Changer votre alimentation peut affecter vos cheveux

Changer votre alimentation peut affecter vos cheveux, lecoloriste

Modifiez votre alimentation peut avoir des répercussions sur la santé de vos cheveux

Parfois, le manque de nutrition et de connaissances adéquates sur la nutrition peut entraîner une perte excessive de cheveux.

Changer votre alimentation peut affecter vos cheveux

Passer à un régime exclusivement végétalien n’est rien de moins qu’un accomplissement et cela nécessite beaucoup de travail, beaucoup de volonté et de vastes connaissances et recherches. Un régime végétalien élimine tous les produits animaux, y compris les produits laitiers et les œufs, et repose sur des aliments à base de plantes pour la nourriture. Bien qu’il soit possible d’obtenir tous vos nutriments nécessaires en mangeant un régime alimentaire unique, il faut beaucoup de planification et de gestion prudentes. Si vous remarquez que plus de brins tombent et que les extrémités sont fragiles, consultez un professionnel de la santé pour examiner les problèmes de santé sous-jacents. Si votre médecin vous donne une note de santé propre, il est temps d’examiner votre régime afin de s’assurer que vous obtenez suffisamment de calories, de minéraux, de vitamines et de protéines pour garder vos cheveux aussi en bonne santé que possible car changer votre alimentation peut affecter vos cheveux. Il est normal, en moyenne, une personne perd 100 à 200 cheveux par jour.


Vous aimeriez peut-être : 20 Top colorations Rose Gold préférée du web


Pinterest

Un régime peut causer la perte des cheveux

La perte de cheveux chez les femmes n’est pas inhabituelle. Dans une récente étude, 34% des femmes au Japon, des États-Unis et du Royaume-Uni ont remarqué une augmentation de la perte de cheveux par rapport à 5 ans plus tôt. Les raisons de la perte de cheveux varient d’une personne à l’autre. Dans certains cas, la perte de cheveux peut être directement liée au régime alimentaire. La perte de cheveux peut parfois se produire avec une perte de poids rapide qui peut résulter de la transition vers un régime végétalien. Dans d’autres cas, il existe des raisons nutritionnelles moins évidentes pour la perte de cheveux.


Lisez aussi : Changer votre couleur de cheveux gratuitement


Un problème de protéines avec le régime végétalien

Un régime végétalien doit inclure une large gamme d’aliments riches en protéines afin d’obtenir suffisamment de renouvellement et de nourriture pour les cellules capillaires. Les protéines fournissent l’énergie nécessaire à une croissance saine des tissus non seulement pour vos cheveux, mais pour les tissus vitaux comme votre coeur, vos poumons et votre foie. Votre corps mettra toujours vos organes vitaux devant les autres, ce qui signifie que si votre régime alimentaire manque de protéines, vos cheveux en souffriront d’abord.
Les protéines sont fondamentalement la base de vos cheveux. Il contient également des acides aminés, dont certains sont essentiels, ce qui signifie qu’ils doivent être ingérés chaque jour parce que le corps ne peut pas les créer eux-mêmes.
Il existe quelques sources de protéines végétales les plus faciles à incorporer dans une routine au jour le jour. Quinoa, seitan, tofu, produits de soja (nuggets de soja, edamame, etc.), les haricots, les noix, les lentilles et les pois chiches.


Suivez-nous sur : FacebookInstagramPinterest


Carence en fer

Les légumes verts feuillus, les lentilles et les aliments enrichis peuvent sembler contenir tout le fer dont vous auriez besoin. Cependant, le fer dans les aliments à base de plantes n’est pas aussi facilement absorbé par le corps que le fer provenant de sources animales. Les carences en fer sont très fréquentes chez celles qui suivent un régime végétalien ou végétarien. Cela peut entraîner une perte de cheveux ainsi qu’une faiblesse et une fatigue extrême. La quantité journalière recommandée de fer est de 8 milligrammes pour les hommes et 18 pour les femmes. Si vous êtes végétalien, vous avez besoin de 1,8 fois ce montant.
Les aliments suivants sont les meilleures sources de fer à base de plantes. Gardez à l’esprit, puisque le fer provenant des plantes n’est pas aussi facilement absorbé par le corps, vous pouvez envisager de prendre un supplément de fer si vos niveaux sont faibles. Les meilleures sources de fer à base de plantes sont les betteraves, les épinards, le gombo, le chou, le brocoli, le cresson, les abricots secs, les pruneaux, les figues, le soja, les amandes et les céréales enrichies.

Vitamine B12

La vitamine B12 est un autre nutriment essentiel pour la croissance des cheveux et ne se trouve pas dans les légumes ou les plantes. Si vous êtes végétalien, il existe de nombreuses marques de lait de soja nutritives et délicieuses et des céréales enrichies de B12. Pourtant, vous voudrez peut-être prendre un supplément pour cela, car il peut être difficile d’obtenir suffisamment de cette vitamine essentielle à partir de ces sources.

