Kate Hudson avec les cheveux blancs comme la Reine des glaces

Kate Hudson avec les cheveux blancs comme la Reine des glaces, lecoloriste

Évidement Kate Hudson ne jouera pas dans le prochain film La reine des glaces

Kate Hudson avec les cheveux blancs comme la Reine des glaces

C’est le 1e mai dernier qu’avait lieu le prestigieux MET GALA. Chaque année, le gala réunit toute la crème de la crème du star-système hollywoodien. Il s’agit d’un gala haut en couleur et extravagant, donc les vedettes qui foulent le tapis rouge et elles sont encouragées à oser l’audace et de porter des vêtements qui sortent de l’ordinaire. À chaque année le Gala du MET nous réserve des surprises. Cette année nous avons eu la chance de voir apparaître Kate Hudson avec les cheveux blancs comme la Reine des glaces.

La fille de Goldie Hawn, Kate Hudson s’est présenté au dernier MET GALA 2017 avec une chevelure immaculé de couleur blanche pour agencer son total look. Toute vêtue de blanc et ornant un chignon aussi immaculé que sa robe.

Kate Hudson avec les cheveux blancs comme la Reine des glaces

Sa coloriste Sharron Dorram du Salon Sally Hershberger a eu un plaisir fou pour créer cette fantaisie issue de LA REINE DES GLACES.


Vous aimeriez aussi : 25 Incroyables Créations Tatouage pour les Cheveux Undercut


Comme chaque année, également, il y a un thème. Après « Manus x Machina: Fashion in an Age of Technology » l’année dernière, cette année, le thème était un hommage à la créatrice et designer Rei Kawakubo de Comme des Garçons. Ce qu’on note cette année c’est que le rouge était à la mode, qu’ « extravagant » ne veut pas nécessairement dire « de bon goût » et que Kate Hudson cette année a gagné le titre de reine du gala !

 

 


Vous aimeriez peut-être : Katy Perry passe à la coupe courte


Kate Hudson avec les cheveux blancs comme la Reine des glaces MET GALA 2017

 

 


Lisez aussi : pourquoi les femmes préfèrent les coloration offerts en pharmacie


 


Suivez-nous sur : FacebookInstagramPinterest


 


Le cheveu source de bien-être

Le cheveu source de bien-être, le coloriste

Faites-vous plaisir en sublimant vos cheveux, ils vous le rendront bien !

Le cheveu source de bien-être

On oublie parfois que le cheveu, composé de kératine, est un organisme vivant. Le soin que nous pouvons lui apporter est étroitement lié à notre bien-être général et il joue un rôle non négligeable dans notre équilibre. « Au fil de ma propre expérience, je me suis rendu compte que l’état d’un cuir chevelu ou d’une chevelure était extrêmement révélateur de l’état psychologique ou physique d’une personne et qu’il était possible d’influer sur cet état par le biais de traitements naturels et par des soins spécifiques issus de la médecine chinoise traditionnelle », explique encore Annie Masfaraud. Enfin, pour un résultat 100% naturel et respectueux, il faudra songer à certains nouveaux réflexes, car Le cheveu source de bien-être est l’essence même d’un état.

Après avoir adopté la coloration végétale, il est conseillé d’éliminer de notre quotidien les shampoings, les après-shampoings et tous les autres soins capillaires trouvés en grande surface avec des composantes plus ou moins nécessaire et toxique pour obtenir des cheveux en santé. À la place, on opte pour des produits plus naturels respectant l’humain disponibles en parapharmacie, pharmacie ou en magasin bio.


Vous aimeriez peut-être: Le courant bio nous monte à la tête


Prenez une nouvelle direction

Une histoire de bio, un choix !

Petit conseil : avant de se lancer dans une première coloration végétale chez soi, il est conseillé de faire appel à un coloriste expérimenté pour faire un diagnostic en fonction du cheveu et d’éventuelles traces de colorations antérieures.

