4 Important Steps To Know If You Color Gray Hair

4 Important Steps To Know If You Color Gray Hair, lecoloriste

To color your Grey hair, take care of it

4 Important Steps To Know If You Color Gray Hair

As many of us know, gray hair can be trickier to color and maintain than regular hair. But with the right care, you can ensure your hair color stays vivid all the way until your next application!

Here are four steps you need to know for caring for gray hair that’s colored:

1. Combat coarseness

Gray hair can become dry, wiry and unmanageable – which works against even the freshest hair color. To combat dryness, make sure to use a rich, moisturizing shampoo and conditioner.

You can also apply a leave in conditioner or styling cream overnight to hydrate hair and make for easier styling. Essential oil treatments can help soften unruly strands too.


You might read this : New rules for hair at gym


2. Fight dullness with shine

Gray hair is naturally dryer than regular hair and may appear dull and lackluster, which can add age to your appearance. But it’s not too hard to boost up shine for youthful looking hair!

If you have thicker hair, apply an essential oil, such as argan oil – this can add smoothness and shine to locks. For those with finer hair, try a lightweight leave in conditioner or shine product to amp up your luster.

3. Protect vibrant color

Since grays are more resistant to color and may fade faster, your tresses deserve some extra protection. To preserve color, always use gentle, sulfate-free shampoo and conditioner, using cool water rather than hot water.

Follow up with a color deposit product, such as eSalon’s Color Enhancing Treatment, which deposits pigment to boost up your hue between color applications. (It also leaves hair silky soft!)


Read this : Why chocolate hair color are so sexy in 2017


4 Important Steps To Know If You Color Gray Hair
4 Important Steps To Know If You Color Gray Hair

4. Shield from the elements

Gray hair is especially vulnerable to water, sun, and heat. Water opens the hair cuticle and allows pigment to escape, so try to skip days between washing and use dry shampoo when possible.

The sun’s rays can also damage the hair cuticle and cause color to fade – so don’t forget your hair needs sunblock too! You can use a hair product with UV protection, or create your own mixture of diluted sunblock to coat your hair.


Follow us  : FacebookInstagramPinterest  


 

Source : Thehairsource


Les règles du coloriste pour réussir une coloration cheveu

Les règles du coloriste pour réussir une coloration cheveu, lecoloriste

5 règles que vous devez connaitre pour devenir le coloriste chouchou des vedettes !

Les règles du coloriste pour réussir une coloration cheveu

Durant ma carrière, j’ai été spécialiste de la coupe. J’ai su tout de suite que j’allais réussir ma carrière comme coiffeur. Mon attirance pour toutes les formes d’arts existante m’a aidé à prendre les meilleures décisions pour mes choix de vie.  La satisfaction du travail accompli m’apportait une satisfaction incroyable. La coloration a pris au fil des années une part importante dans la création et l’exécution de mon travail de coiffeur. Rapidement j’ai vu dans l’art de la coloration un accomplissement et une finalité dans le résultat final de l’oeuvre.

En début de carrière, je voyais la coloration capillaire comme un obstacle, car une peur en moi freinait ma capacité d’oser. Petit à petit j’ai découvert avec facilité le fonctionnement et la simplicité d’exécuter une couleur. Heureusement, mon perfectionnement  auprès des grands coloristes m’a apporté cette confiance et assurance pour défier les lois de la chimie. Aujourd’hui, je propose, j’exécute et j’enseigne la coloration capillaire d’une façon professionnelle. La coloration capillaire est devenue ma spécialité.

Il est nécessaire et important de mettre en pratique certaines bases pour que le coloriste en vous devienne le spécialiste que vous rêviez d’être. Il est important que je vous dise futurs coloristes et coloristes pratiquant, qu’il existe des règles que certains d’entre vous auraient intérêt à mettre en pratique le plus vite possible, voici les 5 fautes les plus courantes que reproduisent les débutants coloristes. Voici quelques-unes des leçons les plus importantes que j’ai appris lors de ma carrière de coloriste.


Vous aimeriez peut-être : Coloriste un métier d’expert 


Les règles du coloriste pour réussir une coloration cheveu

1. Connaitre la théorie des couleurs : c’est le plus important dans votre métier et ce fût le plus utile pour moi dans ma carrière. Au début, je devais deviner beaucoup de choses qui étaient tout simplement élémentaires et fondamentales. Ce qui est le plus cocasse à propos de la couleur et de la formulation c’est qu’il est si simple et que nous avons tendance à le compliquer dans notre peur. Savoir comment fonctionne la formulation, la différence entre les termes permanents, demi, semi, temporaire et leurs limites. Connaître la structure des cheveux et la façon dont la couleur l’affecte est aussi un facteur important dans votre recherche.

