Les scientifiques ont résolus l’énigme du cheveu gris

Scientists identify grey hair gene for first time, le coloriste

C’est confirmé, les cheveux gris sont génétiques

Les scientifiques ont résolus l’énigme du cheveu gris, une petite pilule par jour, enlève le gris pour toujours

Une équipe de l’université Collège London a fait cette découverte qui modifiera l’industrie de la beauté. La découverte a aussi permis de lier la grosseur du cheveu, sa forme et sa couleur. Depuis quelque temps nous connaissions les gènes qui conduisaient à la calvitie et la couleur de votre cheveu. Mais cette découverte va plus loin, maintenant nous savons le fonctionnement du grisonnement du cheveu, sa forme et sa densité. Ce gène est le IRF4.

Long cheveux bouclés - Long curly hair:
Pinterest

Nous savions que l’avènement du cheveu gris est causé par un manque de mélanine.  Aujourd’hui les scientifiques comprennent mieux sa reproduction et son entreposage. La compréhension du fonctionnement de IFR4 permettra de mettre en marché des nouveaux produits de beauté pour ralentir le processus du grisonnement et qui sait peut-être ne plus se colorer .les cheveux gris. Dans leur découverte, une donnée intéressante : le gène qui détermine que vous friser, un peu, beaucoup, énormément, le PRSS53 celui qui influence la forme de votre boucle.

En plus, ils ont trouvé le gène associé à la forme du cheveu et à la texture de la barbe EDAR.  Le FOXL2 aussi pour la texture des sourcils.

Les scientifiques savent depuis longtemps que les gènes déterminent la couleur de nos cheveux – et que lorsque les cheveux deviennent gris, c’est en partie dû à la génétique et en partie parce que nos cellules produisent de moins en moins de mélanine avec l’âge. Une nouvelle étude révèle toutefois que les scientifiques ont identifié précisément le gène qui fait grisonner – et cela pourra peut-être les aider à savoir comment prévenir les cheveux gris.

« Nous connaissons déjà plusieurs gènes impliqués dans la calvitie et dans la coloration des cheveux, mais c’est la première fois qu’un gène des cheveux gris a été identifié chez les humains, en plus d’autres gènes qui influencent la forme des cheveux et la densité », a soutenu l’un des auteurs de l’étude Kaustubh Adhikari de l’université College London.

Alors que des facteurs comme le tabagisme et des déficiences en vitamines peuvent créer des cheveux gris prématurément, les chercheurs savent maintenant que l’hérédité joue un rôle important.


Vous aimeriez peut-être : les 50 nuances de gris


L’étude, publiée dans le journal Nature Communications, s’est penchée sur 6000 échantillons venant de femmes et d’hommes latino-américains avec des ancêtres européens, autochtones et africains. L’analyse de génome a aidé à identifier le gène IRF4, qui était par le passé associé à la couleur de cheveux, mais c’est aujourd’hui considéré comme un contrôleur du grisonnement. Il jouerait un rôle dans la régulation de la mélanine, qui donne de la couleur aux cheveux, à la peau et aux yeux. Si vous avez de la difficulté à accepter vos cheveux gris et passez à travers plus de teintures que vous ne devriez, la découverte pourrait vous amener de bonnes nouvelles. Identifier le gène, disent-ils, pourrait potentiellement aider les scientifiques à découvrir comme prévenir ou ralentir la prolifération des cheveux gris dans le futur.

« Ces découvertes ont des applications cosmétiques et légales alors que nous augmentons notre connaissance de l’influence des gènes sur notre physique », assure Adhikari.

Des gènes donnant des informations sur la texture des cheveux en plus de gènes sur la densité de la barbe et des sourcils ont été découverts.

Si vous avez déjà les cheveux gris, il est important de prendre soin de vos cheveux moins pigmentés. Avec l’âge, la texture de nos cheveux devient naturellement sèche, alors il est primordial de ne pas lésiner sur une routine capillaire soigneuse. Et si vous avez une chevelure prématurément grise, faites attention à votre santé pour vous assurer de ne pas avoir un problème de thyroïde ou certaines déficiences en vitamines.


