Dr Hauschka lance sa nouvelle gamme de maquillage bio

Dr Hauschka lance sa nouvelle gamme de maquillage bio, lecoloriste

Une première collection de maquillage-soin premium 100% naturelle et bio pour la marque qui fait son apparition au Canada.

Dr Hauschka lance sa nouvelle gamme de maquillage bio

Le 19 septembre dernier avait lieu le lancement canadien de la gamme maquillage-soin de Dr Hauschka. Il n’en fallait pas plus pour que je teste ces nouveaux produits. Je vous partage également quelques photos de cet événement en compagnie de l’artiste maquilleur internationale Karim Sattar. Dr Hauschka lance sa nouvelle gamme de maquillage bio au Canada et nous en met plein la vue.


Vous aimeriez peut-être : 20 tendances pour des ongles réussis


Dr Hauschka fête ses 50 ans et nous propose sa nouvelle gamme de maquillage bio

Résultats de recherche d'images pour « natrue »
Logo NATRUE

La ligne Maquillage Dr Hauschka aide à révéler l’être et la beauté – intérieure comme extérieure. Elle met en lumière la personnalité, sans la dissimuler. Tout d’abord, il faut savoir que ces cosmétiques sont certifiés NATRUE, label international pour la vraie cosmétique naturelle et biologique.

Le standard NATRUE différencie entre cosmétique naturelle, la cosmétique naturelle contenant au moins 70% d’ingrédients biologiques et la cosmétique biologique qui doit en contenir au moins 95%.

Ce label est intéressant, car le terme «cosmétique naturel » seul n’est ni protégé par la loi ni défini juridiquement. Retrouvez les produits Dr Hauschka labellisé NATRUE sur www.natrue.org.

J’ai également appris que tous les produits Dr Hauschka sont créés à partir de plantes médicinales cultivées à même leur jardin situé derrière les bureaux du siège social de l’entreprise en Allemagne.

Ce que la gamme nous propose…

Chaque composition renferme une synergie fine d’extraits de plantes médicinales, cires et huiles précieuses, ainsi que des pigments minéraux. Lors de l’application, ces textures fines se fondent à votre carnation, créant ainsi des nuances totalement personnalisées, douces et faciles d’application. 33 nouvelles références nous sont offertes pour le moment.

Mon expérience beauté avec les produits Dr Hauschka…

Tout d’abord, je suis tombé en amour avec l’odeur de chacun des produits testés. Chaque geste de maquillage laisse une odeur fraîche, rassurante et un sentiment de confort. La poudre compacte correctrice : que du bonheur ! Cette poudre compacte permet de matifier, unifier et harmoniser le teint comme la plupart des poudres compacte. Par contre, grâce à ces 4 nuances qui composent cette poudre, elle permet de rehausser vos points lumière ou encore créer un effet ‘’ lifting ‘’. Notons qu’elle peut atténuer les rougeurs ou même corriger une imperfection. Sa texture est douce et n’accuse aucunement nos petites imperfections telles que rides, ridules ou traces d’acné. Bref, je suis devenu accro à cette poudre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Lisez aussi : Changer la couleur de vos yeux à vie c’est possible !


Le gel cils & sourcils transparents mon petit coup de coeur

On applique ce produit seul (avec modération) sur les cils et les sourcils afin de bien dessiner ceux-ci. Pour ma part, j’ai utilisé ce gel comme base pour mon mascara ce qui a permis d’intensifier l’action de volume et de longueur à mon mascara. En plus de son action maquillage, sa composition délicieusement parfumée à base de plantes médicinales, comme les feuilles de neem et l’euphraise nourrit les cils et les sourcils. En résumé… j’ai bien aimé, même si, avouons-le, ce n’est pas un essentiel beauté, mais bien un petit luxe à s’offrir. Bilan de cette nouvelle gamme bio : J’adore !

Je vous invite à découvrir les astuces de l’artiste maquilleur international Karim Sattar.