2. Prendre le temps de faire un bon diagnostic : J’essaie toujours de recueillir autant d’informations que possible avant de commencer un nouveau service de couleurs. Quels sont les objectifs ? À quoi ressemble l’historique des dernières colorations ? Quel est le niveau de rétention (intervalle des visites) ? Y a-t-il un budget pour l’entretien des cheveux ? Ce ne sont que quelques questions auxquelles j’essaie d’avoir répondu avant de commencer aussi prendre le temps de regarder une collection de photos avec la cliente. Si je peux consulter avant le service, je vais envoyer à la maison un client avec des devoirs pour recueillir des images détaillant ce qu’ils veulent, mais aussi ce qu’ils ne veulent pas. Plus l’ensemble de donné que je construis sur les objectifs et les limites sont complètes, plus il est facile pour moi d’être créatif et de résoudre et prévoir les problèmes. Soyez honnête quant aux attentes et aux échéanciers. Si quelque chose ne peut pas être fait ou si vous n’avez pas encore la compétence pour répondre à la demande, il est toujours préférable d’expliquer les limites. Les futurs clients et vos clients actuels vous respecteront et vous apprécieront davantage.


Lisez aussi : 25 incroyables créations de tatouage de cheveux Undercut


3. Toujours avoir un plan : ne jamais commencer un projet jusqu’à ce que vous sachiez exactement ce que vous allez faire. Il y a eu un certain nombre de fois que j’ai commencé une couleur sans avoir vraiment pensé à cela. Ce genre de situation et d’incertitude conduit à beaucoup de stress et rend plus difficile la prise de décision plus tard. Lorsque vous avez un plan, il est plus facile de prévoir un résultat ou d’identifier la cause d’une erreur à corriger à l’avenir. Cela vous permet également d’expliquer et d’expliquer votre technique de travail que vous utiliserez. Ceci est utile lorsque vous calmez un client qui peut être un peu nerveuse ou inquiète au sujet de plan d’action.

4. Être patient : Je ne peux pas compter le nombre de fois que j’ai laissé tomber la balle parce que je n’ai pas attendu 10 minutes de plus pour un obtenir un développement sur réussi, ou une couverture / toner gris prématurément rincée. Soyez patient et expliquer è votre cliente l’importance de respecter le temps de pause. J’aimerais également ajouter que, si quelque chose se produit, corrigez-le tout de suite et ne le cachez pas dans le style en espérant qu’elles ne le remarquera pas. C’est peu digne de confiance et non professionnel. Vous avez une chance de faire une bonne première impression.

Enfin, certains conseils pour augmenter votre chiffre d’affaire, décrivez une routine, amenez les gens à vous voir régulièrement, proposez le prochain rendez-vous. Cela rend l’entretien de la couleur plus facile pour vous et moins coûteux pour votre cliente. Cela vous aidera également à maximiser votre horaire et votre efficacité en éliminant les changements de Rendez-vous surprenants. Le travail fait le succès !

5. Recherches et expérimentations

Il existe trois sous-règles que vous devez absolument intégrer dans votre parcours de spécialiste en coloration capillaire.

La première : Le coloriste doit sans cesse être à l’affût des nouveautés aussi bien en coupe de cheveux et des nouvelles tendances, qu’avec les nouveaux produits mis sur le marché par les manufacturiers.

La deuxième : Avoir une ouverture pour la formation, investir votre temps pour assister à des séminaires et ateliers de travail avec d’autres professionnels plus qualifié que vous. C’est avec les meilleurs que vous apprendrez.

La troisième : Inspirez-vous avec un mentor, cette personne inspirante qui vous apportera cette énergie et qui vous propulsera au sommet des meilleurs coloristes.


Suivez-nous sur : FacebookInstagramPinterest



Mettez vos yeux en valeurs avec le bon maquillage

Mettez vos yeux en valeurs avec le bon maquillage, lecoloriste

Comment choisir le maquillage idéal selon la couleur de votre iris ? Les yeux bleus ne se maquillent pas de la même façon que les yeux verts ni que les yeux marron. Pour éviter de vous tromper, retrouvez tous nos conseils pour maquiller vos yeux en fonction de la couleur de votre iris.

 Se maquiller en fonction de la couleur de son iris : quelles teintes et quelles nuances ?

Quelle que soit la couleur de vos yeux, pour mettre en valeur vos iris, il faut jouer avec la complémentarité des couleurs. Sur un cercle chromatique, identifiez la couleur de vos yeux et prenez celles qui sont en face de la vôtre.


Vous aimeriez peut-être : des cheveux en santé pour une coloration réussie


Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mettez vos yeux en valeurs avec le bon maquillage

  • Le maquillage des yeux bleus

Pour bien maquiller des yeux bleus, choisissez des couleurs dans les tons jaune et orange. A vous les ombres à paupière or, safran, citron, pêche, taupe, marron ou moka.

Pour mettre en valeur vos beaux yeux bleus, évitez à tous prix le ton sur ton. Exit les bleus et particulièrement le bleu-vert ou le bleu glacier. Si vraiment le bleu vous attire, choisissez-le foncé : bleu nuit, bleu-violet.