Lisez : le clonage des cheveux à nos portes


Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lire l’article original 

Source: Andrew Mc Dougall

Photos : Album Pinterest

Source : Huffington Post


Comment teindre mes cheveux en blancs

La couleur de cheveux la plus extrême est le blanc. Comment se teindre les cheveux en blanc est une tâche assez complexe. Cette couleur convient presqu’à toutes les carnations. C’est vrai que c’est une des couleurs les plus difficiles à réussir. Mais, en respectant les étapes ci-dessous, vous pourrez obtenir des cheveux coloré blancs comme la neige. Demandez conseil à un coloriste professionnel certifié pour valider votre choix. Il est important de préparer vos cheveux avant  la décoloration. Le conseil avant de teindre vos cheveux en blanc est de faire en sorte qu’ils soient en bonne condition le plus possible. Si vos cheveux naturels sont fragiles, asséchés ou fins, il est suggéré de procéder à un traitement du type masque capillaire pour remettre en condition et renforcer vos cheveux endommagés. Ceci est important, dans la mesure où la décoloration des cheveux est nécessaire pour obtenir des cheveux blancs afin de ne pas endommager considérablement vos cheveux. Nous devons prendre le moins de risque pour les cheveux et arriver avec un résultat final dans les meilleures conditions possibles. L’objectif est de neutraliser le jaune pour mieux parvenir au blanc. Décolorez vos cheveux en commençant par les longueurs vers la racine jusqu’à environ 2,5 centimètres (Vous devez comprendre que les longueurs peuvent être plus difficile à pâlir). Ceux-ci deviendront blonds, et c’est à partir de cette teinte obtenue que vous pourrez continué a appliqué à la repousse (racine) pour obtenir une décoloration plus uniforme et réaliser un blanc désiré. Plusieurs décolorations peuvent être nécessaires. Toujours faire un shampooing après une décoloration car cela permet d’arrêter le processus et de refermer les écailles du cheveu. Utilisez une température moyenne pour l’eau (pas trop chaude ni trop froide). Appliquez ensuite une couleur (un toner) sur les cheveux asséchés à la serviette, à base de violet (mauve), afin de neutraliser la couleur jaune. Répétez cette opération au besoin afin d’éliminer toute la couleur jaune/blonde. Vos cheveux seront ainsi colorés en blanc. Après avoir fait le processus de décoloration correctement selon la procédure ci-dessus vous pouvez mettre le rose, bleu, etc.


Mes premiers cheveux blancs

N’ai-je pas rêvé? Mes premiers cheveux blancs

Je ne m’y attendais pas aussi rapidement! En effet, je n’avais que 23 ans. Les souvenirs de mes premiers cheveux blancs, ce sont ceux de mon père, du temps de son vivant. Ma mère avait pour habitude de lui couper les cheveux, comme une routine que l’on ne peut effacer. Cela se passait toujours les samedis soir après le souper, pendant que nous autres, les enfants, prenions notre bain avant d’aller dormir. Mon père disait : « l’eau chaude les fatigue, ils vont s’endormir vite ».

Je me souviens du rituel effectué lors de chaque séance de coupe : ma mère prenait d’abord bien soin d’étendre une serviette sur les épaules de mon père. Elle sortait ensuite son peigne bleu à longue tige, aussi longue que les lames des couteaux des plus grands chefs. Son peigne, elle l’utilisait lors de chaque rituel de coupe du samedi soir. Grâce à sa grande dextérité et avec la force de l’habitude, elle réussissait presque qu’à tout coup à sillonner une raie élégante sur le côté gauche de la fragile tête de mon père. Mon père n’était pas celui que la nature avait beaucoup favorisé côté capillaire (pilosité). Il aimait toutefois se faire couper les cheveux par sa femme. Selon ses dires, elle avait les mains pleines de chaleur. Je pense qu’il aimait beaucoup sentir la douceur de ses mains lorsqu’elles descendaient le long de sa nuque. Ma mère réussissait sans trop d’effort à le porter dans un état de semi-conscience, où il semblait reposer dans les bras de Morphée… le temps de quelques secondes. Avec les années, nous avions fini par donner un nom à la stratégie de ma mère : le coup de l’assommoir.

Les cheveux de mon père étaient plus visibles à l’arrière de sa tête qu’à l’avant : la calvitie avait commencé son œuvre assez tôt dans son cas. Du brun assez foncé à l’origine, la couleur grise avait graduellement étendu son emprise.  Dans mes souvenirs de jeune fille, je me rappelle que la calvitie avait gagné sur le blanchiment de ses cheveux. On pourrait dire que le poivre et sel l’avait finalement rattrapé.