Bonne semaine à vous

Chantal Goyette de Glam cosmétique Experte maquillage

 


Une nouvelle collaboratrice beauté chez le Coloriste

Une nouvelle collaboratrice beauté chez le Coloriste, lecoloriste

Une rentrée attendue avec notre nouvelle collaboratrice et Influenceur Beauté Chantal Goyette

Une nouvelle collaboratrice Beauté chez le Coloriste

Chantal Goyette

Je veux prendre quelques instants pour vous annoncer la bonne nouvelle de la rentrée, notre section maquillage à un nom ! oui, notre nouvelle collaboratrice Beauté, Chantal Goyette sera vous charmer avec son approche professionnel. Grande communicatrice, elle vous fera découvrir par le biais de ses chroniques ses passions et coups de coeur. Notre professionnelle de la beauté et collaboratrice vous partagera les nouveautés et ses découvertes dans le milieu du cosmétiques. Nous sommes heureux de vous présenter une nouvelle collaboratrice beauté chez le coloriste.


Lisez aussi : Changez votre alimentation peut affecter vos cheveux


Diplômée en esthétique et maquillage artistique, Chantal Goyette compte plus de 25 années d’expérience dans le domaine du maquillageSes collaborations avec de grands artistes maquilleurs et hautement renommées tel que : Jacques-Lee Pelletier, Macha Colas, Serge Louis Alvarez, René Boëlle, ont contribué à élargir ses horizons artistiques.


Vous aimeriez peut-être : 10 Colorations Capillaires  Automne Hiver 2017


Il n’y a plus beaucoup secrets pour Chantal Goyette, artiste-maquilleuse chevronnée, curieuse et fonceuse, notre spécialiste Beauté Chantal est à l’affut des dernières nouveautés: que ce soit pour les tendances maquillage, les soins du corps, les cosmétiques, etc. 

Toutes ces expériences en tant que conférencière beauté et co-animatrice lui confère le titre de spécialiste. Chantal sait vulgariser et aime partager ses connaissances au niveau de la mode.

Laissez-vous séduire avec des conseils judicieux et des informations pertinentes de notre collaboratrice Chantal Goyette et bonne saison d’automne.


Suivez-nous sur : Facebook-InstagramPinterest



Des ongles sur mesure avec Nailbot

Des ongles sur mesure avec Nailbot

L’oréalParis investit dans 5 concepts innovants chez des Start Up

Des ongles sur mesure avec Nailbot

L’OréalParis et Founders Factory ont reçu pas moins de 180 applications de talentueux et ingénieux entrepreneurs motivés du milieu de la beauté autour de la planète lors de cette recherche de talents. Nos 5 innovateurs ont été invités au siège social à assister à des conférences stimulantes en préparation de ce qui les attend lors du programme accéléré offert par L’OréalParis. Je vous présente l’un d’entre eux, qui casse les règles: des ongles sur mesure avec Nailbot.

Vous êtes accro aux ongles, les couleurs et les motifs vous rendent complètement folle, nous avons trouvé un gadget qui n’améliorera pas votre situation !

Des ongles sur mesure avec nailbot, lecoloriste

 Des ongles sur mesure avec Nailbot

Voici cette récente innovation qui nous intéresse, choisi parmi nos 5 jeunes pousses (Start Up)Preemadonna: créée par Pree Walia de la région de San Francisco aux  États-Unis. Preemadonna’s Nailbot est une application capable de reproduire et imprimer un emoji sur les ongles, en ce servant du cellulaire. Rapidement plus de 30 000 personnes se sont incrits pour faire l’essai du Nailbot.

 

 


Vous aimeriez peut-être:  5 Trucs professionnels pour faire revive vos cheveux frisés


                               La technologie à toutes les sauces

[embedyt] http://www.youtube.com/watch?v=UuhyxZeFpb4[/embedyt]

 


Le déo un irritant pour la peau?