  • Le maquillage des yeux verts

Comment mettre des yeux verts en valeur ? Avec des tons orange, rouge ou mauve. Usez et abusez du rose, du brun, des tons cuivrés, ou des violines, lavandes et autres prunes.

Comme pour les yeux bleus, évitez les tons trop proches du vert comme le bleu-vert.

  • Le maquillage des yeux marron

Carte blanche pour les yeux marron ! Tout s’accorde avec cette couleur d’iris. Les tons verts, les tons jaunes, orange ou rouges subliment vos yeux.

A vous les menthe à l’eau, kakis, or, safran, cuivre, citron, taupe, moka, tose, mauve…

Seul bémol, le smoky-eyes trop noir n’est pas votre ami. Il risque d’éteindre vos yeux au lieu de les sublimer. Essayez de le pimper avec une autre couleur comme du gris ou du kaki.


Lisez aussi  : 3 grandes tendances colorations Peachy, Rose Gold et Blorange


Mettez vos yeux en valeurs avec le bon maquillage, lecoloristeSource : Cosmopolitan.fr 


10 Coloristes inspirants pour votre prochaine coloration

10 coloristes inspirants pour votre prochaine coloration,lecoloriste

Les coloristes nous réservent des surprises chaque année, pour 2017 nous en aurons plein la vue.

Comme vous le savez, les cheveux couleur cosmiques courent les rues, la coloration néon nous apparait comme un accessoire, le gris est devenu le nouveau noir, la tribu des blondes versus la tribu des brunettes, les filles sont à la recherche de la plus belle couronne. Chaque femme se veut unique et la coloration capillaire le permet. Je vous présente 10 coloristes inspirants pour votre prochaine coloration.

10 coloristes inspirants pour votre prochaine coloration

Nos 10 coloristes professionnels influenceur de la planète cheveu reçoivent sur leurs plateformes web et leurs comptes dans les réseaux sociaux, plusieurs centaines de milliers de coiffeurs et stylistes des États-Unis, Canada et d’ailleurs et qui les consultent régulièrement pour s’inspirer. Nos 10 coloristes inspirants, vous feront voyager dans leur monde de la coloration et qui sait vous trouverez peut-être votre prochaine coloration.


Vous aimeriez peut-être : colorations auburn, acajou, bourgogne et chocolat pour 2017


Chaque coloriste à son monde, ses techniques et ses secrets

Nos artistes coloristes peuvent parfois être tout en douceur avec un balayage, d’autres fois en harmonie avec les pastels et quelques fois pour les plus audacieux excentriques. De nos jours, le choix de coloration est varié et de plus en plus accessible à réaliser soi-même à la maison.

Nous savons fort bien aujourd’hui que le cheveu s’est démystifié, la coloration cheveu est accessible à moindre cout et que la femme a apprivoisé la coloration capillaire. De nouvelles couleurs pour cheveux sont apparues et la folie pour les colorations vibrante s’est manifestée et les filles en sont devenues accros. Les lignes de colorations capillaire ont poussé comme des champignons. Vous pouvez vous permettre vous aussi de changer de couleur de cheveu avec une amie à la maison.


Lisez aussi : 50 Incroyables idées pour réussir votre balayage en 2017


10 coloristes inspirants pour votre prochaine coloration

1. DIANA VIVILECCHIA, DVCOLOUR  Toronto, CANADA

Ce diaporama nécessite JavaScript.

2. GUY TANG, COLORISTE COIFFEUR, Californie, USA

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

3. KASEY O’HARA SKROBE, COLORISTE, Maryland, USA

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

4. RACHEL STEFANIK, HAIR PAINTER, Californie, USA

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

5. HAILEY MAHONE,  COLORISTE, Texas, USA

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

6. REBECCA TAYLOR, MAITRE COLORISTE,  Californie, USA

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

7. CRYSTAL DANIELLE CASEY,  COLORISTE,  Cryistal chaos, Virginie, USA

8. JORDAN YANATOS, COLORISTE COIFFEUSE, New York, USA

Ce diaporama nécessite JavaScript.

9. ASH FORTIS, COLORISTE, Californie, USA

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

10. JASON BACKE, COLORISTE, New-York, USA

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Suivez-nous : Facebook – InstagramPinterest


Crédit Photo : Pinterest


Retrouver votre nuance d’avant les vacances

retrouvez votre nuance d'avant les vacances, lecoloriste

La nouvelle saison qui se dessine vous rapproche vers une réalité qui vous rattrape, vos cheveux sont ravagés  et ont un air de déjà vu: cheveux délavés, sans vie, ternes et cassants, de mauvais poil quoi!

Retrouver votre nuance d’avant les vacances tout en économisant.

Existe-t-il des soins que l’on peut faire soi-même à la maison pour redonner vie à mes cheveux?