Les substances de synthèse que l’on trouve dans les colorations industrielles, ainsi que dans les soins capillaires de grandes surfaces, sont agressives pour la fibre capillaire et le cuir chevelu. Annie Masfaraud nous prévient : « Dans les plantes, nous trouvons des molécules qui sont attirées par la kératine, l’enveloppe qui recouvre le cheveu étant transparent, les pigments de la plante va se fixer comme un aimant. Un gros avantage par rapport à la chimie avec laquelle on oxyde le cheveu afin de faire entrer les pigments chimiques à l’intérieur. »

Malgré ces bénéfices non négligeables, certaines personnes pourraient se montrer réticentes à l’idée de passer à la coloration végétale. En effet, cette dernière n’a pas la réputation d’offrir une gamme de nuances aussi importante que celles que proposent les marques industrielles. Notre experte précise pourtant que « contrairement à ce que l’on peut penser, le choix des nuances peut aller du blond clair au châtain en passant par les roux et les marrons. Mais bien sûr, avec une coloration 100% végétale, il est impossible d’éclaircir. »

Source: Le quotidien


Est-ce qu’une coloration capillaire sans ammoniaque peut provoquer une réaction allergique ?

Est-ce qu’une coloration capillaire sans ammoniaque peut provoquer une réaction allergique ?, le coloriste

Plusieurs facteurs peuvent causés des allergies

Est-ce qu’une coloration capillaire sans ammoniaque peut provoquer une réaction allergique ?

Plusieurs se posent la question !  Est-ce qu’une coloration capillaire sans ammoniaque peut provoquer une réaction allergique ? la réponse est oui, les réactions allergiques peuvent être provoquées par différents types de substances, notamment les composés colorants. On utilise de l’aminoéthanol, ouvrant moins bien le cheveu que l’ammoniaque pour réussir l’exploit, les fabricants sont trop souvent contraints de lui ajouter plus de colorants pour un résultat identique.

Ce qu’il faut savoir

Les 3 P que redoutent les allergologues : Phénols, para-aminophénols, paratoluylène diamine, sont donc de plus en plus présents dans les colorations capillaires actuelles. Il est évident que l’ammoniaque peut essentiellement provoquer une irritation des voies respiratoires, des yeux et du cuir chevelu et des brûlures au cuir chevelu.


Lisez aussi : le plus prestigieux concours sur le thème des cheveux


A ce sujet il est à déplorer que les fiches INCI concernant les différentes marques de colorations soient si difficiles à déchiffrer.
Les signes sont si inquiétants que l’Union européenne, à travers le comité scientifique de consommation à publié en 2006 une liste de 22 substances interdites dans les colorations capillaires, il reste encore, malgré tout, beaucoup de substances qui font débat, comme la résorcine (pour son impacte cancérigène sur le foie), les PPD ( Para- phénylène diamine) sont interdites dans toutes les cosmétiques touchant la peau, seule exception : les colorations capillaires où elles sont encore autorisées à hauteur de 6% !


Vous aimeriez peut-être : des cheveux en santé pour réussir sa coloration


Il est important de toujours prendre les précautions nécessaires avant l’utilisation d’une coloration capillaire. Lisez les instructions avant toutes utilisation et surtout faire un test d’allergie 12 à 24 heures avant l’application du produit sur le cuir chevelu. Une bonne ventilation est donc indispensable quand on manipule des produits qui en contiennent. 

Source : Bioetbienetre

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=pRWz0UUPpeU[/embedyt]


Le décapant et la décoloration

le décapant et la décoloration, lecoloriste

Le décapant et la décoloration sont deux méthodes auxquelles on fait appel pour apporter des modifications à la couleur de la chevelure

Il faut cependant savoir différencier ces deux procédés même si leur principe est la même : modifier les pigments des cheveux. Découvrez les spécificités de ces deux processus : Le décapant et la décoloration

Le décapant et la décoloration un savoir faire !

Qu’est-ce que la décoloration ?