C’est tout ce dont je me souviens concernant les cheveux blancs de mon père, car à peine quelques années plus tard, il fut atteint d’une maladie rare du foie et il perdit tous ses cheveux sous l’effet des traitements médicaux.

Je me souviens de ma mère lors de l’enterrement de mon père : ses cheveux étaient entièrement blancs. À l’époque, je n’avais pas remarqué à quel point le processus avait été fulgurant. J’ai fini par comprendre que durant la maladie de mon père, ma mère avait mis fin à ses séances de coloration avec sa coiffeuse. Ses centres d’intérêt avaient probablement changé.

Aujourd’hui, avec mes quarante ans et mes cheveux presque tous blancs, je suis fière d’avoir hérité de la belle chevelure blanche de maman.

Mes cheveux sont-ils gris ou blancs?


Le secret des 12 clés universelles enfin dévoilé

Le secret des 12 clés universelles enfin dévoilé, lecoloriste

Aujourd’hui, nous dévoilons finalement le secret, découvrez le secret des 12 clés universelles enfin dévoilé avec le Système International d’Analyse Capillaire, vous découvrirez les secrets de la couleur idéale. Exécuter cette analyse par vous-même vous guidera vers un meilleur choix pour trouver votre couleur idéale, il est important à retenir, même avec ses 12 clés universelles en main, il se pourrait que vous ne parveniez pas à élucider le mystère. Les années d’expérience du coloriste lui confirment son rôle d’expert. Le coloriste est un spécialiste de la fibre.

Le secret des 12 clés universelles enfin dévoilé

À la fin du processus, grâce au Système International d’Analyse Capillaire vous
aurez en main les outils nécessaires afin de faire un meilleur choix pour votre
coloration capillaire! Le secret des 12 clés universelles enfin dévoilé pour réussir votre coloration à la maison.

 Voici les 12 clés universelles du Système International d’Analyse Capillaire

Type de cheveux: Votre type de cheveu est-il frisé, ondulé ou droit, la
porosité n’est pas la même selon le type de cheveu.
Niveau de couleur du cheveu : Le niveau de couleur du cheveu est
votre couleur naturelle qui se situe entre 1 et 10 sur la charte universelle.
La pigmentation dans l’iris de l’œil : Dans l’iris de l’œil, nous pouvons
détecter une auréole de couleur au contour de la pupille, cette couleur
détermine le pigment de couleur dans votre cheveu, il est important de bien le
détecter, car elle est une clé importante…un passepartout.
Pourcentage de cheveux blanc : Le pourcentage de cheveux blanc
peut être localisé ou bien répartie sur la tête, il varie de de 0 à 100%
l’importance de bien définir le pourcentage est déterminante dans la décision
finale, au-delà de 50% de cheveux blancs répartis, nous devons
utiliser une coloration de 1 niveau plus foncé pour obtenir la couleur
désiré.
Localisation des cheveux blancs : Les cheveux blancs peuvent être
localisés vers l’avant ou dans une zone bien précise du devant, dans une
telle situation et que le pourcentage est supérieur à 25% vous devez commencer
l’application de la coloration à l’avant pour être convaincue que le
temps de pause indiqué, soit respecté.
Grosseur du cheveu : La grosseur des cheveux peut varier aussi selon
l’origine ethnique de la cliente, d’un cheveu fin à un cheveu plus gros.
Nous devrons modifier sois le temps de pause, augmenter le pourcentage
d’oxydant où bien nous choisirons un niveau plus clair ou plus foncé,
toujours selon le choix du niveau désiré.
Carnation : Nous l’appelons aussi le teint, il existe une multitude de variantes dans les
différences du teint, ce qui peut vous compliqué le choix, vous devez
cibler dans lequel vous vous situer, en tout cas le plus près possible, vous
pouvez utiliser le tableau de Skin Tone  pour ce faire.
Historique du cheveu : Pour l’historique du cheveu, l’exercice est de
se souvenir de tous les produits chimiques utilisés dans vos cheveux
depuis le dernier mois jusqu’à la première coloration ou produit chimique
utilisé dans vos cheveux, cela peut remonter jusqu’à l’an dernier. Trop
souvent on néglige d’en aviser le coloriste et il est fréquent qu’il survienne
des mauvaises surprises. Imaginez, vous avez encore des mèches de
l’été dernier dans vos cheveux et vous avez décidé des enlever sous une
nouvelle coloration et  la consultation n’est pas exécuté correctement, c’est
là que la mauvaise surprise peut survenir.
La quantité de cheveux : Selon la quantité de cheveux, on prendra plus
de temps lors de l’application de la coloration, on doit ajuster le temps
de pause et aussi on doit augmenter la quantité de produits à utiliser et si
par mal chance lors de l’application, il vous arrive de manquer de produit
ou de refaire une autre quantité de mélange, là aussi, il peut arriver des
mauvaise surprises.
Longueur des cheveux : La longueur des cheveux détermine sa porosité ce
qui veux dire que plus on se dirige vers les pointes plus les cheveux son
secs, plus pâle donc plus vide de couleur. On travaille souvent les longueurs
de façon différente de la racine et on doit souvent ajuster la recette.
Les sourcils : Dans les sourcils se cache aussi une façon habile de s’assurer
du pigment naturel que l’on retrouve dans le cheveu lorsque celui-ci est
coloré.
Les allergies, intolérances et les irritations : Nous devons nous informer
dans un premier temps de la sensibilité de la peau de la cliente et de ses
antécédents afin de prévoir et minimiser les risques reliés au contact de
produits colorants. Nous devons appliquer une crème au contour des zones
à colorer pour éviter les irritations au contour du visage. Ne jamais oublier
que certain type de peau son plus sensible et absorbe plus la coloration.
Le secret des 12 clés universelles devrait vous fournir la solution,