Soyons conscient ici que nous pouvons remettre en bon état des cheveux affectés par l’eau de mer, le chlore, le soleil et l’abus de citron généreusement appliquer dans sur vos cheveux lors de vos expositions au soleil, les outils chauffants, des produits chimiques et colorants. Le temps a fait son oeuvre et vos cheveux prennent la forme de brindilles de paille. Remettre vos cheveux en bonnes conditions augmentera vos chances d’obtenir un meilleur résultat lors de votre coloration maison et de retrouver votre nuance d’avant les vacances. Ne perdez jamais de vu qu’avec des cheveux en bonne condition, vous assurez un résultat de qualité. Aujourd’hui, grâce au web il est possible d’avoir accès à des produits professionnel et des commander.

Certains experts de la fibre vous diront que les meilleurs résultat sont obtenus en salon,  vous obtiendrez en salon de vrais résultats,  car en salon, les professionnels ajoutent leur grain de connaissances dans leur mixture, ils jouent avec des complexes, des additifs et autres potions qui aide à rétablir le PH, reconstruire, renforcir la cuticule et redonner de la vitalité à vos cheveux. Pour ma part,  « je crois que l’on peux avoir de très bons résultat à la maison aujourd’hui,  vous avez des trucs et des secrets de coloriste aux bouts de vos doigts.

Pour faire une cure de santé à votre crinière de fin de saison, prenez en main vos cheveux et retrouvez votre nuance d’avant les vacances.


Vous aimeriez peut-être: les bienfaits du naturel


Les filles, soyez consciente que le temps que vous mettez pour améliorer l’état et l’entretien de vos cheveux n’est pas peine perdu, vous investissez sur vous-même. De jolies cheveux seront une de vos marques de commerce et un atout non négligeable dans votre quête de séduction.

Les recettes de grand-mère… toujours économique

Efficace ou bien légende urbaine? Voici 4 recettes de Grand-mères qui seront vous convaincre des bienfaits des grand-mères dans notre vie de tout les jours. Avec la pollution, les outils de coiffures ou encore le mauvais entretien, les cheveux s’abîment. Parmi les symptômes on retrouve les pointes sèches ou fourchues, les cheveux cassants ou encore la chevelure frisoté ou devient ternes. Il existe des gestes de beauté avec des produits naturels pour y remédier. Découvrez  4 recettes de grand-mère pour réparer les cheveux abimés.

Le miel : le réparateur des cheveux abimés

Si les vertus du miel sont connues pour adoucir les maux de gorge, on les utilise également pour réparer les cheveux abimés. Pour un effet optimal, il est conseillé de l’appliquer comme un masque avec une pause d’une heure sous une serviette de toilette chaude. Pour faire le masque, il faut mélanger de l’huile d’olive (2 cuillères à soupe), du miel (3 cuillères à café), un demi-jus de citron pressé. Après la pause, il faudra laver ses cheveux avec un shampoing habituel.Retrouvez votre nuance d'avant les vacances,lecoloriste

La banane pour les cheveux cassants

Bien que cela puisse vous paraître farfelu, les vitamines et l’huile contenues dans la banane nourrissent les cheveux, les réparent et améliorent leur élasticité. L’astuce consiste à concocter un masque avec de l’huile d’amande (quelques gouttes), du miel (3 cuillères à café) et une banane écrasée, qui s’applique directement sur les cheveux. Après l’avoir déposé sur l’ensemble de la chevelure, il faut patienter une trentaine de minutes avant un rinçage à l’eau tiède. Un lavage avec un shampoing habituel est conseillé après l’application.

L’avocat pour les cheveux ternes et sans brillance

L’avocat, ou plutôt l’huile d’avocat, sont utilisé dans de nombreux produits cosmétiques. Les vitamines E et B qu’il contient hydratent et, par conséquent, les vitamines sont idéales pour la chevelure. Pour faire cette recette, vous avez besoin de la pulpe d’un avocat, d’un jaune d’œuf et d’huile d’olive (une cuillère à soupe). Après avoir mixé tous les ingrédients, vous pouvez l’appliquer sur l’ensemble de la chevelure. Pour être performant, laisser poser une quinzaine de minutes avant de rincer et de laver vos cheveux.

La mayonnaise pour les cheveux secs et sans volume

Si la mayonnaise n’est pas forcément l’alliée parfaite pour garder la ligne, cette sauce va être d’une efficacité redoutable pour l’hydratation de votre chevelure. Et pour cause, la mayonnaise est confectionnée avec trois produits nutritifs : huile, œuf, vinaigre. Il est également possible de rajouter une pointe de citron ou encore du miel ou de l’avocat. Pour obtenir un masque à base de mayonnaise, il faut porter l’œuf battu avec un peu de citron sur le feu, tout en remuant constamment afin d’obtenir une belle texture crémeuse. Ajoutez ensuite 25 cl d’huile à la texture froide en fouettant. Le masque est prêt à être utilisé. Pour un effet optimal, l’application se fera pendant 15 minutes en prenant soin de recouvrir la chevelure d’une serviette chaude. Après un rinçage abondant, il faut se laver les cheveux. Si vos cheveux sont très secs, ajoutez de la pulpe d’avocat et du miel (3 cuillères à café) à votre œuf.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


lisez aussi: la vraie différence le balayage et le layage


En bonus

Voici 2 trucs de coloriste pour maintenir votre coloration à son meilleur à la maison

