Pourquoi choisir une coloration cheveux sans ammoniaque

Pourquoi choisir une coloration cheveux sans ammoniaque, lecoloriste

La coloration capillaire sans ammoniaque prend du poil de la bête

Pourquoi choisir une coloration sans ammoniaque

Jadis les colorations capillaires vendues pour les professionnels et offertes en vente libre dans les grandes surfaces et pharmacies étaient conçues avec de l’ammoniaque. De nos jours, plusieurs grandes marques ont finalement compris que ce produit pouvait être nocif pour la santé et détériorait la qualité du cheveu. Nous vous dévoilons pourquoi choisir une coloration cheveux sans ammoniaque.

Les consommatrices de plus en plus au courant des dangers et des risques pour la santé avec les colorations capillaires avec de l’ammoniaque, ont fait bouger les multinationales. Les entreprises multinationales ont réagi et n’ont eu d’autres choix que de mettre à jour leur formule et de nous présenter des produits colorants sans ammoniaque. Les manufacturiers de colorations cheveux ont dû remplacer l’ammoniaque par d’autres ingrédients. Cela ne veut pas dire que les ingrédients remplaçant l’ammoniaque ne sont pas nocifs pour votre santé !


Vous aimeriez peut-être : Les teintures cheveux risques et dangers pour la santé


L’ammoniaque sert à quoi ?

L’ammoniaque a longtemps été l’ingrédient incontournable pour la conception des colorations cheveux. L’ammoniaque contenue dans les colorations cheveux permet d’ouvrir les cuticules (écailles) de votre tige capillaire et ainsi préparer vos cheveux à recevoir la couleur. Ces cuticules constituent la protection naturelle de la fibre capillaire. Elles forment donc un protecteur empêchant toute substance de pénétrer l’intérieur du cheveu. Il faut donc réussir à décoller ces écailles pour que les substances actives d’un produit quelconque puissent s’infiltrer au sein du cheveu.


Lisez aussi : Une grossesse sans coloration capillaire


Les risques et dangers pour la santé

Il serait naïf de croire qu’il n’existe aucun risque pour la santé d’utiliser une teinture cheveu avec de l’ammoniaque. Il existe plusieurs cas répertoriés qui prouvent qu’il existe des risques et dangers pour la santé des humains.

Les avantages de la coloration sans ammoniaque.

Ce qui est dangereux dans l’ammoniaque, ce sont les émanations qu’elle dégage, pas le produit en lui-même. Avec les colorations sans ammoniaque, vous n’avez plus ce problème ! Autre point positif, leur effet sur vos cheveux. Ces colorations sont moins agressives pour vos cheveux. Ceux-ci seront plus doux et plus brillants.

Quel résultat avec une coloration sans ammoniaque ?

On croit à tort que les colorations capillaires sans ammoniaque sont moins performantes. Comme les colorations classiques, elles permettent d’obtenir une couleur durable, capable de couvrir les cheveux blancs à 100 %. Bonne raison de faire le test !!!

 

Voici quelques colorations capillaires sans ammoniaque que vous pouvez retrouver dans les grandes surfaces, les pharmacies et para pharmacies.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Suivez-nous sur : FacebookInstagramPinterest


 


Hair coloring products hazards and health risks

Hair coloring products hazards and health risks, lecoloriste

As professional hairdressers and professional colorists, we must always consider the health condition of the consumer

Hair coloring products hazards and health risks

To do this, we must take the time to make a consultation beforehand. The health consequences are ambiguous even if some European sites assure us that there is no danger to the health of pregnant women or no risk to the fetus. It is very important nowadays to learn and trust qualified specialists who are neutral. We present this little article that I hope will warn you: Hair coloring products hazards and health risks

Hair coloring products can worry women

Yet other sites that are very knowledgeable about the subject warn us that there is a probable risk to health. They then come to the same conclusions as the laboratories and government agencies that have looked at the analysis of coloring products. On the other hand, the results of the analyzes carried out by the large multinationals may leave us perplexed and may be biased. We must therefore remain vigilant and keep ourselves informed on the subject.


