Lilly notre macaron du mois de janvier

Lilly notre macaron de janvier,lecoloriste

Bonjour, les amies

Nous vous présentons notre premier macaron de 2016. Pour le premier mois,  Lilly rédactrice et blogueuse pour Make-up and the City. Le macaron du mois janvier est une belle découverte invitée et que l’on vous présente dans notre section « Nos Blogs ». Chaque mois, nous vous proposons un nouveau blogue beauté qui correspond à nos critères et que nous croyons qui sera vous intéresser par sa créativité et son regard sur la beauté, maquillage et folie. Souhaitons bon succès à Lilly.

Lilly notre macaron de janvier,lecoloristeBonjour et bienvenue sur Make-up and The City,

Je suis Lilly, après avoir effectué mon Master Management des Ressources Humaines à Londres, j’ai trouvé un poste en tant que recruteuse. Après 3 belles années passées à Londres j’ai déménagé près de Genève où je travaille actuellement en temps qu’acheteuse mode.

Je vis avec mon copain Johann, Léia le Boston Terrier tout mignon et Lola le petit chat qui fait souvent la tête.

Passionnée par l’univers de la mode, de la beauté et par les voyages, je partage avec vous sur ce blog, mes découvertes, coups de cœur ainsi que tout ce qui m’inspire.


Vous aimeriez peut-être : Notre macaron de décembre 2015


Je m’engage à livrer un avis 100% objectif, mon avis n’est pas à vendre ou à échanger contre des produits.  Vous trouverez sur mon blog des idées de maquillage pour toutes les occasions, des articles mode ainsi que tout ce que j’aime et qui m’inspire.

au plaisir

Lilly

[embedyt] http://www.youtube.com/watch?v=u_t7WLSTuC8[/embedyt]

 


Miss Poudrette et ses coups de coeur

Miss Poudrette et ses coups de coeur, le coloriste

Cette fois-ci, je vous présente la reine de la poudre. Miss Poudrette de son vrai nom Hélène-Manon Poudrette. Depuis quelque temps, nous vous faisons découvrir nos blogues d’ici et d’ailleurs qui se retrouvent dans notre section Blogs avec qui nous partageons une complicité et certains petits secrets. Voici Miss Poudrette et ses coups de coeur.

Miss poudrette et ses coup de coeur, le coloriste

Une vraie passionnée de maquillage, ses talents de communicatrices en font d’elle une des spécialistes maquillages beautés au Québec. Infatigable, professionnelle et femme de coeur, elle se consacre à son art et à ses lectrices. Depuis plusieurs années, Hélène-Manon la rédactrice et chroniqueuse consacre une grande partie de son temps à vulgariser le métier de maquilleuse à des centaines de cosméticiennes, esthéticiennes, maquilleuses de l’industrie de la beauté.

Hélène-Manon Poudrette sait à quel point prendre quelques minutes pour se mettre en beauté peut être tout un défi pour la femme d’aujourd’hui. C’est pourquoi elle donne de précieux conseils aux lectrices des magazines 7 jours et aux téléspectatrices de plusieurs émissions télé. À ce jour, je ne peux confirmer s’y elle collabore toujours avec le magazine Québecois 7 jours.

Hélène-Manon partage avec vous ses coups de coeur et les dernières trouvailles en maquillage, cosmétiques, soin de corps et encore plus. Depuis plusieurs années, Hélène-Manon à conquit son auditoire télé avec ses multiples chroniques  pertinentes. Vous pouvez la suivre sur Poudrette et compagnie.

Vous pouvez aussi la suivre sur Facebook, Google+, Pinterest etc.

[embedyt]http://www.youtube.com/watch?v=_23C_C_WsTc[/embedyt]

 


Une tendance maquillage automne 2015

une tendance maquillage automne 2015, le coloriste

Les défilés des grands couturiers lors des Fashion Week A/H 15 ont montré que la mode était au maquillage sombre. Le directeur de M.A.C, Terry Barber, s’est réjoui de cette tendance auprès de Cover Media.

Quelle tendance make-up adopter cet automne ? On s’est tournée vers la Fashion Week Automne/Hiver 15 qui s’est déroulée fin février/début mars dernier pour trouver la réponse. Une tendance maquillage automne 2015 avec Terry Barber, le directeur de M.A.C, est particulièrement excité par un look prédominent qui s’est imposé dans l’univers du maquillage. « On voit beaucoup de références au punk et au gothique sur les podiums. Beaucoup d’audace, de noir. Cette saison, il s’est agi de travailler sur quelque chose d’incroyablement chic », a expliqué Terry Barber à Cover Media.

 

Un des moments les plus marquants de cette saison fut la présentation de Giles Deacon à Londres. Des mannequins, dont Kendall Jenner, ont défilé avec des lèvres peintes en noir. « Les lèvres de Giles, les lèvres noires, c’était un moment incroyable parmi ces Fashion Weeks. C’était très, très audacieux, mais c’était d’une beauté intense et très sophistiqué. Essayez les couleurs sombres, pas seulement le noir, le sang de boeuf, l’aubergine. Traitez cette obscurité comme vous traitez le rouge, avec le même respect de la forme des lèvres, le même magnifique laqué, la même texture vernie. Ce n’est pas une renaissance punk, mais une technique très sensuelle, très sexuelle » a expliqué Terry Barber.