Le déo un irritant pour la peau, lecoloriste

Les risques et les dangers pour la santé de l’humain sont des éléments que vous devriez prendre en considération lors de votre prochain achat de déo ou de votre mousse coiffante.

Les déodorants et les antisudorifiques vendus en magasin sont approuvés par Santé Canada, mais plusieurs consommateurs se retrouvent avec des rougeurs et des boursouflures dans la région des aisselles. D’autres ne réussissent pas à trouver un produit qui masque leurs odeurs. La Presse s’est penchée sur ces problèmes délicats qui touchent particulièrement la clientèle masculine.

de Samuel Larochelle

Le déo un irritant pour la peau !

En raison de la transpiration et de la moiteur, les aisselles sont l’une des parties du corps qui contiennent le plus de bactéries par centimètre carré: sur la peau, sous la peau (à l’intérieur des glandes sudorales) et dans les follicules pileux, soit la cavité dans laquelle le poil prend naissance.

Ces bactéries sont responsables des mauvaises odeurs. «Celles qui habitent les aisselles détruisent les huiles de la peau, ce qui crée des parfums peu agréables, explique le dermatologue Alfred Balbul. La sueur fraîche elle-même n’a aucune odeur perceptible, en théorie.» La transpiration et ses effets varient selon les parties du corps, les types de bactérie, l’âge de l’être humain, son alimentation et son sexe. «En général, les hommes transpirent plus que les femmes, en raison de leurs hormones. Plus ils suent, plus il se crée des bactéries et plus il y a des chances qu’ils atteignent un stade de mauvaise odeur», résume Kim Blanchette, pharmacienne chez Brunet à Amos. Les hommes qui s’inquiètent de leur niveau de sudation et des effluves qu’ils dégagent ont souvent tendance à mettre trop d’antisudorifique, ce qui pourrait être l’une des causes de leurs irritations. «Certains se beurrent le dessous de bras comme si c’était des fesses de bébé, illustre la pharmacienne. S’ils y allaient plus mollo sur le bâton, ça leur donnerait une chance. Quand on a des rougeurs après l’application, il faut en mettre moins ou arrêter.» Effectivement le déo un irritant pour la peau !


Vous aimeriez peut-être: pourquoi les femmes préfèrent les colorations offerts en pharmacie


Produits chimiques pointés du doigt

Les frottements répétés avec la peau et les vêtements causent également des irritations. Mais les principaux responsables des réactions cutanées se trouvent parmi les ingrédients des antisudorifiques: parfums, parabène, alcool, sels d’aluminium. «Le chlorure d’aluminium et le chlorure de zirconium sont des molécules efficaces dans les antisudorifiques, mais ils demeurent des produits chimiques qui agressent la peau, explique la pharmacienne. Naturellement, les gens à la peau sensible réagiront davantage.»

Aux consommateurs qui envisagent d’utiliser des produits hypoallergènes, qui coûtent souvent plus cher, le Dr Balbul suggère d’abord de faire des tests. «C’est très difficile de déterminer quel ingrédient nous fait réagir, mais ça vaut la peine de rencontrer un dermatologue pour faire des dépistages cutanés, dit-il. Le parabène cause peu de problèmes. Le parfum, parfois. Mais la plupart des réactions sont générées par les sels d’aluminium.»

Les odeurs qui persistent…

Certaines personnes transpirent en raison du stress, mais ne suent pas une goutte en faisant deux heures de sport intense. D’autres ont le sentiment d’évacuer des «litres» d’eau et de ne jamais venir à bout de leurs odeurs. «Une personne peut avoir une odeur plus sévère parce que les bactéries de ses aisselles sont différentes, note le dermatologue. L’alimentation joue aussi un grand rôle. Spécialement quand on mange des asperges, du brocoli, des oignons, de l’ail et des mets épicés.»

Il existe aussi des gens qui essaient quantité de déodorants commerciaux, sans jamais trouver celui qui fera disparaître leurs odeurs.