Read this : The purple color is prefered by teenagers


Your job requires you to be vigilant and validate the product

Today, several companies in our industry decide to go into business with their own coloring line for very personal reasons, the watchword is vigilance. Why not take a few moments and do your own little research to validate the content of the ingredients found in the product. This will give you an increased awareness and your clients will be happy to see your interest in their health. Ask questions about the product to your representative and what analysis was done to get to market this type of hair dye (haircolor) and what the results were.


You might also like: 10 inspiring colourists for your next hair color


Take your trade in hand

In order not to jeopardize the health of consumers, we must ask ourselves questions about the legitimacy of the results. For my part, as a professional colorist, I advocate a preventive approach. This approach does not harm anybody and in no way undermines the image of a colorist who wants to be professional, quite the contrary.

Hair coloring products hazards and health risks

Over the next few years, we will have to monitor this situation closely. Meanwhile, I will continue to take no risk to the health of my consumers and I will be vigilant.

References : Healt Canada – U.S Food and Drug Observatoire des Cosmétiques


Read this : 5 Tips for succeess as a hairdresser to increase your income


Follow us on : Instagram – Facebook 

Photo : Pinterest

[embedyt] http://www.youtube.com/watch?v=PAcjTnu0a4M[/embedyt]


Le déo un irritant pour la peau?

Le déo un irritant pour la peau, lecoloriste

Les risques et les dangers pour la santé de l’humain sont des éléments que vous devriez prendre en considération lors de votre prochain achat de déo ou de votre mousse coiffante.

Les déodorants et les antisudorifiques vendus en magasin sont approuvés par Santé Canada, mais plusieurs consommateurs se retrouvent avec des rougeurs et des boursouflures dans la région des aisselles. D’autres ne réussissent pas à trouver un produit qui masque leurs odeurs. La Presse s’est penchée sur ces problèmes délicats qui touchent particulièrement la clientèle masculine.

de Samuel Larochelle

Le déo un irritant pour la peau !

En raison de la transpiration et de la moiteur, les aisselles sont l’une des parties du corps qui contiennent le plus de bactéries par centimètre carré: sur la peau, sous la peau (à l’intérieur des glandes sudorales) et dans les follicules pileux, soit la cavité dans laquelle le poil prend naissance.

Ces bactéries sont responsables des mauvaises odeurs. «Celles qui habitent les aisselles détruisent les huiles de la peau, ce qui crée des parfums peu agréables, explique le dermatologue Alfred Balbul. La sueur fraîche elle-même n’a aucune odeur perceptible, en théorie.» La transpiration et ses effets varient selon les parties du corps, les types de bactérie, l’âge de l’être humain, son alimentation et son sexe. «En général, les hommes transpirent plus que les femmes, en raison de leurs hormones. Plus ils suent, plus il se crée des bactéries et plus il y a des chances qu’ils atteignent un stade de mauvaise odeur», résume Kim Blanchette, pharmacienne chez Brunet à Amos. Les hommes qui s’inquiètent de leur niveau de sudation et des effluves qu’ils dégagent ont souvent tendance à mettre trop d’antisudorifique, ce qui pourrait être l’une des causes de leurs irritations. «Certains se beurrent le dessous de bras comme si c’était des fesses de bébé, illustre la pharmacienne. S’ils y allaient plus mollo sur le bâton, ça leur donnerait une chance. Quand on a des rougeurs après l’application, il faut en mettre moins ou arrêter.» Effectivement le déo un irritant pour la peau !


Vous aimeriez peut-être: pourquoi les femmes préfèrent les colorations offerts en pharmacie


Produits chimiques pointés du doigt

Les frottements répétés avec la peau et les vêtements causent également des irritations. Mais les principaux responsables des réactions cutanées se trouvent parmi les ingrédients des antisudorifiques: parfums, parabène, alcool, sels d’aluminium. «Le chlorure d’aluminium et le chlorure de zirconium sont des molécules efficaces dans les antisudorifiques, mais ils demeurent des produits chimiques qui agressent la peau, explique la pharmacienne. Naturellement, les gens à la peau sensible réagiront davantage.»

