minéraux) indispensables à la vitalité du cheveu. À plus forte raison, lorsque cette alimentation est déséquilibrée, l’apport en nutriments est trop faible, ce qui affecte le processus de fabrication de la kératine. Protéine fibreuse particulièrement riche en acides aminés soufrés (cystine et méthionine), la kératine est essentielle à la souplesse et à la résistance du cheveu. La pollution de l’air, les changements de saison, la sécrétion moindre d’hormones pendant la grossesse, les régimes alimentaires, le tabagisme, la consommation d’alcool, les activités sportives intenses, le vieillissement et les traitements capillaires chimiques sont autant de facteurs qui influent sur la santé des cheveux. Ils doivent donc être l’objet d’une attention particulière car ils accentuent les carences alimentaires, surtout lorsque la nourriture consommée n’est pas équilibrée, et donc déficiente en nutriments essentiels! Le cas échéant, la chevelure s’éclaircit et les cheveux tombent.est tout à fait normal de perdre des cheveux.

Les facteurs mentionnés précédemment peuvent être à l’origine d’une chute d’une centaine de cheveux par jour. Par contre, l’alopécie, c’est-à-dire une perte quotidienne variant entre 80 et 100 cheveux et sans nouvelles repousses, n’est pas un état normal. Il faut donc réagir lorsqu’on y est confronté.

Source: Nutricap