C’était le cas du conjoint de Lucie Martel. «Il sentait un peu mauvais en sortant de la douche, se souvient-elle. Il réglait le problème avec du déo, mais une heure plus tard, les mauvaises odeurs revenaient. Ça l’énervait beaucoup. Il prenait trois ou quatre douches par jour durant l’été.»

Le jour où une collègue lui a parlé d’un déodorant naturel qui fait des merveilles, elle a décidé de le reproduire à la maison pour sauver des sous. Résultat: le problème de son conjoint s’est réglé. «Même s’il travaille fort physiquement toute la journée et qu’il transpire beaucoup, il ne sent plus! Il est vraiment très content!»

Les ingrédients du produit sont simples à trouver: de l’huile de coco aux propriétés antibactériennes, du bicarbonate de soude en petite quantité pour enlever les odeurs et de la farine d’amarante pour l’absorption. La mixture est très rapide à faire. Peu à peu, les autres membres de sa famille ont adopté le produit.

La pharmacienne Kim Blanchette met toutefois en garde quiconque voudrait produire un antisudorifique à la maison. «Il faut savoir mélanger les produits chimiques, faire attention au niveau d’aluminium, à la stabilité et à la conservation des produits», dit-elle.

Elle ajoute qu’il est très difficile de connaître le niveau d’absorption des produits par la peau, même si ceux-ci ne sont pas appliqués sur une grande surface. «Je ne dis pas de voir tout comme un danger, mais tout ce qu’on se met sur la peau peut être absorbé jusque dans la circulation sanguine. Il faut être très prudent.»

Quels produits acheter?

Suggestions de Jenny Ha, gérante d’une galerie beauté dans un Pharmaprix de Montréal. «Je recommande souvent aux clients qui ont la peau sensible d’utiliser les produits Crystal: ils sont faits de minéraux naturels, d’eau, de potassium et de cellulose. La marque Tom’s, qui ne contient pas de fragrance artificielle, de parabène ou d’aluminium. Ou quelques produits Vichy, un peu plus chers, qui n’ont aucun ingrédient problématique.

Impact du rasage

La gestion du poil peut parfois s’avérer problématique. «Les gens qui conservent leurs poils aux aisselles limitent de beaucoup l’absorption des sels d’aluminium, souligne Kim Blanchette. À l’inverse, c’est plus risqué d’appliquer un antisudorifique ou un déo sur une peau fraîchement rasée, qui vient de subir une agression.» Le dermatologue Alfred Balbul abonde. «Je conseille aux gens de ne pas appliquer du déo tout de suite après le rasage. Idéalement, ils devraient attendre environ 12 heures ou jusqu’au lendemain matin.»

Voici nos commentaires

Comme vous savez dans cet univers du cosmétique ou certains sans scrupules ne respecte pas les règles en matière d’éthique et ou les normes en santé humaine.  Nous sommes solicités par des milliers de produits de cosmétique qui se retrouvent sur nos tablettes provenant des États-Unis, Mexique et d’ailleurs. Nous devons faire un choix parmi cette jungle afin de trouver notre perle rare.

Plusieurs usent de stratégie marketing même illégale pour produire à moindre cout avec des produits de piètre qualité avec les mêmes propriétés que l’original. Certains charlatans se servent de la naïveté des gens pour raconter toutes sortes d’histoires. La prudence et la vigilance sont primordiales, nous avons le droit d’être craintifs. Nous avons un devoir de nous informer avec qui nous faisons affaire, de dénoncer les entreprises fautives.

Source: La Presse


Zirh une des premières marques de cosmétiques pour homme

zirh une des premieres marques de cosmétiques pour homme,lecoloriste

Zirh une des premières marques de cosmétiques pour homme. Elle a été lancée en 1995, aux États-Unis, par Brian Robinson.