Aux consommateurs qui envisagent d’utiliser des produits hypoallergènes, qui coûtent souvent plus cher, le Dr Balbul suggère d’abord de faire des tests. «C’est très difficile de déterminer quel ingrédient nous fait réagir, mais ça vaut la peine de rencontrer un dermatologue pour faire des dépistages cutanés, dit-il. Le parabène cause peu de problèmes. Le parfum, parfois. Mais la plupart des réactions sont générées par les sels d’aluminium.»

Les odeurs qui persistent…

Certaines personnes transpirent en raison du stress, mais ne suent pas une goutte en faisant deux heures de sport intense. D’autres ont le sentiment d’évacuer des «litres» d’eau et de ne jamais venir à bout de leurs odeurs. «Une personne peut avoir une odeur plus sévère parce que les bactéries de ses aisselles sont différentes, note le dermatologue. L’alimentation joue aussi un grand rôle. Spécialement quand on mange des asperges, du brocoli, des oignons, de l’ail et des mets épicés.»

Il existe aussi des gens qui essaient quantité de déodorants commerciaux, sans jamais trouver celui qui fera disparaître leurs odeurs.

C’était le cas du conjoint de Lucie Martel. «Il sentait un peu mauvais en sortant de la douche, se souvient-elle. Il réglait le problème avec du déo, mais une heure plus tard, les mauvaises odeurs revenaient. Ça l’énervait beaucoup. Il prenait trois ou quatre douches par jour durant l’été.»

Le jour où une collègue lui a parlé d’un déodorant naturel qui fait des merveilles, elle a décidé de le reproduire à la maison pour sauver des sous. Résultat: le problème de son conjoint s’est réglé. «Même s’il travaille fort physiquement toute la journée et qu’il transpire beaucoup, il ne sent plus! Il est vraiment très content!»

Les ingrédients du produit sont simples à trouver: de l’huile de coco aux propriétés antibactériennes, du bicarbonate de soude en petite quantité pour enlever les odeurs et de la farine d’amarante pour l’absorption. La mixture est très rapide à faire. Peu à peu, les autres membres de sa famille ont adopté le produit.

La pharmacienne Kim Blanchette met toutefois en garde quiconque voudrait produire un antisudorifique à la maison. «Il faut savoir mélanger les produits chimiques, faire attention au niveau d’aluminium, à la stabilité et à la conservation des produits», dit-elle.

Elle ajoute qu’il est très difficile de connaître le niveau d’absorption des produits par la peau, même si ceux-ci ne sont pas appliqués sur une grande surface. «Je ne dis pas de voir tout comme un danger, mais tout ce qu’on se met sur la peau peut être absorbé jusque dans la circulation sanguine. Il faut être très prudent.»

Quels produits acheter?

Suggestions de Jenny Ha, gérante d’une galerie beauté dans un Pharmaprix de Montréal. «Je recommande souvent aux clients qui ont la peau sensible d’utiliser les produits Crystal: ils sont faits de minéraux naturels, d’eau, de potassium et de cellulose. La marque Tom’s, qui ne contient pas de fragrance artificielle, de parabène ou d’aluminium. Ou quelques produits Vichy, un peu plus chers, qui n’ont aucun ingrédient problématique.

Impact du rasage

La gestion du poil peut parfois s’avérer problématique. «Les gens qui conservent leurs poils aux aisselles limitent de beaucoup l’absorption des sels d’aluminium, souligne Kim Blanchette. À l’inverse, c’est plus risqué d’appliquer un antisudorifique ou un déo sur une peau fraîchement rasée, qui vient de subir une agression.» Le dermatologue Alfred Balbul abonde. «Je conseille aux gens de ne pas appliquer du déo tout de suite après le rasage. Idéalement, ils devraient attendre environ 12 heures ou jusqu’au lendemain matin.»

