Scientists identify grey hair gene for first time

Scientists identify grey hair gene for first time, le coloriste

It’s confirmed, gray hair is all about genetic

Scientists identify grey hair gene for first time, a good news for the beauty’s industry and pharmaceutical

A team from the university London College made the discovery that will change the beauty industry. The discovery also helped bind the size of the hair, shape and color. For some time we know the genes that led to baldness and color of your hair. But this discovery goes further, now we know wich gene is responsible for the graying of the hair, shape and density. This gene is the IRF4.

We know that the advent of gray hair is caused by a lack of melanin, with this discovered, scientists can better understand reproduction and storage. The understanding of how IFR4 will bring to market new beauty products to slow the graying process and who knows maybe not be colored gray hair. In their discovery, interesting given the gene that determines that you curl a little, a lot, a lot, the one that influences your PRSS53 crimp.

In addition, they found the gene associated with the shape of the hair and the texture of the beard EDAR gene. The FOXL2 also for texture eyebrows.

One pill a day, keep the grey away

Who’s knows, one day you will take a pill and no more grey hair… if your are curious to know more about this revelation read: Andrew Mc Dougall


You may also like: Interesting new revelation about haircolor


Ce diaporama nécessite JavaScript.

To read the full article

Photo : Album Pinterest 

Source:  the scientists identify the grey gene hair for the first times, lecoloristeAndrew Mc Dougall

 

 

 


Les scientifiques ont résolus l’énigme du cheveu gris

Scientists identify grey hair gene for first time, le coloriste

C’est confirmé, les cheveux gris sont génétiques

Les scientifiques ont résolus l’énigme du cheveu gris, une petite pilule par jour, enlève le gris pour toujours

Une équipe de l’université Collège London a fait cette découverte qui modifiera l’industrie de la beauté. La découverte a aussi permis de lier la grosseur du cheveu, sa forme et sa couleur. Depuis quelque temps nous connaissions les gènes qui conduisaient à la calvitie et la couleur de votre cheveu. Mais cette découverte va plus loin, maintenant nous savons le fonctionnement du grisonnement du cheveu, sa forme et sa densité. Ce gène est le IRF4.

Long cheveux bouclés - Long curly hair:
Pinterest

Nous savions que l’avènement du cheveu gris est causé par un manque de mélanine.  Aujourd’hui les scientifiques comprennent mieux sa reproduction et son entreposage. La compréhension du fonctionnement de IFR4 permettra de mettre en marché des nouveaux produits de beauté pour ralentir le processus du grisonnement et qui sait peut-être ne plus se colorer .les cheveux gris. Dans leur découverte, une donnée intéressante : le gène qui détermine que vous friser, un peu, beaucoup, énormément, le PRSS53 celui qui influence la forme de votre boucle.

En plus, ils ont trouvé le gène associé à la forme du cheveu et à la texture de la barbe EDAR.  Le FOXL2 aussi pour la texture des sourcils.

Les scientifiques savent depuis longtemps que les gènes déterminent la couleur de nos cheveux – et que lorsque les cheveux deviennent gris, c’est en partie dû à la génétique et en partie parce que nos cellules produisent de moins en moins de mélanine avec l’âge. Une nouvelle étude révèle toutefois que les scientifiques ont identifié précisément le gène qui fait grisonner – et cela pourra peut-être les aider à savoir comment prévenir les cheveux gris.

« Nous connaissons déjà plusieurs gènes impliqués dans la calvitie et dans la coloration des cheveux, mais c’est la première fois qu’un gène des cheveux gris a été identifié chez les humains, en plus d’autres gènes qui influencent la forme des cheveux et la densité », a soutenu l’un des auteurs de l’étude Kaustubh Adhikari de l’université College London.

Alors que des facteurs comme le tabagisme et des déficiences en vitamines peuvent créer des cheveux gris prématurément, les chercheurs savent maintenant que l’hérédité joue un rôle important.