Si vous optez pour ce style, choisissez une coupe de cheveux qui contraste avec votre maquillage. « Le punk rencontre le guindé. L’idée de naturel, d’une peau translucide, de cheveux légèrement style Amish, des cheveux attachés avec des pinces comme une prof. Jouez avec les contrastes. Portez quelque chose de prononcé avec quelque chose de tamisé et de propre » a continué le spécialiste du maquillage.

L’un des outils essentiels de cette tendance, que Terry Barber qualifie de Beau et Damné, c’est l’eye-liner. Au lieu d’y aller avec parcimonie cette saison, il faut accentuer les traits. « L’eye-liner est intéressant, il permet de s’éloigner du classique. C’est l’accessoire préféré des femmes, c’est l’accessoire absolu, a expliqué Terry Barber. Ce qui compte, c’est la manière dont une femme l’utilise. Il peut être tranchant sur la paupière supérieure, mais aussi customisé pour forcer l’âge, pour donner l’impression qu’on a vécu. »

[embedyt]http://www.youtube.com/watch?v=Z-ccU-8l4vM[/embedyt]

Source: Bluewin.com


20 Trucs maquillage à adopter

trucs maquillage, le coloriste

Fini la perte de temps, ne partez plus sans consulter notre section maquillage. Nous avons sélectionné pour vous le meilleur des articles qui se trouve sur le web.

Vous aimeriez peut-être: Un beau maquillage qui tient toutes la journée

Voici un article qui saura vous plaire. Saviez-vous qu’il existe des façons pour faire durer votre maquillage plus longtemps, des trucs maquillage pour faciliter les minutes passer devant le miroir et des méthodes pour sauver des sous? Voici 20 trucs maquillage à adopter dans votre routine matinale.

Source: Surmon36


Le maquillage

le maquillage, le coloriste

Nous améliorons notre approche en vous proposant des chroniques, trucs et astuces et tendances surimages le maquillage. Comme vos cheveux, le maquillage fait partie d’un ensemble de votre personnalité et de l’image que vous voulez refléter selon la psychanalyste Gisèle Harrus-Révidi.

Plus qu’un plaisir, notre maquillage nous définit dans notre rapport aux autres et à nous-même. En nous permettant de nous faire accepter ou de nous préserver, de valoriser notre image ou de nous créer un nouveau caractère, il contribue – généralement – à notre équilibre. Gisèle Harrus-Révidi nous offre son décryptage.

Psychologies : Pourquoi nous maquillons-nous ?

Gisèle Harrus-Révidi : Le maquillage est un moyen d’influer sur l’image que nous avons de nous-même. Quand nous nous trouvons trop pâle, ou simplement pas aussi belle que nous l’aimerions, le maquillage nous permet de rectifier cette image qui ne nous convient pas tout à fait. Au-delà du simple plaisir, le maquillage est donc un outil pour nourrir une image toujours meilleure de nous-même. Il est, en quelque sorte, un auxiliaire de notre narcissisme.

Au-delà de notre propre regard, le maquillage est-il aussi une manière de changer la manière dont les autres nous perçoivent ?

En effet, en modifiant ce qui, dans nos traits, nous paraît modifiable, ce qui est visible par les autres, le maquillage nous permet d’exercer, aussi activement que possible, un contrôle sur la représentation que nous donnons de nous. En nous maquillant, nous cherchons toutes à ne pas être vues naturellement, mais sous un certain mode, celui que nous avons choisi. Le maquillage est alors aussi un moyen de se séduire, de se faire accepter, de rentrer dans le corps social.

Pourquoi cherchons-nous, avec le maquillage, à cacher le naturel ?

Pour la simple raison que le naturel relève, pour la plupart d’entre nous, de l’intime. C’est cette image que nous choisissons généralement de dévoiler en famille, contrairement aux moments où nous sommes confrontées à l’extérieur. Le maquillage est un instrument de mise à distance, de protection autant que de séduction.sans-titre

Peut-on dire que nous nous maquillons essentiellement pour les autres ?

Non, je pense que nous nous maquillons autant pour les autres que pour nous-même. Le maquillage est souvent un outil pour pallier ce que l’on sent être ses insuffisances. Il nous donne l’impression que nous sommes en prise avec la réalité, que nous pouvons jouer quelque chose, que nous sommes actives.

Comment le maquillage nous permet-il d’être en prise avec la réalité ? Est-ce le geste, le rituel que nous mettons en place qui joue ce rôle ?

Le maquillage participe à notre quotidienneté. Il est vrai que nous avons tous nos petits rituels : nous nous levons, nous nous brossons les dents, nous déjeunons, nous nous maquillons. A mes yeux, ce cérémonial est le pendant féminin du rasage de nos hommes : il nous permet, tous les jours, de nous occuper de notre visage, pendant un certain temps. Le maquillage est alors un geste rassurant, mais aussi un geste qui nous permet aussi de ne pas subir les choses passivement, d’avoir une sensation d’activité. Nous nous en rendons peu compte, mais ce réflexe est une manière de prendre sa vie en main.

D’ailleurs, certaines femmes conservent le même maquillage pendant des années, à l’image des traits de khôl très prononcés, que l’on voyait déjà il y a plus de 25 ans. Loin de représenter une certaine nostalgie, ce geste constitue un arrêt sur image. On se maquille comme on s’est toujours maquillée, peut-être pour conserver une certaine forme de stabilité.

Source: Lire la suite