Voici nos commentaires

Comme vous savez dans cet univers du cosmétique ou certains sans scrupules ne respecte pas les règles en matière d’éthique et ou les normes en santé humaine.  Nous sommes solicités par des milliers de produits de cosmétique qui se retrouvent sur nos tablettes provenant des États-Unis, Mexique et d’ailleurs. Nous devons faire un choix parmi cette jungle afin de trouver notre perle rare.

Plusieurs usent de stratégie marketing même illégale pour produire à moindre cout avec des produits de piètre qualité avec les mêmes propriétés que l’original. Certains charlatans se servent de la naïveté des gens pour raconter toutes sortes d’histoires. La prudence et la vigilance sont primordiales, nous avons le droit d’être craintifs. Nous avons un devoir de nous informer avec qui nous faisons affaire, de dénoncer les entreprises fautives.

Source: La Presse


Les dangers du maquillage permanent

les dangers du maquillage permanent,le coloriste

Se faire tatouer un trait d’eye-liner parfait sur les paupières, l’idée est séduisante mais la décision n’est pas à prendre à la légère. Une récente publication du Conseil Supérieur de la Santé (CSS) nous met en garde contre le maquillage permanent. Selon le rapport, de plus en plus de complications sont signalées, certaines d’entre elles nécessitent d’ailleurs une intervention médicale. 

Les problèmes de santé, qui surviennent à court ou à long terme, peuvent être expliqués par différents facteurs: infection, manière dont le tatouage est réalisé, matériel non stérile, réactions allergiques, effets toxiques provoqués par les encres, etc. « Bien qu’un certain nombre de composants chimiques toxiques, tels que les métaux lourds, aient déjà été interdits dans les encres, il subsiste encore des composants dont la sécurité n’est pas prouvée. Il s’agit principalement des colorants aromatiques, utilisés de plus en plus fréquemment au cours des dernières années, qui peuvent contenir des composants potentiellement cancérogènes ou les libérer par dégradation », peut-on lire dans le rapport.

Plusieurs recommandations à propos des conditions d’hygiène et de la composition du matériel ont déjà été formulées, notamment dans une résolution du Conseil de l’Europe et dans un arrêté royal du 25 novembre 2005. Mais le Conseil Supérieur de la Santé recommande également de lancer une campagne nationale de conscientisation pour informer le public, et en particulier les jeunes, des éventuels risques et inconvénients liés au tatouage.

Vous aimeriez peut-être: 5 faits étonnants sur le fixatif

Celui-ci ne peut pas toujours être enlevé avec succès et des effets secondaires sont possibles. Le CSS demande aussi que les professionnels du tatouage et du maquillage permanent (ainsi que semi-permanent) soient enregistrés et contrôlés de la même manière. Ce n’est actuellement pas le cas. En outre, le secteur devrait être mieux informé et encouragé à ne pas travailler avec des produits d’origine douteuse. Au niveau européen, l’organisme prône une politique harmonisée grâce à une législation commune.

Il n’est pas rare que les individus regrettent leur maquillage permanent, pour des raisons esthétiques ou médicales. D’après les données du CSS, 10 à 20% des personnes concernées se feraient enlever leur tatouage après plusieurs années, souvent au moyen d’un traitement au laser. Mieux vaut donc ne pas se précipiter et choisir un professionnel reconnu et qualifié.

Source: leral.net


La couleur blond platine à la mode

La couleur blond platine à la mode, le coloriste

Depuis des décennies les stars ont toujours remis la couleur blond platine à la mode. 

Le blond platine est obtenu avec l’aide un décolorant, pour éclaircir et enlever les pigments indésirables comme le jaune et l’orangé. Mais faites attention : Vous devez vous souvenir que cette couleur de cheveux ne convient pas à tout le monde ! Demandez conseil à votre coiffeur-visagiste ou à un coloriste professionnel.