Maintenant que vous connaissez les vitamines et les minéraux dont vous avez besoin quotidiennement, vous pouvez passer au processus de croissance. Les fruits et légumes frais contiennent d’énormes quantités de nutriments nécessaires pour renforcer et cultiver des cheveux longs et en beauté.

Voici quelques-uns des meilleurs fruits et légumes à manger tous les jours.

Changer votre alimentation peut affecter vos cheveux, lecoloriste
Pinterest

Avocats: les avocats sont remplis de graisses saines qui favorisent l’humidité nécessaire pour prévenir la rupture des cheveux et aide les cheveux à devenir solides.
Amandes: les amandes – les «noix supérieures» – sont une source incroyable de protéines et de vitamines E qui contribuent à améliorer l’élasticité et l’humidité, de sorte que vos cheveux résisteront à la rupture et à la sécheresse.
Graines de Chia: les graines de Chia sont riches en calcium, en fer et en vitamine B, ce qui aide à promouvoir la force et la croissance saine des cheveux.
Graines de lin: les graines de lin sont une source riche en vitamine E. Ils nourrissent les racines des cheveux, l’arbre et le cuir chevelu. Les graines de lin contiennent également d’importantes quantités d’acides gras oméga-3 qui aident à nourrir les follicules capillaires.
Noix de coco: vous ne pouvez pas vous tromper avec de la noix de coco. Des huiles aux agents de conditionnement, la noix de coco est une excellente source de graisses saines pour les cheveux brillants et sains.
Haricots, légumineuses et lentilles: La protéine maigre des haricots et des lentilles aidera à une croissance saine des cheveux tout en fournissant une bonne quantité de fer, de zinc et de biotine.

En résumé, le régime alimentaire peut changer vos cheveux lorsque vous modifiez votre alimentation. Lorsque vous allez végétalien, vous devez choisir activement d’inclure une variété d’aliments crus et d’aliments végétaux dans votre alimentation afin d’obtenir suffisamment de nutriments dont vos cheveux et votre corps ont besoin. Vos cheveux seront plus sains que votre corps et tant que les nutriments corrects sont inclus dans votre régime quotidien, vous serez récompensé par des cheveux sains et en santé.

Sources 


Toute la vérité sur les cheveux gris chez les hommes

Toute la vérité sur les cheveux gris chez les hommes, lecoloriste

Les hommes ont-ils les cheveux gris plus tôt que les femmes ?

Toute la vérité sur les cheveux gris chez les hommes

Est-ce une légende urbaine de croire que les hommes deviennent gris plus tôt que les femmes ? Le fait est que les cheveux des hommes deviennent gris plus tôt que ceux des femmes !

C’est une des différences entre les sexes, mais qui n’est pas forcément un désavantage pour la femme. Alors messieurs, avant de penser à vous colorer les cheveux, demandez-vous, puis-je assumer cette décision de garder mes cheveux gris.


Vous aimeriez peut-être : 3 choses à savoir sur la coloration chez les hommes


Selon le Dr Kirkland, les maladies auto-immune, thyroïdienne ou cardiaque peuvent être des causes, le tabagisme peut également accélérer le changement de couleur. Tout d’abord, abordons l’éléphant dans la pièce. Même si vous avez peut-être entendu autrement, il n’y a aucune preuve concluante montrant que le stress chronique vous donne des cheveux gris. Le Dr James Kirkland, directeur du Centre Robert et Arlene Kogod sur le vieillissement à la clinique Mayo, a déclaré au New York Times qu’il n’y avait pas assez de recherches montrant la connexion directe entre les deux, donc vous ne devez pas laisser cela vous inquiéter.


Lisez aussi : Les scientifiques ont résolu l’énigme du cheveu gris


Selon les statistiques, huit femmes sur dix trouvent séduisants les hommes ayant les cheveux gris. Chez les hommes, les cheveux gris sont souvent synonymes de maturité et de décontraction. En plus, les femmes y voient une certaine expérience de la vie, une sécurité financière et même la sécurité tout court. Cela veut dire que tu es un loup gris qui se montre à la hauteur en toute circonstance, tu sais exactement ce que veulent les femmes et ce dont elles ont besoin.

Selon les recherches sur la sexualité, les femmes dont le partenaire néglige la relation ont un faible pour les hommes aux cheveux gris. Pour les femmes, les hommes aux cheveux gris créent des sentiments réconfortant comme : l’empathie, bienveillance, estime et bien sûr expérience sexuelle.