L’homme d’aujourd’hui consomme ce qu’il y a de mieux, il prend le temps de regarder et de comparer ce qui est nouveau pour lui. Par contre, il sait reconnaitre la qualité et il comprend plus que quiconque ce qui lui convient le mieux. Les hommes retrouvent leur barbier et même certains endroits leur sont exclusivement dédiés. Les hommes ont le choix de leur personnalité. Les filles laissées les hommes se prendre en main.

Les soins de peau sont chose courante dans sa vie et son esthétique est une priorité, devenue au fil des années autonome en ce qui regarde sa garde-robe et ses cosmétiques. Il est de plus en plus informé et se sens plus fier de lui. Fini la carpette. Il n’a plus besoin de la femme pour le conseiller.

zirh une des premieres marques de cosmétiques pour homme,lecoloriste

Si vous la découvrez aujourd’hui, en voyant son emballage, vous penserez sans doute quelque chose comme « incroyable, ça ressemble trop à Nickel !« Alors, sachez que la marque Nickel a été lancée en 1996, soit 1 an après.

Je ne vous fais pas un dessin… Zirh est un des chefs de lignes aux États-Unis et dans de nombreux pays. Zirh propose une gamme très complète (nettoyant, hydratant, anti-âge, rasage, cheveux, corps, etc.) de cosmétiques. Zirh propose également des produits haut de gamme sous le nom de « Zirh Platinium », qui est sa marque luxe.

Pensez à votre homme, offrez lui ce qui y a de mieux.

[embedyt] http://www.youtube.com/watch?v=0kj22T9kWqQ[/embedyt]

 


Cosmebio répond à 10 questions sur le cosmétique bio

cosmebio répond à 10 questions sur le cosmétique bio, le coloriste

Dans son tout nouveau rapport développement durable 2015, COSMEBIO®, l’association professionnelle de cosmétique écologique et biologique, Cosmebio répond à 10 questions sur le cosmétique bio et y répond.  COSMEBIO® est l’association professionnelle de la cosmétique naturelle, écologique et biologique.
L’association fédère l’ensemble des acteurs de la filière et regroupe près de 400 adhérents à ce jour en France et à l’international. Depuis 2002, COSMEBIO® œuvre en faveur du développement d’une cosmétique naturelle et écologique basée sur des produits issus de l’agriculture biologique et de la chimie verte.

1)   « La Cosmétique Bio sent mauvais »
Les fragrances intégrées dans les formules Bio sont naturelles donc différentes des odeurs de synthèse. Certaines, qui n’existent pas dans la nature ne peuvent être utilisées ainsi que les fixateurs de parfum dont l’origine est chimique. Pour autant, les odeurs des produits COSMEBIO® (fleurs de Tiaré, Karité, parfums fruités, etc.) sont tout aussi sensuelles que celles de la cosmétique traditionnelle.

2)   « Elle est moins efficace »
Les cosmétiques Bio contiennent 30 à 40% d’actifs là où la cosmétique conventionnelle n’en contient souvent que 1 à 2%.

3)   « Elle provoque plus d’allergies »
La cosmétique Bio contient moins de produits de synthèse et est considérée comme moins allergisante.

4)   « Elle ne contient que peu d’ingrédients Bio »
Au moins 95% des ingrédients d’origine végétale contenus dans les formules de nos membres doivent être issus de l’Agriculture Biologique. Il s’agit du même niveau d’exigence que pour les labels Bio alimentaires.

5)   « Elle n’est pas meilleure pour la santé »
De nombreux ingrédients dangereux pour la santé et/ou pour l’environnement comme les silicones, les parabènes ou les paraffines sont bannis des cosmétiques Bio.


 

Vous aimeriez peut-être: Le bio nous monte à la tête


 

6)   « Elle se conserve moins bien »
Les cosmétiques Bio sont soumis aux mêmes tests pour valider l’efficacité de leur conservation que ceux de la cosmétique traditionnelle et les conservateurs utilisés font l’objet d’un contrôle tout particulier.