  • Lors de la préparation du mélange, ajoutez à votre coloration et oxydant:  une petite quantité de conditionneur ou revitalisant environ (1 cuillère à thé) dans le mélange, puis brassez avant l’application.
  • Pourquoi ne pas utilisez votre traitement Leave-in que vous prenez habituellement après votre shampooing pour aider à les démêler.  Ajoutez dans votre coloration, environ (1 cuillère à thé) de votre  démêlant favori Leave-in, aide à augmenté les chances d’obtenir des cheveux soyeux. Vous aurez de belles surprises c’est certain.

 

Source: recetteGrand-mère.net

 

 


Le guide du coloriste Ludovic

Le guide du coloriste Ludovic, lecoloriste

Toutes les femmes rêvent d’augmenter leur pouvoir de séduction.

Le guide du coloriste Ludovic

La beauté des cheveux est un élément important. Rien de plus simple, vous devez respecter certaines règles de base essentielles pour l’obtention du résultat tant désiré. N’enviez plus votre copine de travail, chaque personne est unique, vous aussi sachez faire le bon choix. Suivez le guide du coloriste Ludovic et soyez rassuré.


Vous aimeriez peut-être: Comment se teindre les cheveux en bleu


Vous êtes dans la catégorie des teintes chaudes: vos yeux sont noisette, verts, pers et votre teint chaud de peau est pâle à brun. Lorsque le pigment dans le contour de l’iris est plutôt jaune à doré, votre teint est chaud. Les nuances chaudes vous iront à ravir tel: les dorés, cuivrés, auburns et certains rouges. Quelques-unes peuvent avoir le teint plus doré et pêche, des taches de rousseur peuvent aussi être présentes.

Vous êtes dans la catégorie des teintes froides:  vos yeux sont bleus, bleu gris, bleu foncé, brun foncé, noirs. Lorsque le pigment dans le contour de l’iris est plutôt pâle, du blanc au gris, votre teint est froid. Quelques-unes peuvent avoir un teint très pâle uniforme sans pommettes roses, votre teint est aussi froid lorsqu’il est olivâtre. Les nuances froides vous rendront justice. Optez pour les cendrés, iridescents, bleutés, bourgogne, violacés,

Faites le bon assemblage et votre teint sera plus radieux. Ne cherchez plus nous avons le tableau pour vous. Vous aussi augmentez votre pouvoir de séduction. Le coloriste est l’expert qui peut vous aider à faire le bon choix. Augmentez votre pouvoir de séduction avec une couleur adaptée à votre teint.


Lisez aussi : 



Sombre, Bronde, Broux, Blinger and you

Sombre, Bronde, Broux, Blinger and you

What’s new this year in haircolor industry

Sombre, bronde, broux, Blinger and you!

You are still fearful you are hesitant to make the switch: swap his reassuring brown for a new and unusual blond. Ludovic our expert colorist fiber will help you understand the differences between Sombre, Bronde, Broux, Blinger and you !

Bronde:

What is it?  The history of the brunette who wanted to go blonde … Frederik Mennetrier and Ludovic are  categorical: « It is not a technique, it’s a style. In reality, we finally put a name to this movement of enlightenment not so recent as that. « Clearly, this is not really radical change: we talk about solar shades sunburn in lengths, material wicks lit with golden reflections … Think J.Lo, Olivia Palermo or Jessica Alba. The secret to success this color effect: « It is necessary that the report be ultranaturel. Not to barcode scans: one favors, lounge, the perfect dosage: vertical application + horizontal installation « . A superposition of coloring techniques which all good.

For whom? The brown bases, dark blonde, brown. Girls with light hair, go your way.sombré, bronde, broux, sombré , blinger et vous, le coloriste

It is good if: you want to boost their dull brown and ensure a sunkissed effect without going through the beach hut.

% Chance to spend the winter: 80%, because even if the name is new, the technique remains basic.


You might like: A beautiful hair coloring


Sombre (soft ombre)

: What is it?  The softer alternative of ombre. We knew shaded technique that mixes colo third base, middle 1/3, 1/3 clear renamed « tie & dye ». Well the  fallen, or soft-shadow is his little sister, his softer version, more diffuse, more subtle and less pronounced. More natural, therefore, the sinking is obtained -In the colorist huh, no way to get started at home – by injecting intermediate shades in classic shadowed. Capillary Review: a very nice transition, perceptible just right, between light and dark shades.

imagesCOG7148E

For who? Those who find the tie & dye lived in 2013, but who like the shadow effect, and that, basically, expecting a new proposal a little more pointed.

It is good if: there is a flipped the colo and we are afraid of changes too radical. The advantage of this is that sank match on every head and every style.

% Chance to spend the winter: 99.9%.