Ce phénomène se caractérise aussi dans le monde animal. Les gorilles au dos argenté attirent tout particulièrement les femelles. Le poil grisonnant montre que malgré leur âge, ils sont capables de survivre et de s’affirmer dans un monde sauvage, ce qui leur a permis d’occuper une place élevée dans la hiérarchie. Les cheveux gris, signe de pouvoir et de puissance !

Tout d’abord, abordons l’éléphant dans la pièce. Même si vous avez peut-être entendu autrement, il n’y a aucune preuve concluante montrant que le stress chronique vous donne des cheveux gris. Le Dr James Kirkland, directeur du Centre Robert et Arlene Kogod sur le vieillissement à la clinique Mayo, a déclaré au New York Times qu’il n’y avait pas assez de recherches montrant la connexion directe entre les deux, donc vous ne devez pas laisser cela vous inquiéter


Suivez-nous sur : InstagramFacebookPinterest-


Ce diaporama nécessite JavaScript.

Source photo : Pinterest

Source


Pourquoi choisir une coloration cheveux sans ammoniaque

Pourquoi choisir une coloration cheveux sans ammoniaque, lecoloriste

La coloration capillaire sans ammoniaque prend du poil de la bête

Pourquoi choisir une coloration sans ammoniaque

Jadis les colorations capillaires vendues pour les professionnels et offertes en vente libre dans les grandes surfaces et pharmacies étaient conçues avec de l’ammoniaque. De nos jours, plusieurs grandes marques ont finalement compris que ce produit pouvait être nocif pour la santé et détériorait la qualité du cheveu. Nous vous dévoilons pourquoi choisir une coloration cheveux sans ammoniaque.

Les consommatrices de plus en plus au courant des dangers et des risques pour la santé avec les colorations capillaires avec de l’ammoniaque, ont fait bouger les multinationales. Les entreprises multinationales ont réagi et n’ont eu d’autres choix que de mettre à jour leur formule et de nous présenter des produits colorants sans ammoniaque. Les manufacturiers de colorations cheveux ont dû remplacer l’ammoniaque par d’autres ingrédients. Cela ne veut pas dire que les ingrédients remplaçant l’ammoniaque ne sont pas nocifs pour votre santé !


Vous aimeriez peut-être : Les teintures cheveux risques et dangers pour la santé


L’ammoniaque sert à quoi ?

L’ammoniaque a longtemps été l’ingrédient incontournable pour la conception des colorations cheveux. L’ammoniaque contenue dans les colorations cheveux permet d’ouvrir les cuticules (écailles) de votre tige capillaire et ainsi préparer vos cheveux à recevoir la couleur. Ces cuticules constituent la protection naturelle de la fibre capillaire. Elles forment donc un protecteur empêchant toute substance de pénétrer l’intérieur du cheveu. Il faut donc réussir à décoller ces écailles pour que les substances actives d’un produit quelconque puissent s’infiltrer au sein du cheveu.


Lisez aussi : Une grossesse sans coloration capillaire


Les risques et dangers pour la santé

Il serait naïf de croire qu’il n’existe aucun risque pour la santé d’utiliser une teinture cheveu avec de l’ammoniaque. Il existe plusieurs cas répertoriés qui prouvent qu’il existe des risques et dangers pour la santé des humains.

Les avantages de la coloration sans ammoniaque.

Ce qui est dangereux dans l’ammoniaque, ce sont les émanations qu’elle dégage, pas le produit en lui-même. Avec les colorations sans ammoniaque, vous n’avez plus ce problème ! Autre point positif, leur effet sur vos cheveux. Ces colorations sont moins agressives pour vos cheveux. Ceux-ci seront plus doux et plus brillants.

Quel résultat avec une coloration sans ammoniaque ?

On croit à tort que les colorations capillaires sans ammoniaque sont moins performantes. Comme les colorations classiques, elles permettent d’obtenir une couleur durable, capable de couvrir les cheveux blancs à 100 %. Bonne raison de faire le test !!!

 

Voici quelques colorations capillaires sans ammoniaque que vous pouvez retrouver dans les grandes surfaces, les pharmacies et para pharmacies.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Suivez-nous sur : FacebookInstagramPinterest


 


Le déo un irritant pour la peau?

Le déo un irritant pour la peau, lecoloriste

Les risques et les dangers pour la santé de l’humain sont des éléments que vous devriez prendre en considération lors de votre prochain achat de déo ou de votre mousse coiffante.

Les déodorants et les antisudorifiques vendus en magasin sont approuvés par Santé Canada, mais plusieurs consommateurs se retrouvent avec des rougeurs et des boursouflures dans la région des aisselles. D’autres ne réussissent pas à trouver un produit qui masque leurs odeurs. La Presse s’est penchée sur ces problèmes délicats qui touchent particulièrement la clientèle masculine.

de Samuel Larochelle

Le déo un irritant pour la peau !