Contrairement au principe de la coloration qui vise à teindre les fibres capillaires, la décoloration a pour but d’éliminer les pigments naturels du cheveu. Aucune couleur supplémentaire n’est associée à ce phénomène. Une solution décolorante se présente généralement sous la forme de pâte bleue ou blanche et se mélange avec un eau oxygéné (Oxydant-Peroxyde). On étale cette dernière sur la partie que l’on désire pâlir et on laisse agir. Plus le temps de pose est long, plus le ton que prend les cheveux sont clair. Il est important de garder à l’esprit qu’en même temps que les pigments disparaissent, la fibre capillaire s’affine. Cela peut engendrer un dysfonctionnement du processus de la pousse des cheveux. Il est possible d’utiliser des produits décolorants en remplacement des solutions colorantes permanentes. Le résultat est toutefois moins satisfaisant qu’une teinture normale. La décoloration peut se faire à domicile. Il est néanmoins préférable de s’adresser à un spécialiste pour des conseils ou bien lire la façon de faire.

Qu’est-ce que le décapage (démaquillant capillaire) ?

C’est une technique dont l’objectif est de supprimer toute trace de produits colorants sur la chevelure. Elle se fait donc sur une crinière colorée et consiste à débarrasser cette dernière des pigments artificiels. Les spécialistes surnomme ce procédé « nettoyant » ou encore « démaquillant ». L’opération nécessite le talent d’un spécialiste. Ce dernier saura exactement quels produits utilisés. Mis à part le « nettoyage », cette méthode doit impérativement être suivie d’une recoloration. Il arrive en effet que les cheveux soient légèrement décolorés après un décapage. Enfin, il faut quand même savoir que certains produits décapants suppriment seulement les restes de la coloration chimique sans altérer les pigments naturels de la coiffure. Ceci vous permet de réaliser une nouvelle teinture sans passer par l’état intermédiaire.


Vous aimeriez peut-être: La chute de cheveux vous touche


Demandez conseil à un coloriste!


La coloration cheveux blond une couleur convoitée

La coloration cheveux blond une couleur convoitée

D’une part très critiquée, mais adorée de l’autre, les femmes se permettent de l’arborer pour être belles comme des anges. Quelle couleur? Le blond, peu en ont en effet été comblées par mère Nature à l’âge adulte, mis à part les femmes scandinaves, finlandaises et suédoises. Le blond est associé à la jeunesse, temps de l’innocence, de la pureté et de la soumission. C’est pour cela que la coloration cheveux blonds est une couleur convoitée.

Plusieurs enfants ont cette teinte qui s’estompera en vieillissant. On a qu’à penser à Marilyn Monroe qui a révolutionné la couleur  en disant : je ne sais pas qui je suis, mais je suis la blonde. C’était la femme enfant, fragile dont on a envie de prendre soin. Les hommes la voyaient comme étant plus douce et plus facile, ce qui est vrai pour toutes les blondinettes.

On pense aussi à la couleur or, une denrée recherchée par tous puisqu’elle permettrait de se payer une vie confortable et luxueuse. Il y a également rébellion face à son identité de naissance. Ne pas aimer ses cheveux foncés entre autres. Bien entendu, ce sont des généralités et représente qu’une parcelle du diamant de la vérité.


Vous aimeriez peut-être : la coloration maison peut-être magique


Pourquoi tant de femmes apprécient cette couleur, c’est qu’elles leur donnent de la luminosité

Si tant de femmes apprécient cette couleur, c’est qu’elles leur donnent de la luminosité et de la brillance, leur permettant  même de ressembler à Barbie. Chouette! Qui n’en a pas rêvé secrètement? D’autres refusent de changer pour cette couleur qui peut-être chaude ou froide (le platine), car cela détériore leurs cheveux, nécessite énormément d’entretien et ne veulent pas échanger leur identité contre celle d’une poupée dorée qui leur fait trop rappeler les Américaines dans les films pornographiques ou les vedettes controversées telles Paris Hilton. Si toutefois, la couleur blonde vous tente toujours malgré les critiques innombrables de votre entourage: pourquoi tu veux changer ta nature? C’est un cadeau que la nature t’a fait, tu dois t’accepter telle que tu es, toutes les couleurs ont un charme et tout ce charabia paternaliste, foncez!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 


Vos cheveux sont le reflet de votre personnalité

Vos cheveux sont le reflet de votre personnalité, lecoloriste

Selon les spécialistes, le cheveu est un élément essentiel  de séduction et peut augmenter la confiance en soi!