La couleur blond platine à la mode

Cette coloration blond platine est pour les filles qui aiment s’occuper d’elles et prendre du temps pour entretenir leurs cheveux. La couleur blond platine à la mode peut abîmer énormément les cheveux si les précautions et les mises en garde ne sont pas respectées, il est donc nécessaire d’utiliser des produits très hydratants pour préparer les cheveux avant la décoloration et après pour restructuré les cheveux qui seront asséchés, secs et cassants. Cette décoloration est à éviter si vous avez déjà une coloration capillaire vous devrez plutôt utiliser un démaquillant capillaire.

N’oubliez pas qu’il vous faudra également acheter des produits de qualité pour réhydrater vos cheveux.


Vous aimeriez peut-être: Comment se colorer les cheveux en blanc


La couleur blond platine à la mode

Que vous ayez n’importe quelle couleur de cheveux, vous devrez passer par l’étape de la décoloration. Le blond platine n’est pas suggéré pour les niveaux naturels de base 1-2-3, vous jouez avec le feu et le résultat ne sera pas toujours convaincant.

Plus vous avez les cheveux foncés et plus vous devrez répéter cette étape pour que vos cheveux deviennent très clairs. Pour votre première application, le produit décolorant est appliqué dans les longueurs avec un temps de pause qui est variable de 30 à 90 minutes selon vos cheveux, ensuite appliquer le décolorant aux les racines (environ 4 cm), Refaire une quantité de décolorant car il perdra son effet actif, on peut difficilement prédire un temps de pause avec exactitude pour les longueurs, un truc simple, prendre un chiffon mouillé et d’essuyer une petite partie de décolorant sur les longueurs pour constater le niveau d’éclaircissement obtenu. Lorsque vous aurez obtenu une couleur jaune sur les longueurs, il est temps d’appliquer votre décolorant aux racines (environ 4 cm).  L’objectif est d’obtenir la même couleur aux racines que sur vos longueurs.


Vous aimeriez peut-être: Pour vous les mèches


Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comment faire la couleur blond platine à la mode ?

Lorsque le résultat est obtenu, vous devez absolument faire un shampoing pour arrêter le pouvoir actif du décolorant. Vous pourriez avoir besoin de refaire le procédé sur les longueurs ou bien les racines. Après cela, appliquer votre coloration ou toner, pour éviter que le pigment de couleurs jaunes et orangées soit trop voyant, vous utiliserez alors un naturel (base bleu) un cendré (base vert) ou un beige( base violacée) pour obtenir un platine.  Selon votre réussite, vous devrez peut-être utiliser un shampoing déjaunissant et alterné avec un shampoing pour cheveux secs pour éliminer les reflets indésirables. N’oubliez pas d’appliquer un après-shampoing, conditionneur et de faire régulièrement des masques réparateurs !

Pour un décolorant, vous aurez besoin d’aide pour l’application du produit, donc demander l’aide d’une amie avec qui vous aurez plaisir à faire vos expériences.


Vous aimeriez peut-être: Ayez le blond à l’oeil


Conseil de pro: à chaque 15 minutes, prenez le temps de vérifier la qualité de vos cheveux en vérifiant son élasticité.

Conseil de pro: lors du shampoing pour enlever le décolorant, la température de l’eau de devrait être ni chaude ni froide plutôt une température tiède pour ne pas créer un choc thermique qui pourrait s’avérer très nocifs et casser vos cheveux.

Conseil de Pro: toujours, commencez votre application en arrière, car les cheveux sont plus gros qu’au-devant.

Conseil de Pro : pour un résultat de qualité, prévoyez refaire vos racines entre 3 à 5 semaines. Pour la première fois, prévoyez que cela  pourra prendre des heures. (peut-être pas une journée complète) mais plusieurs heures, car vous devrez commencer par les longueurs avant les racines.