Vous aimeriez peut-être : les 50 nuances de gris


L’étude, publiée dans le journal Nature Communications, s’est penchée sur 6000 échantillons venant de femmes et d’hommes latino-américains avec des ancêtres européens, autochtones et africains. L’analyse de génome a aidé à identifier le gène IRF4, qui était par le passé associé à la couleur de cheveux, mais c’est aujourd’hui considéré comme un contrôleur du grisonnement. Il jouerait un rôle dans la régulation de la mélanine, qui donne de la couleur aux cheveux, à la peau et aux yeux. Si vous avez de la difficulté à accepter vos cheveux gris et passez à travers plus de teintures que vous ne devriez, la découverte pourrait vous amener de bonnes nouvelles. Identifier le gène, disent-ils, pourrait potentiellement aider les scientifiques à découvrir comme prévenir ou ralentir la prolifération des cheveux gris dans le futur.

« Ces découvertes ont des applications cosmétiques et légales alors que nous augmentons notre connaissance de l’influence des gènes sur notre physique », assure Adhikari.

Des gènes donnant des informations sur la texture des cheveux en plus de gènes sur la densité de la barbe et des sourcils ont été découverts.

Si vous avez déjà les cheveux gris, il est important de prendre soin de vos cheveux moins pigmentés. Avec l’âge, la texture de nos cheveux devient naturellement sèche, alors il est primordial de ne pas lésiner sur une routine capillaire soigneuse. Et si vous avez une chevelure prématurément grise, faites attention à votre santé pour vous assurer de ne pas avoir un problème de thyroïde ou certaines déficiences en vitamines.


Lisez : le clonage des cheveux à nos portes


Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lire l’article original 

Source: Andrew Mc Dougall

Photos : Album Pinterest

Source : Huffington Post


Des cheveux resplendissant de santé

Sombré, bronde, broux, blinger et vous !

Tout le monde veut des cheveux resplendissant de santé

Des cheveux resplendissant de santé

Plusieurs spécialises se sont gratter la tête afin de vous dire de quoi il en retourne. Une mauvaise alimentation ou les produits capillaires peuvent-ils améliorer la santé de vos cheveux? Autrefois considérée comme triviale, la recherche sur la santé capillaire s’est grandement développée au cours des 15 dernières années, apportant une meilleure compréhension de la biologie et la chimie complexes du cheveu. «On reconnaît aujourd’hui que le cheveu est un micro organe complexe fournissant diverses informations sur la santé de la personne», de dire le docteur Jerry Shapiro, directeur clinique du laboratoire de recherche sur le cheveu du département de dermatologie et science de la peau de l’université de la Colombie-Britannique. L’équipe de Plaisirs Santé est allé à la racine, si l’on peut s’exprimer ainsi, de ce qui se passe au sein des milliers de cheveux qui recouvrent notre tête et des moyens à prendre pour leur redonner santé et éclat.


Vous aimeriez peut-être : pourquoi les femmes préfèrent les colorations de pharmacie


Comment poussent les cheveux

A la base du follicule pileux, se trouve le bulbe du cheveu, qui renouvelle les cellules capillaires au rythme d’environ 1 centimètre par mois. «Ces cellules se divisent très rapidement, souligne Jerry Shapiro. En fait, après celles de la moelle osseuse, ce sont celles qui se divisent le plus vite; elles rendent donc bien compte des processus métaboliques.» Le cuir chevelu comprend 100 000 à 150 000 follicules pileux, qui se renouvellent sur un cycle allant de deux à cinq ans, suivant trois phases distinctes : croissance, régression et repos. Si vos cheveux ne descendent jamais plus bas que vos épaules, c’est probablement que leur cycle est de trois ans, ou alors, la cause en est génétique. Le cheveu est fait de kératine. Cette protéine, également présente dans les sabots, les cornes et les plumes des animaux, est, dans la nature, la plus résistante de toutes. Les cellules générées dans le follicule meurent rapidement, à mesure qu’elles sont repoussées vers le cuir chevelu par celles qui se sont nouvellement formées. La tige émergeant du cuir chevelu est composée de la kératine provenant des cellules mortes. Les couches de kératine se trouvant en surface de la tige forment une enveloppe protectrice, appelée cuticule; elles se chevauchent à la manière des bardeaux d’une toiture. Cette enveloppe est recouverte d’une couche huileuse protectrice, ou couche lipidique, qui donne au cheveu son lustre et ses propriétés hydrofuges.