Read: is the glacial blond for you


Blinger:

What is it? The strawberry blonde of 2014, of ‘blond contraction « and » ginger « (ginger English). The result ? « An effect in dense roots, doped on the first centimeters by a color and caramelized, about lengths, a golden veil copper infused directly into the blonde ». In short, the Venetian least cheap and chic.

For whom? All those who would like to change, but not too much. Or who dream of more or less look like Julianne Moore.

It is good if: was clear and nickel skin. « However, it is not recommended for dyed too rosy, because it chromatically agrees poorly ».

% Chance to spend the winter: 33%. According to Frédéric Mennetrier blondes not fond of red. « They are tempted, the benefit for one season and end up returning to the blonde, real ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Broux:

WHAT IS:   It is a way to play with colors. If they want to remain dark while injecting relief to their hair, I advise them « broux » (red + brown), and opt for light shades, red or copper, which energize and highlight the character of a cut, while being ultra-feminine. « 

For who? For women with very dark hair, brown to black,

It is good if: For dyed clear mandatory

% Chance to spend the winter: 50% is a difficult color to wear, your personality will help you take your choice.

dark, bronde, broux, Blinger and you, the coloristBROUX: Equation for our hair color = red brown

The broux, staining that spices up the ‘Fall
To look as the roots are darker than the tips: always horizontally, changing from brown or brown to copper or red highlights. Please note, we do not mean neglected roots. The broux must be worked if it can quickly turn into grunge look.

The advantages of broux
In autumn-winter, make the choice of mixing brown and red color is making the choice of modernity while remaining feminine. It allows women to naturally very dark hair playing with colors. For Frédéric Mennetrier the broux is coloring trend that is ideal for short cuts, the famous « Pixie ».

[embedyt]http://www.youtube.com/watch?v=2R4u7Plg5PY[/embedyt]

 

Source: Grazia.fr


Also read: Scientists identify grey hair gene for the first time


 


Frédéric Mennetrier, un homme de goût et de couleurs

frederic mennetrier un homme de gout et de couleurs, le coloriste

Frédéric Mennetrier, maître coloriste, coloriste studio, consultant couleur pour L’Oréal Professionnel depuis 15 ans, Frédéric Mennetrier sublime la couleur des tops et des actrices pour des campagnes de pub ou leur vie de tous les jours. Il collabore avec les plus grands photographes de mode et la presse internationale.

Ses couleurs agissent comme un révélateur de personnalité, de style. Tricoteur de nuances, amoureux de la fibre, il maîtrise les aléas d’une fibre capillaire toujours versatile. Il sculpte, modèle, façonne le cheveu dans d’infinies nuances.

En matière de coloration capillaire, Frédéric Mennetrier est une éminence grise, une boîte noire, un cordon bleu à la main verte. D’abord en studio, puis dans son salon immaculé, il s’est bâti une réputation de coloriste prodige. Il grignote du chocolat avec gourmandise. Il aime se mettre au vert.  Il a la voix enveloppante d’un téléphone rose. Il rit jaune puis voit rouge quand on lui parle de balayage. On lui laisserait carte blanche aussi bien pour ensoleiller notre crinière que pour soigner nos bleus à l’âme. Confidences en technicolor d’un homme haut en couleurs !

FAB : D’où venez-vous Frédéric Mennetrier ?

Frédéric Mennetrier : J’ai grandi dans l’Est de la France, à la campagne, au milieu des fleurs et des animaux. J’ai fréquenté une école religieuse très stricte et de bon niveau, jusqu’au bac – mes parents y tenaient beaucoup ! Mon père était menuisier. J’ai toujours voulu faire un métier manuel aussi. J’aimais la coiffure, ce métier lié à la mise en beauté. Quand on fait un peu de psychanalyse, on sait que l’embellissement a toujours un lien avec la réparation.

FAB : Comment avez-vous été formé ?

F.M : J’ai fait mon apprentissage en chambre des métiers. J’ai passé mon CAP en huit mois, en candidat libre. Parallèlement, j’étais formé par un coiffeur qui était installé à la frontière du Luxembourg. Un dieu de la coupe pour hommes ! Puis j’ai passé mon BP, ma maîtrise. J’ai eu la chance de rencontrer les bonnes personnes, de toujours être très bien encadré. J’ai notamment travaillé avec Malcolm Edwards et Luigi Murenu que j’adore.

FAB : Comment vous est venu cet intérêt spécifique pour la couleur ?

F.M : Au milieu des années 90, j’ai commencé à travailler en studio. Je suis allé sur tous les shows à Paris et à Milan. Dans ce contexte, la lumière omniprésente souligne l’importance de la couleur. C’est ainsi que j’ai commencé à m’y intéresser. Puis la couleur a pris toute la place. Elle est devenue une obsession névrotique.

FAB : Dans la vie quotidienne, avez-vous également cette passion de la couleur ?