 


Shampooings sans sulfates

Shampooings sans sulfates, le coloriste

Soins sans sulfates?

Shampooings sans sulfates

Sodium laureth sulfate, SLES, sulfates, Ammonium Lauryl Sulfate… Ces dénominations scientifiques désignent toutes la même chose : les sulfates utilisés dans la cosmétique capillaire pour faire mousser les formules. Que faut-il penser des shampooings sans sulfates?

Ces derniers temps, de nombreuses consommatrices s’interrogent sur la toxicité de ces actifs et préfèrent se tourner vers des shampoings plus doux.

Les sulfates c’est quoi ?

Les sulfates sont utilisés comme agent moussant et tensioactif, c’est-à-dire qu’ils servent à disperser les corps gras dans l’eau. Ils aident ainsi à débarrasser de la « crasse » que l’on a sur le corps et les cheveux par le biais d’une puissante action chimique. Or, le petit hic, c’est que ces agents qui font mousser le shampoing (même bio parfois !) avec lequel vous vous massez gaiement le cuir chevelu sont aussi présents dans la plupart des produits d’entretien, le liquide vaisselle ou encore dans les détergents. Une nouvelle qui fait dresser les cheveux sur la tête.


Vous aimeriez peut-êtreDaniel Craig change de couleur de cheveux


En quoi les sulfates sont-ils nocifs ?

Si les marques ont longtemps opté pour les sulfates, c’est certainement parce que leur pouvoir moussant défie toute concurrence. Cela constitue, pour beaucoup de gens, un gage d’efficacité et donne l’impression de laver la chevelure en douceur. La vérité est bien loin de cette stratégie commerciale et les sulfates comme le Sodium laureth sulfate (ou SLES), peuvent en réalité être très irritants, desséchants et allergènes. Généralement, les shampoings qui contiennent du sodium laureth sulfate sont également chargés en silicones, une combinaison explosive qui détruit le cheveu. Les silicones servent de gaine brillante et cachent les méfaits des sulfates qui, à terme, étouffent et rendent le cheveu fourchu.


Le sel dans les shampooings à t-il vraiment son utilité?


La bonne alternative

Si leurs noms se ressemblent étrangement, le Sodium laureth sulfate et le Sodium Lauryl Sulfoacetate sont deux composés bien différents. Utilisés dans les gels douche, les laits pour le bain, certains shampoings doux et les produits pour peaux sensibles, le Sodium Lauryl Sulfoacetate est entièrement biodégradable et ne doit pas être confondu avec le SLES qui peut être très irritant.

Attention !

Si vous prenez la sage décision d’opter pour un shampoing sans sulfates (et sans silicones par la même occasion), vous risquez de trouver que vos cheveux sont moins beaux qu’avant. Plus rebelles, plus plats, plus gras, moins brillants.  Les premiers jours, la qualité de votre chevelure peut être visuellement altérée. Patience ! Habitués à subir un tas de modifications, vos cheveux doivent prendre leurs marques et se laisser apprivoisés par la douce composition de votre nouveau shampoing low poo. Les shampooings sans sulfates vos nouveaux amis!


Lisez-aussi: Le déo un irritant pour la peau?


 


La coloration de cheveu pendant la grossesse

La coloration de cheveu pendant la grossesse, le coloriste

Beaucoup de femmes ont l’habitude de se colorer les cheveux et se demandent si elles peuvent continuer à le faire au cours de leur grossesse

La coloration de cheveu pendant la grossesse

La coloration de cheveu pendant la grossesse. Dois-ton se rassurez?  Il n’y a pas de contre-indications à colorer vos cheveux au cours de votre grossesse selon les manufacturiers, d’autant plus si les colorations ne contiennent pas d’ammoniaque. Nous savons que certaines colorations contiennent encore aujourd’hui de l’ammoniaque.

Cependant, il est vivement conseillé d’avertir votre coiffeur que vous êtes enceinte car il devra peut-être adapter les produits, les dosages et aussi ses techniques en fonction de votre grossesse.