Comment choisir mon colorant capillaire

Il existe 3 types de colorants capillaires

Je dois savoir comment choisir mon colorant capillaire, c’est selon mon besoin et la persistance de couleur recherchée, je dois trouver mon type de colorant selon les choix existants. Il existe trois types de colorants capillaires qui sont offerts : la coloration temporaire, la coloration semi-permanente (demi-permanent) et la coloration permanente. En fait, ces opérations se ramènent à deux grands principes en coloration : la coloration directe par dépôt et la coloration oxydante par imprégnation des co-réactifs.

La coloration permanente est, comme son nom l’indique, durable et couvre 100% des cheveux blancs. Ici, on introduit les pigments de couleur à l’intérieur du cheveu. Ils sont alors capturés et restent de manière permanente. Il faut uniquement prendre soin des racines qui repoussent et raviver de temps à autre la couleur.

La coloration fugace (temporaire) ne tient que le temps d’une dizaine de shampooings. Elle est très utilisée dans les phénomènes de mode et surtout chez les jeunes filles qui aiment tester de nouvelles couleurs. Maintenant, n’oubliez pas vos outils de travail.


Mes premiers cheveux blancs

N’ai-je pas rêvé? Mes premiers cheveux blancs

Je ne m’y attendais pas aussi rapidement! En effet, je n’avais que 23 ans. Les souvenirs de mes premiers cheveux blancs, ce sont ceux de mon père, du temps de son vivant. Ma mère avait pour habitude de lui couper les cheveux, comme une routine que l’on ne peut effacer. Cela se passait toujours les samedis soir après le souper, pendant que nous autres, les enfants, prenions notre bain avant d’aller dormir. Mon père disait : « l’eau chaude les fatigue, ils vont s’endormir vite ».

Je me souviens du rituel effectué lors de chaque séance de coupe : ma mère prenait d’abord bien soin d’étendre une serviette sur les épaules de mon père. Elle sortait ensuite son peigne bleu à longue tige, aussi longue que les lames des couteaux des plus grands chefs. Son peigne, elle l’utilisait lors de chaque rituel de coupe du samedi soir. Grâce à sa grande dextérité et avec la force de l’habitude, elle réussissait presque qu’à tout coup à sillonner une raie élégante sur le côté gauche de la fragile tête de mon père. Mon père n’était pas celui que la nature avait beaucoup favorisé côté capillaire (pilosité). Il aimait toutefois se faire couper les cheveux par sa femme. Selon ses dires, elle avait les mains pleines de chaleur. Je pense qu’il aimait beaucoup sentir la douceur de ses mains lorsqu’elles descendaient le long de sa nuque. Ma mère réussissait sans trop d’effort à le porter dans un état de semi-conscience, où il semblait reposer dans les bras de Morphée… le temps de quelques secondes. Avec les années, nous avions fini par donner un nom à la stratégie de ma mère : le coup de l’assommoir.


Vous aimeriez peut-être : mes cheveux sont-ils gris ou blancs?