F.M : Bien sûr. Nous sommes tous influencés par la couleur. Dès l’enfance. Parce que les couleurs ce sont des vibrations, de l’énergie, de la vie. Il suffit d’en prendre conscience. Ce qui me plaît particulièrement c’est l’assemblage et l’harmonie des couleurs. Regardez comment Degas fait résonner un bleu, comment Rothko fait ressortir la profondeur et la vibration des couleurs. Je suis aussi passionné par le travail de Michel Pastoureau autour de l’histoire et de la symbolique des couleurs. Et puis je viens de lire 300 pages écrites par deux Allemandes au sujet de la psychologies des couleurs, des émotions que l’on ressent en les percevant. C’est fascinant !

FAB : Qu’est-ce qu’une coloration réussie selon vous ?

F.M : Une jolie couleur, c’est une couleur qui ne se voit pas. C’est d’ailleurs la définition du bel ouvrage en artisanat. La magie, c’est de ne pas comprendre comment cela a été fait. Chanel disait : « Si une femme est mal habillée, on remarque sa robe, mais si elle est impeccablement vêtue, c’est elle que l’on remarque. » C’est pareil pour la couleur. Il faut qu’elle soit juste, cohérente avec la personne.

FAB : Que voyez-vous de rédhibitoire dans votre salon ?

F.M : Les colorations home-made ne sont pas toujours réussies mais ce ne sont pas les pires. Il n’y a pas de diagnostique dans un pack de coloration à domicile alors on ne peut pas en vouloir aux femmes qui les utilisent. Ce qui est moins excusable, ce sont certains coiffeurs qui ont un manque de recul élémentaire. Aucune subtilité dans la réflexion, aucune délicatesse dans le geste. Ils sont enfermés dans des habitudes, des automatismes : des mèches autour du visage quand on leur demande de la lumière, des rayures sur la tête quand on leur demande un balayage…

FAB : Y a-t-il un problème de malentendu entre les coiffeurs et leurs clientes ?

F.M : C’est évident. Selon une étude récente, 90% des coiffeurs pensent faire le bon diagnostique mais seulement 5% des femmes pensent que c’est le cas. Un gouffre !  Il y a une vraie maladie du lien dans notre société. On ne sait plus écouter l’autre, ni faire passer son message. Or, on a tous notre subjectivité. La définition du blond vénitien n’est pas la même pour moi, pour ma cliente, pour son mari ou sa copine. Il faut toujours individualiser, aller chercher plus loin pour arriver à un langage commun.

Source: FAB


Coloriste un métier d’expert

Coloriste un métier d'expert, lecoloriste

On connaissait Fred, John Nollet, David Mallett… les as de la coupe. Coloriste, un métier d’expert, eux s’appellent Romain, Frédéric Ménnetrier, Rodolphe, à Paris. Jo Hansford et Josh Wood, à Londres. Louis Licari et Lorri Goddard à Los Angeles. Anthony Palermo, Lena Ott, Sarah Spratt,  à New York… et leur dada, c’est la couleur. Bien sûr ils n’ont pas inventé la coloration capillaire qui est pratiquée dans tous les salons, et même à domicile. En revanche, ils en ont fait une expertise, une profession à part entière.

Coloriste un métier d’expert

Ils sont quelques-uns, coloristes stars et coloristes des stars, particulièrement talentueux, à avoir mis leur savoir-faire sous les projecteurs non seulement des podiums mais aussi des médias. Spécialistes des coups d’éclat, ils ont su montrer l’importance d’une coloration, souligner les subtilités, les reflets, les ombres, le mouvement dans la chevelure. Ils ont créé des teintes mythiques comme le blond Deneuve ou Schiffer. Grâce à eux, la coloration n’est plus considérée uniquement comme un pis-aller pour camoufler ses cheveux blancs mais une manière d’embellir, de changer d’humeur avec les saisons, de s’affirmer, de mettre en valeur un regard, un sourire, des tâches de rousseur, de donner de l’allure.

Autrefois isolé dans les arrière-cuisines du salon, le teinturier est devenu coloriste, l’exécutant est devenu esthète et magicien, le technicien est devenu créateur de tendances, le ravaleur de façade est devenu peintre pointilliste. « Quand j’ai débuté, la coupe était en première-ligne tandis que la couleur restait accessoire. Aujourd’hui coupe et couleur sont à égalité », se réjouit Jo Hansford, la First Ladybritannique de la coloration. Dans le même temps, ces coiffeurs virtuoses ont été enrôlés comme consultants par de grandes marques. A la lumière de leur expérience, les produits se perfectionnent pour un travail plus en nuance, plus translucide, sans effet casque et plus respectueux du cheveu. La coloration, autrefois secondaire, a gagné ses lettres de noblesse.