Il se peut également que vos cheveux ne réagissent pas tout à fait de la même manière que d’habitude, du fait de votre grossesse. Vos cheveux étant malgré tout influencés par votre état, pensez à modifier l’utilisation de la coloration capillaire sur votre tête.


Vous aimeriez peut-être : le déodorisant un irritant pour la peau


Enceinte : évitez la coloration

Certains shampoings colorants contiennent des solvants et des colorants potentiellement nuisibles pour votre futur bébé. C’est pourquoi il est souvent conseillé d’éviter de se colorer les cheveux entre autres pendant le premier trimestre de la grossesse.

Par la suite, évitez les produits de coloration « maison » qui contiennent du formaldéhyde (ou de l’aldéhyde formique) et demandez plutôt à votre coiffeur de vous faire une coloration sans ammoniaque.
Mieux encore : adoptez la coloration végétale 100% bio.

Optez plutôt pour des mèches, balayage, effet de couleur, les techniques utilisés lors de ces trois techniques sont idéales, car nous n’appliquons aucun colorant capillaire au cuir chevelu. Les risques et les dangers son éliminés.  Les récentes études souvent demandés par les multinationales même ne sont pas objectives et peuvent que m’entionner une partie de la conclusion des études.

Votre coloriste vous conseillera certainement de façon judicieuse, demandez-lui donc son avis à ce sujet.


Suivez-nous sur : Facebook InstagramPinterest


Source: Top Santé

Article similaire: Coloration risques et dangers pour la santé


Est-ce qu’une coloration capillaire sans ammoniaque peut provoquer une réaction allergique ?

Est-ce qu’une coloration capillaire sans ammoniaque peut provoquer une réaction allergique ?, le coloriste

Plusieurs facteurs peuvent causés des allergies

Est-ce qu’une coloration capillaire sans ammoniaque peut provoquer une réaction allergique ?

Plusieurs se posent la question !  Est-ce qu’une coloration capillaire sans ammoniaque peut provoquer une réaction allergique ? la réponse est oui, les réactions allergiques peuvent être provoquées par différents types de substances, notamment les composés colorants. On utilise de l’aminoéthanol, ouvrant moins bien le cheveu que l’ammoniaque pour réussir l’exploit, les fabricants sont trop souvent contraints de lui ajouter plus de colorants pour un résultat identique.

Ce qu’il faut savoir

Les 3 P que redoutent les allergologues : Phénols, para-aminophénols, paratoluylène diamine, sont donc de plus en plus présents dans les colorations capillaires actuelles. Il est évident que l’ammoniaque peut essentiellement provoquer une irritation des voies respiratoires, des yeux et du cuir chevelu et des brûlures au cuir chevelu.


Lisez aussi : le plus prestigieux concours sur le thème des cheveux


A ce sujet il est à déplorer que les fiches INCI concernant les différentes marques de colorations soient si difficiles à déchiffrer.
Les signes sont si inquiétants que l’Union européenne, à travers le comité scientifique de consommation à publié en 2006 une liste de 22 substances interdites dans les colorations capillaires, il reste encore, malgré tout, beaucoup de substances qui font débat, comme la résorcine (pour son impacte cancérigène sur le foie), les PPD ( Para- phénylène diamine) sont interdites dans toutes les cosmétiques touchant la peau, seule exception : les colorations capillaires où elles sont encore autorisées à hauteur de 6% !


Vous aimeriez peut-être : des cheveux en santé pour réussir sa coloration


Il est important de toujours prendre les précautions nécessaires avant l’utilisation d’une coloration capillaire. Lisez les instructions avant toutes utilisation et surtout faire un test d’allergie 12 à 24 heures avant l’application du produit sur le cuir chevelu. Une bonne ventilation est donc indispensable quand on manipule des produits qui en contiennent. 

Source : Bioetbienetre

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=pRWz0UUPpeU[/embedyt]