Lisez aussi : une nouveauté une protéine de cheveux vend la mèche !


Causes de la mauvaise santé du cheveu

Si vous avez les cheveux ternes, sans vie, cassants ou abîmés, c’est dû soit à votre état de santé, soit à vos habitudes, soit à votre bagage héréditaire. Vous ne pouvez rien changer à vos gènes, mais vous pouvez agir sur les deux autres causes. «S’il y a une chose qui peut grandement contribuer à la santé des cheveux, c’est bien d’adopter une alimentation saine et équilibrée», souligne le docteur Shapiro. Les carences en vitamine B et en zinc, quoique rares, ont un effet négatif sur la vigueur, l’épaisseur et le lustre des cheveux. Quant à la carence en fer, par exemple en cas d’anémie, elle est associée à la chute capillaire. En corrigeant ces carences alimentaires vous pourrez améliorer la santé de votre chevelure en six mois environ. Cependant, «la plupart des dommages causés aux cheveux sont dus aux produits chimiques et à la chaleur», souligne, de son côté, le docteur John Gray, médecin du Royaume-Uni, auteur, expert en science capillaire et également consultant pour P&G Beauty, chef de file dans la fabrication des produits capillaires. Dans les deux cas, ils menacent l’intégrité de la cuticule en la dépouillant de sa couche lipidique. Voici comment : appliquée sur des cheveux mouillés, la chaleur des séchoirs peut littéralement faire bouillir l’eau se trouvant sous la cuticule, entraînant la formation de cloques dans le cortex du cheveu et relevant la cuticule. Quant aux produits chimiques présents dans les décolorants, les teintures, les lotions pour permanentes, les tranquillisants, et même dans les piscines, ils peuvent détruire la couche lipidique, redresser les arêtes des cellules de la cuticule et affaiblir la tige du cheveu, la desséchant et, au bout du compte, provoquant sa cassure. De la même manière que le tissu de vos jeans finit par se râper à l’usure, la tige du cheveu devient rugueuse et le cheveu fourche, généralement à la pointe, mais aussi en d’autres endroits. Au point de rupture, les tiges endommagées s’emmêlent, se cassent et se dessèchent. En outre, explique John Gray, les tiges rugueuses diffusent la lumière au lieu de la réfléchir, rendant la chevelure terne. Enfin, elles portent une charge électrique négative si bien que les cheveux, comme de petits aimants, se repoussent mutuellement et, en conséquence, frisottent désespérément ou planent dans toutes les directions, devenant totalement incontrôlables.