La vie du cheveu est extraordinaire, mais elle est intimement liée à notre histoire. Nos cheveux sont les témoins silencieux de notre existence et le reflet de notre personnalité. La coiffure est l’expression de ce que nous sommes, et le style de vie que nous menons et vos cheveux sont le reflet de votre personnalité.

Naturelle, séductrice, sophistiquée, voluptueuse, chaque femme a son style de coiffure, sa personnalité mais aussi sa couleur de cheveu. La coloration capillaire donne de la lumière, la texture et la vie à une coiffure. Ne sous-estimons jamais le pouvoir d’une coloration capillaire, prenez l’opportunité qui s’offre à vous.


Vous aimeriez peut-être : une belle coloration dépend de la qualité de vos cheveux


La couleur est la touche finale qui personnalise votre image et qui vous différenciera des autres, parce qu’on est tout simplement unique.

Trouvez la colo idéale pour vous est un casse-tête, ne perdez pas la tête nous avons toutes les solutions pour vous.

Voici 20 trucs et recettes bios pour améliorer et maintenir votre chevelure en beauté.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 


Une coloration pour séduire et plaire

Une coloration pour séduire et plaire, lecoloriste

Être séduisante n’est pas sorcier

La psychiatre et écrivaine Françoise Millet-Bartoli nous fait un rapport sur les vraies raisons et vous ne serez nullement surprise de savoir que le besoin de séduire et de plaire sont les plus importants. Certaines d’entre nous aiment changer de couleur de cheveux fréquemment ; d’autres gardent leur teinte naturelle. Pour Françoise Millet-Bartolli le soin que l’on porte à nos cheveux n’est jamais anodin.

Une coloration pour séduire et plaire

Françoise Millet-Bartoli : Il existe toute une symbolique du cheveu, de sa longueur, de sa texture et bien sûr, de sa couleur. Nous sommes toujours fortement influencées, marquées par la connotation de la couleur que nous portons naturellement. Même s’il n’est pas possible d’établir de règle générale, nous avons plus tendance à associer le blond à notre enfance, à notre histoire familiale, tandis que le brun a plutôt une connotation plus piquante, plus séduisante. Si la couleur naturelle est importante, celle que nous choisissons dans un acte de coloration est très significative, car elle fait suite à une prise de position décidée, consciente. Une coloration pour séduire et plaire est légitime.

En changeant radicalement de couleur, quel message cherchons-nous à transmettre?
Françoise Millet-Bartoli : L’envie d’un changement fort, que ce soit dans la coupe ou dans la couleur, est souvent liée à des moments importants de notre vie. Difficulté, deuil, séparation, choc, changement de cap professionnel ou personnel : ces événements sont souvent à l’origine de cette métamorphose. C’est une façon de nous donner la force de repartir à zéro, avec une personnalité que nous voulons mieux armée pour affronter la vie, en tous les cas, différente. Les changements radicaux de couleur sont souvent un moyen de nous retrouver, d’être plus en phase avec nous-mêmes. Nous gardons alors cette nouvelle tête, abandonnant l’ancienne à notre vie « d’avant ».

Certaines voient aussi dans le changement de couleur un moyen de choquer, se démarquer, d’annoncer un désaccord, une envie profonde de contestation. C’est souvent le cas des adolescents en pleine mutation qui s’octroient le langage des cheveux pour mieux parler d’eux-mêmes. Là, il s’agit d’un cap, d’une transition qui aboutit à autre chose de généralement plus apaisé et sage.

Qu’est-ce qu’un changement régulier de couleur dit de nous?
Françoise Millet-Bartoli : Troquer une tête pour une autre, un style pour un autre peut constituer, chez certaines d’entre nous, un rite de passage. Pour d’autres, la couleur comme la coupe, sont des accessoires. Celles qui changent en permanence, passent du châtain au roux, du roux au blond, répondent à une autre démarche psychologique. C’est une quête d’une nouvelle image de soi, que l’on cherche sans parfois ne jamais la trouver. Ces femmes sont souvent en quête d’une certaine stabilité dans leur identité, qui requiert auparavant qu’elles la testent, qu’elles la mettent à l’épreuve. Cela passe par le corps et par les cheveux en particulier. C’est une démarche narcissique qui n’est pas sans révéler une certaine fragilité.