Vous aimeriez peut-être :


Naturellement, des salons dédiés ont vu le jour : des salons selects à la décoration soignée dans des suites de palaces ou des appartements sur cour. L’intimité y est cultivée. On y prend son temps pour parler pigments. Ceux des prodiges cités ci-dessus sont apparus au début des années 90. C’est notamment le cas de Christophe Robin à Paris mais aussi de Jo Hansford à Londres. Aujourd’hui, ceux là ont gagné en notoriété et pris de l’ampleur. Jo Hansford a maintenant cinquante employés dans son salon de Mayfair. Leurs élèves ouvrent leur propre salon comme Cathy, formée chez Christophe Robin, et aujourd’hui à la tête de l’Atelier des couleurs. Tous les grands coupeurs reconnaissent l’importance du savoir-faire des maîtres de la coloration et ils n’hésitent pas à embaucher un coiffeur qui ne se consacre qu’à l’art des pigments. David Mallett fait par exemple appel aux bons soins de Giorgio et Rémy Faure. Nicolas Felice œuvre exclusivement à la couleur au salon Des Garçons, tandis que David s’occupe des coupes. A Los Angeles, Andy Lecompte confie la maestria de la couleur à George Papanikolas etChristopher Pierce.

La couleur, tout en se professionnalisant, se démocratise. La haute-couleur n’est plus réservée aux tapis rouges et aux podiums. Informée et sensibilisée, la clientèle devient de plus en plus exigeante. Elle ne se contente plus de coiffeurs généralistes mais veut des spécialistes, uniquement concentrés sur la couleur. C’est ainsi que l’on a pu voir éclore le Bar des Coloristes à Paris et les salons Intermèdes, présents partout en province.

 Vers une professionnalisation du coloriste

Les démarches vers plus d’expertise et de spécialisation sont ainsi engagées. Les salons Intermèdes ont par exemple établi une charte pour garantir une couleur irréprochable – charte qui met l’accent non sur la technique mais sur l’écoute et le conseil dont le coloriste doit savoir faire preuve pour un service personnalisé. Au Canada, un site internet, lecoloriste.com a spécialement été conçu. Il y est expliqué que la profession « est plus que la maîtrise parfaite de la colorimétrie, c’est une écoute, un langage, une approche sensée et émotionnelle. C’est aussi un phénomène physico-chimique. »

Aux États-Unis, une sorte de conseil de l’ordre des coloristes, l’American Board of certified haicolorists, a été créé. « L’objectif est d’identifier les coloristes qui ont un degré supérieur de compétence », explique Andre Nizetich, son président. Ce conseil a ainsi établi un ensemble de critères afin de pouvoir évaluer le niveau d’excellence et de professionnalisme des coloristes. Une démarche nécessaire à« l’éthique professionnelle » et pour « gagner en crédibilité auprès de la clientèle. » Le précieux titre de « coloriste certifié » peut ainsi être obtenu après le passage d’un examen testant à la fois les connaissances pratiques et théoriques des candidats. Adieu les coloristes folkloristes !


Lisez aussi :


Une formation qui demande à être approfondie

Les jeunes coiffeurs sont aujourd’hui de plus en plus nombreux à souhaiter se former à l’art de la coloration. Si quelques experts font briller la profession, « la formation en matière de coloration reste encore trop sommaire dans les écoles de coiffure », selon Jo Hansford. En France, elle se cantonne à une mention complémentaire après le CAP d’une durée d’un an à peine. Face à la demande, les marques et grandes enseignes de coiffure organisent de plus en plus de conférences, cours, séminaires et stages pour initier les aficionados de la couleur qui aspirent à une carrière aussi brillante que leurs mentors. « Mais la véritable formation d’un coloriste se fait au sein d’un salon », précise Jo Hansford.

Ludovic, coloriste au Québec assure qu’il faut au moins 10 ans d’expérience pour faire un bon coloriste. Frédéric Mennetrier, lui, imagine une école spécialisée : 5 années d’étude, des cours de chimie, de biologie, des travaux pratiques pour comprendre la matière, mais aussi de l’histoire de la couleur, des cours de psychologie, des sorties dans des expositions artistiques, des lectures pour nourrir la créativité. Jo Hansford insiste elle aussi sur la nécessité d’enseigner une approche psychologique de la couleur : « Apprendre à faire le bon diagnostique et à communiquer avec le client est essentiel. »

Séparer les métiers de coupeur et de coloriste apparaît de plus en plus comme une nécessité pour gagner en expertise et exceller dans la discipline.

« Il est nécessaire que la coiffure se professionnalise sinon le métier va mourir. Elle ne doit plus être une voie de garage pour des filles en échec scolaire, explique Frédéric Mennetrier. Il faut de la passion et  une parfaite maîtrise des connaissances. »  A ceux qui veulent se spécialiser, Jo Hansford conseille aussi de« ne pas considérer la coloration comme un job mais comme une passion. Il faut également être préparé à ne jamais cesser de se former – moi-même je continue à apprendre à mesure que les produits évoluent ».

Impressionniste, aquarelliste, fauviste, portraitiste, naturaliste, mais aussi un peu psychanalyste, alchimiste, biologiste, le coloriste est à la fois un artiste et un spécialiste dont l’expertise, aujourd’hui reconnue, demande à être mieux transmise et généralisée dans les salons.

 

 

Source: Fab-beauty.com