7)   « Ses textures ne sont pas agréables »
Les choses ont changé !Dorénavant, les textures sont veloutées, agréables, pénètrent facilement la peau et ne collent pas. Les couleurs des crèmes ont également évolué vers une palette de blancs plus en accord avec la douceur et la sensualité des cosmétiques.

8)   Elle est plus chère que la cosmétique conventionnelle »
La cosmétique Bio offre une gamme de prix aussi variée que celle de la cosmétique conventionnelle, avec des marques très abordables et des marques très haut de gamme.

9)   « Ses packagings sont dépassés »
S’il est vrai qu’à ses débuts la cosmétique Bio a fait du packaging un objectif secondaire,les membres de COSMEBIO® réalisent maintenant des packagings séduisants et modernes, tout en restant recyclés et éthiques.

10)         « Elle est réservée aux baba-cool »
La cosmétique Bio n’est pas réservée à une partie de la population. La preuve, aujourd’hui même les stars se mettent au Bio : Jessica Alba a créé sa boutique en ligne de produits cosmétiques biologiques et écologiques tandis que l’émission « Danse Avec les Stars » utilise le maquillage de la marque Couleur Caramel, labellisée COSMEBIO®.

Plus d’infos sur : http://www.cosmebio.org/


Elle assure ses cheveux pour 3 millions $

elle assure ses cheveux pour 3 millions de $, le coloriste

S’ouvrir au monde nous fais découvrir de drôles d’histoires qui sortent de l’ordinaire. Or, celle d’une Arabe qui se fait assurer ses cheveux est plus qu’inusitée pour un public occidental!

Récemment, Samar Al Shamsi, une célèbre artiste-peintre des Émirats arabes unis, a avoué au journal local Al-Ittihad qu’elle a assuré ses cheveux pour 3M$.

L’artiste a ainsi révélé dans cet article qu’avant le tournage d’une annonce publicitaire pour le compte d’un produit cosmétique pour les cheveux, elle a conclu un contrat d’assurance avec une société britannique pour protéger ses tignasses contre toutes sortes de dommages et incidents.

Dans le même papier, Samar Al Shamsi ne s’est pas fait prier pour montrer comment elle est fière de ses cheveux et que c’est elle qui a insisté pour les assurer afin de se prémunir contre tout dommage potentiel, à l’instar des célébrités internationales qui assurent des membres de leur corps.

Par ailleurs, Samar Al Shamsi révèle qu’elle, l’Arabe, a été sélectionnée pour promouvoir un produit de beauté dans un marché européen, car le magazine «Why not» l’a consacré parmi les dix meilleures femmes d’affaires au monde, sans oublier qu’elle a été consacrée «Ambassadrice de l’art arabe» au Carrefour des artistes du monde à New York.

Vous aimeriez peut-être : Le flop de Kim Kardishian

L’artiste-peintre a ainsi rappelé que les médias occidentaux la surnomment «la Mona Lisa des Arabes» en référence à l’une de ses toiles du même nom qui a été exposée aux États-Unis et en Europe.

Pour les curieux, Samar Al Shamsi a précisé, entre autres, qu’elle accorde une grande importance à ses cheveux qui atteignent une longueur de 115 cm. Pour les cajoler, elle n’utilise ni lotion chimique, ni séchoir électrique. Elle s’applique à juste les laver avec un shampooing naturel, les sèche seulement avec la serviette et les expose au soleil de temps à autre.

Al Shamsi, n’est pas qu’une belle femme qui aime prendre soin de ses cheveux au point de les vanter et de les assurer contre des dommages éventuels. En plus d’être une artiste appréciée, même en Occident, elle est titulaire d’un baccalauréat en architecture tout en étant sur le point d’obtenir un doctorat. Elle est aussi détentrice de deux doctorats honorifiques des universités d’Oxford au Royaume-Uni et du MIT américain.

Source: Journal metro