Vous aimeriez peut-être : pourquoi les femmes préfèrent les colorations capillaires en pharmacie


Qu’est-ce qu’une coloration apporte dans notre relation aux autres?

Françoise Millet-Bartoli : Une nouvelle couleur de cheveux se passe avant tout entre soi et soi. Nous sommes face à notre miroir, chez nous ou chez le coiffeur si nous avons préféré lui faire confiance. Puis, en sortant du salon ou en poussant la porte de la maison, nous sommes confrontés au regard de l’autre. Les yeux de l’autre constituent alors un véritable miroir de soi. Il peut être source de douleur si cette personne ne remarque pas un changement que nous avons justement voulu remarquable.

Nous risquons alors de nous sentir absents, inexistants, non reconnus. Une nouvelle coupe, une nouvelle couleur vont généralement de pair. Ils ont pour but de nous mettre plus à l’aise avec notre corps, mais tendent une perche à ceux qui nous regardent. On veut se plaire, mais aussi séduire ou, en tout cas, induire un regard sur soi différent, que ce soit dans la séduction ou dans la contestation.

Quand le résultat n’est pas celui escompté, la coloration peut donc fragiliser l’image de soi?
Françoise Millet-Bartoli : Tout à fait, nous pouvons ne pas du tout nous reconnaître quand le changement a été trop radical. Dans ces cas, un sentiment de dépersonnalisation peut apparaître, comme cela pourrait être le cas suite à une intervention de chirurgie esthétique. L’avantage de la coloration est qu’elle est toujours réversible. Toutefois, il faut garder à l’esprit que chez les femmes aimant changer de couleur régulièrement, ce geste peut être quelque chose d’amusant mais également de très angoissant. Il n’est jamais sans impact sur l’image que nous avons de nous-même.

Cette « quête de soi » est-elle la même chez une femme qui colore ses cheveux tout en gardant sa teinte naturelle (balayages, etc.) ?
Françoise Millet-Bartoli : Ces femmes sont généralement à l’aise avec leur image, leur identité profonde. Ce qui ne les empêche pas parfois d’avoir envie de petits changements juste dans la nuance, pour affirmer cette notion de prise de soin de soi, de beauté. On peut alors, en effet, parler de narcissisme mais dans un sens positif. A l’image des soins du corps, la coloration – comme la coupe d’ailleurs -, font partie de ces procédures que nous mettons en place pour améliorer notre image, notre physique. Ce geste aide à se plaire à soi-même, à avoir une image de soi qui correspond à un idéal que l’on aimerait atteindre. Cette démarche est donc non seulement normale mais aussi bénéfique.


Lisez aussi : 5 Trucs professionnels pour faire revivre vos cheveux frisés


Que dit ce changement léger de couleur de nous?

Françoise Millet-Bartoli : Il y a toujours, dans ce type de coloration, une démarche de séduction. La question qu’il faut alors se poser est « qui cherche-t-on à séduire ? » : est-ce que l’on cherche à se séduire soi-même, à se plaire ? Est-ce que l’on veut plutôt séduire les autres ? Chacune d’entre nous a sa propre réponse.

Les femmes penchent de plus en plus pour des teintes naturelles. Sommes-nous plus en phase avec nous-même qu’avant?

Françoise Millet-Bartoli : Qu’il s’agisse de maquillage, de coloration, ou même de chirurgie esthétique, on tend désormais à retourner vers du naturel. Aujourd’hui, toute intervention qui relève de la beauté doit se voir le moins possible. Et cette tendance s’observe aussi dans notre alimentation, notre garde-robe… Nous ne sommes plus dans la sophistication des années 1990.

Nous voulons, au contraire, être plus authentiques, plus en phase avec nous-même. Nous ne sommes pas nécessairement plus à l’aise avec notre image qu’auparavant, mais nous cherchons à l’être. C’est dans l’air du temps.