Comment réparer les dommages aux cheveux

Au fil du temps, on a utilisé toutes sortes de méthodes pour rendre les cheveux moins rugueux et les lisser : à l’époque des Grecs, on se servait d’huile d’olive, plus tard on a eu recours aux cires, puis aux protéines et, plus récemment, à la silicone. Le problème avec ces ingrédients, c’est qu’ils ne revitalisent que les parties saines du cheveu, ne s’attaquant pas aux parties abîmées et, en définitive, laissant la chevelure huileuse et lourde. Aujourd’hui, la science aborde les choses tout autrement. On vise plutôt à neutraliser la charge négative, ce qui a pour effet de lisser la chevelure sans pour autant l’alourdir et la charger de matières grasses. C’est ce concept fondamental qui a permis de réaliser les percées scientifiques ayant donné naissance aux nouvelles générations de shampoings et de revitalisants de la dernière décennie. Les fabricants gardent soigneusement le secret de leurs préparations, mais nous savons qu’ils ont recours à deux ingrédients clés pour dans l’élaboration de leurs shampoings et revitalisants. Ces éléments agissent seuls ou en association pour simuler les effets de la couche lipidique, lisser la cuticule rugueuse et neutraliser la charge négative et ce, sans charger la chevelure d’huiles alourdissantes. Il s’agit de dérivés de silicone et de polymères cationiques (molécules longues ayant une charge positive). Les amino-silicones et les dérivés de silicone de charge positive, par exemple le bis-aminopropyl diméthicone, déposent de façon ponctuelle de minuscules  particules sur la cuticule redressée, la rendant plus lisse et augmentant sa réflectivité.  Quant aux dérivés de la gomme de guar et aux autres polymères cationiques, aux noms imprononçables tels que «chlorure d’hydroxypropyltrimonium de guar» et «polyquaternium», ils neutralisent la charge négative. Les particules positivement chargées se déposent également aux endroits où la charge négative est la plus forte, c’est-à-dire sur les sites des dommages, par exemple, la pointe du cheveu. En cela ils se distinguent nettement des produits utilisés autrefois, qui revêtaient la tige mais n’exerçaient aucune action sur les sites endommagés. (Dans la liste d’ingrédients qui apparaît sur l’étiquette des produits, les mots se terminant en «ium» désignent des ingrédients de charge positive.) «C’est une science extrêmement complexe, mais il nous suffit de savoir que les ingrédients positivement chargés confèrent volume et souplesse à la chevelure, et en facilitent le démêlage», explique John Gray. Les formules étant différentes selon les effets recherchés, il est important de choisir un produit qui répond à vos besoins : cheveu lisse et brillant, volume, traitement des cheveux abîmés, information qui figure habituellement sur le contenant. Gardez toutefois à l’esprit que, en dehors de la coupe, il n’existe pas de solution permanente pour les cheveux abîmés; les effets de ces produits ne durent que jusqu’au lavage suivant.

Source :Plaisir Santé

Photo: Gracieuseté Pantenne


Le centre internationnal de recherche sur le cancer

Le centre international de recherche sur le cancer donne un avis

Certains vous diront qu’il n’existe aucun danger pour la santé, d’autres vous diront que tout est respecté et conforme. Prenez le temps de vous informer sur les risques et dangers de cancer pour les humains en utilisant des produits non conformes aux normes gouvernementales. Les multinationales n’ont pas toujours la cote, c’est pour cela qu’il existe des spécialistes connus et dédiés à la cause qui ont un intérêt premier, celui de protéger la santé et la vie des consommateurs et Monsieur David Suzuki  du Centre de recherche international sur le cancer est un de ceux-là.

Lisez le point de vue de David Suzuki sur le SLS que l’on peut retrouver dans certains shampooings (Sulfate Laureth de Sodium)

 

 


Une avancée majeure sur la recherche pour traiter la calvitie

Depuis plusieurs décennies des scientifiques tentent de trouver une façon pour faire «repousser» les cheveux perdus.

Certes des médicaments (minoxIdil et finastéride) parviennent plus ou moins efficacement à ralentir leur chute, étude publiée dans le PNAS, des cellules provenant de sept personnes ont été cultivées avec la technique dite de la «goutte pendante» de façon à ce qu’elles s’assemblent en sphère. Glissées entre le derme et l’épiderme de fragments de peau humaine glabre de prépuce, ensuite greffés sur le dos de souris, elles ont provoqué la formation de follicules pileux, une structure de la peau qui produit justement le poil. Les chercheurs ont constaté que dans cinq des sept tests, la greffe a produit de nouveaux follicules pendant au moins six semaines. Une analyse ADN a montré que ces nouveaux follicules pileux étaient bien formés de cellules humaines issues des sept personnes sur qui avaient été prélevées les cellules.

Consultez le bottin greffe capillaire pour trouver un spécialiste

Source: RFI