Les cheveux de mon père étaient plus visibles à l’arrière de sa tête qu’à l’avant : la calvitie avait commencé son œuvre assez tôt dans son cas. Du brun assez foncé à l’origine, la couleur grise avait graduellement étendu son emprise.  Dans mes souvenirs de jeune fille, je me rappelle que la calvitie avait gagné sur le blanchiment de ses cheveux. On pourrait dire que le poivre et sel l’avait finalement rattrapé.

C’est tout ce dont je me souviens concernant les cheveux blancs de mon père, car à peine quelques années plus tard, il fut atteint d’une maladie rare du foie et il perdit tous ses cheveux sous l’effet des traitements médicaux.

Je me souviens de ma mère lors de l’enterrement de mon père : ses cheveux étaient entièrement blancs. À l’époque, je n’avais pas remarqué à quel point le processus avait été fulgurant. J’ai fini par comprendre que durant la maladie de mon père, ma mère avait mis fin à ses séances de coloration avec sa coiffeuse. Ses centres d’intérêt avaient probablement changé.

Aujourd’hui, avec mes quarante ans et mes cheveux presque tous blancs, je suis fière d’avoir hérité de la belle chevelure blanche de maman.

Mes cheveux sont-ils gris ou blancs?


Comment se colorer les cheveux en blanc

comment se colorer les cheveux en blanc, lecoloriste

La couleur de cheveux la plus extrême et la plus belle est le blanc

Comment se colorer les cheveux en blanc

Comment se colorer les cheveux en blanc est une tâche complexe. Cette couleur convient presqu’à toutes les carnations. C’est vrai que c’est une des couleurs les plus difficiles à réussir. Mais, en respectant les étapes ci-dessous, vous pourrez obtenir des cheveux colorés blancs comme la neige. Demandez conseil à un coloriste professionnel certifié pour valider votre choix.

Comment se colorer les cheveux en blanc

Vous devez préparer vos cheveux avant  la décolorationLe premier conseil avant de colorer vos cheveux en blanc est de faire en sorte qu’ils soient en meilleure santé possible. Si vos cheveux naturels sont fragiles, asséchés ou fins, il est suggéré de procéder à un traitement du type masque capillaire pour remettre en condition et renforcer vos cheveux endommagés.le blond glaciaire est-il pour vous? lecoloriste Ceci est important, dans la mesure où la décoloration des cheveux est nécessaire pour obtenir des cheveux blancs afin de ne pas endommager considérablement vos cheveux. Nous devons prendre le moins de risque pour les cheveux et arriver avec un résultat final dans les meilleures conditions possible. Voici quelques trucs et astuces comment se colorer les cheveux en blanc.

L’objectif est d’éliminer et de neutraliser le jaune pour mieux parvenir au blanc.


Vous aimeriez peut-être: comment se colorer les cheveux en rouge


. Décolorez vos cheveux en commençant par les longueurs vers la racine jusqu’à environ 2,5 centimètres (vous devez comprendre que les pointes peuvent être plus difficile à pâlir). Ceux-ci deviendront blonds et c’est à partir de cette teinte obtenue que vous pourrez continué a appliqué à la repousse (racine) pour obtenir une décoloration plus uniforme et réaliser un blanc désiré.

. Plusieurs décolorations peuvent être nécessaires. Toujours faire un shampooing après une décoloration, car cela permet d’arrêter le processus et de refermer les écailles du cheveu.


Vous aimeriez aussi: les cheveux couleur pastel


comment se colorer les cheveux en blancs,lecoloriste
Pinterest

 

Trucs et astuces

. Rincez avec une température moyenne pour l’eau (pas trop chaude ni trop froide).

. Appliquez ensuite une coloration (un toner) avec oxydant ou un colorant non permanent sur les cheveux asséchés à la serviette, à base de violet, afin de neutraliser la couleur jaune.

. Répétez cette opération au besoin afin d’éliminer toute trace de reflets de couleur jaune. Vos cheveux seront ainsi colorés en blanc.

. Pour maintenir votre colo, utilisez au besoin un shampoing bleu.

Après avoir compléter le processus de décoloration selon la procédure, des couleurs vivids et pastels sont toujours envisageables

Chromasilk de pravana Directions de La Riché , Crazy color de Renbow, ou Manic Panic sont des options valables.

[embedyt] http://www.youtube.com/watch?v=5D2W4hheAfA[/embedyt]