Les femmes qui assument leurs cheveux blancs sont-elles l’aboutissement de cette quête d’authenticité ?
Françoise Millet-Bartoli : Certaines femmes arborant leurs cheveux blancs sont en réelle harmonie avec leur image. Rester naturelle relève alors souvent d’un choix. Mais, il ne faut pas oublier que certaines conservent leurs cheveux blancs – ou leur couleur originelle d’ailleurs – car elles peuvent avoir une certaine crainte des changements occasionnés par la coloration. Modifier sa couleur de cheveux implique souvent un changement dans sa façon de s’habiller, de se comporter… Nous ne sommes pas toutes prêtes à assumer ces bouleversements.

Enfin, cette envie de naturel relève parfois simplement d’un manque d’intérêt pour ce qui relève de l’aspect physique. Chez certaines femmes, l’esthétique n’est pas la priorité. Elles ont envie de séduire par d’autres armes que leur physique, par leur intellect, par exemple.

Conserver ses cheveux blancs, voire les entretenir est donc un signe d’affirmation de soi, voire de revendication?
Françoise Millet-Bartoli : Accepter le temps qui passe peut tout d’abord relever de l’esthétique, notamment chez les femmes qui entretiennent leurs cheveux blancs. Ces femmes s’assument telles qu’elles sont et prennent soin d’elles. Elles peuvent donc être dans cette double démarche de séduction – de soi et des autres – dont nous parlions auparavant.

Mais, dans certains cas, assumer ses cheveux blancs peut en effet aussi être un signe revendicatif. Certaines arrêtent de se teindre les cheveux vers 50-60 ans, ou même plus jeune parfois. Elles ont alors franchi une nouvelle étape de maturation dans l’acceptation de soi. En assumant leurs cheveux blancs, elles s’affranchissent du regard des autres pour vivre pleinement.

Source : psychologies.com par Nathalie Desanti et Véronique Deiller

 


Le clonage des cheveux à nos portes

le clonage des cheveux à nos portes, lecoloriste

La calvitie et le cheveu sont depuis longtemps une source de désolation autant chez les hommes que chez les femmes.

Aujourd’hui, le clonage des cheveux à nos portes, le clonage des cellules souches est sur la table, la course à la découverte est ouverte pour les chercheurs et très prochainement les hommes et les femmes profiteront  d’une des plus grandes innovations dans le domaine de la greffe capillaires et  du clonage du cheveu, nous serons les premiers à vous communiquer les avancés scientifiques, suivez avec nous l’évolution des résultats.

Le clonage des cheveux à nos portes

D’ici peu nous aurons quelques alternatives pour remédier à la calvitie. Pendant ce temps, vous pouvez  toujours vous rabattre sur la recherche médicamenteuse, car elle existe. Prenez le temps de vérifiez les effets secondaires possibles de ses produits.


Vous aimeriez peut-être : les allergies et intolérances aux produits colorants


Une alternative à votre calamité

Chez toutes les femmes et chez une majorité d’hommes, à l’exception de certains cas magnifiés et harmonieux, la calvitie reste un calvaire, autant esthétique que psychologique. Trop de procédés peu efficaces, destinés à rendre la chevelure perdue, sont utilisés. Au mieux, ils retardent la perte de cheveu, mais aucun ne permet la repousse des cheveux disparus. Or, il existe maintenant une technique extrêmement précise et fiable qui gomme les effets du temps sur la chevelure. Il s’agit du transfert de vos propres cheveux, qui pourront croître comme s’ils avaient toujours été en place.

La technique des implants est élégante, fine et exige un travail méticuleux. C’est une intervention bénigne, sous anesthésie locale, indolore, discrète et définitive.Aussi, on comprend l’engouement pour ce procédé qui est devenu l’intervention esthétique la plus pratiquée chez l’homme de par le monde. Les greffes de cheveux ne s’adressent pas seulement aux hommes souffrant d’une calvitie avancée.

Mieux vaut recourir à cette méthode dès les premiers signes.

http://www.youtube.com/watch?v=j79WqncOAT4