En raison de la transpiration et de la moiteur, les aisselles sont l’une des parties du corps qui contiennent le plus de bactéries par centimètre carré: sur la peau, sous la peau (à l’intérieur des glandes sudorales) et dans les follicules pileux, soit la cavité dans laquelle le poil prend naissance.

Ces bactéries sont responsables des mauvaises odeurs. «Celles qui habitent les aisselles détruisent les huiles de la peau, ce qui crée des parfums peu agréables, explique le dermatologue Alfred Balbul. La sueur fraîche elle-même n’a aucune odeur perceptible, en théorie.» La transpiration et ses effets varient selon les parties du corps, les types de bactérie, l’âge de l’être humain, son alimentation et son sexe. «En général, les hommes transpirent plus que les femmes, en raison de leurs hormones. Plus ils suent, plus il se crée des bactéries et plus il y a des chances qu’ils atteignent un stade de mauvaise odeur», résume Kim Blanchette, pharmacienne chez Brunet à Amos. Les hommes qui s’inquiètent de leur niveau de sudation et des effluves qu’ils dégagent ont souvent tendance à mettre trop d’antisudorifique, ce qui pourrait être l’une des causes de leurs irritations. «Certains se beurrent le dessous de bras comme si c’était des fesses de bébé, illustre la pharmacienne. S’ils y allaient plus mollo sur le bâton, ça leur donnerait une chance. Quand on a des rougeurs après l’application, il faut en mettre moins ou arrêter.» Effectivement le déo un irritant pour la peau !


Vous aimeriez peut-être: pourquoi les femmes préfèrent les colorations offerts en pharmacie


Produits chimiques pointés du doigt

Les frottements répétés avec la peau et les vêtements causent également des irritations. Mais les principaux responsables des réactions cutanées se trouvent parmi les ingrédients des antisudorifiques: parfums, parabène, alcool, sels d’aluminium. «Le chlorure d’aluminium et le chlorure de zirconium sont des molécules efficaces dans les antisudorifiques, mais ils demeurent des produits chimiques qui agressent la peau, explique la pharmacienne. Naturellement, les gens à la peau sensible réagiront davantage.»

Aux consommateurs qui envisagent d’utiliser des produits hypoallergènes, qui coûtent souvent plus cher, le Dr Balbul suggère d’abord de faire des tests. «C’est très difficile de déterminer quel ingrédient nous fait réagir, mais ça vaut la peine de rencontrer un dermatologue pour faire des dépistages cutanés, dit-il. Le parabène cause peu de problèmes. Le parfum, parfois. Mais la plupart des réactions sont générées par les sels d’aluminium.»

Les odeurs qui persistent…

Certaines personnes transpirent en raison du stress, mais ne suent pas une goutte en faisant deux heures de sport intense. D’autres ont le sentiment d’évacuer des «litres» d’eau et de ne jamais venir à bout de leurs odeurs. «Une personne peut avoir une odeur plus sévère parce que les bactéries de ses aisselles sont différentes, note le dermatologue. L’alimentation joue aussi un grand rôle. Spécialement quand on mange des asperges, du brocoli, des oignons, de l’ail et des mets épicés.»

Il existe aussi des gens qui essaient quantité de déodorants commerciaux, sans jamais trouver celui qui fera disparaître leurs odeurs.

C’était le cas du conjoint de Lucie Martel. «Il sentait un peu mauvais en sortant de la douche, se souvient-elle. Il réglait le problème avec du déo, mais une heure plus tard, les mauvaises odeurs revenaient. Ça l’énervait beaucoup. Il prenait trois ou quatre douches par jour durant l’été.»

Le jour où une collègue lui a parlé d’un déodorant naturel qui fait des merveilles, elle a décidé de le reproduire à la maison pour sauver des sous. Résultat: le problème de son conjoint s’est réglé. «Même s’il travaille fort physiquement toute la journée et qu’il transpire beaucoup, il ne sent plus! Il est vraiment très content!»

Les ingrédients du produit sont simples à trouver: de l’huile de coco aux propriétés antibactériennes, du bicarbonate de soude en petite quantité pour enlever les odeurs et de la farine d’amarante pour l’absorption. La mixture est très rapide à faire. Peu à peu, les autres membres de sa famille ont adopté le produit.

La pharmacienne Kim Blanchette met toutefois en garde quiconque voudrait produire un antisudorifique à la maison. «Il faut savoir mélanger les produits chimiques, faire attention au niveau d’aluminium, à la stabilité et à la conservation des produits», dit-elle.

Elle ajoute qu’il est très difficile de connaître le niveau d’absorption des produits par la peau, même si ceux-ci ne sont pas appliqués sur une grande surface. «Je ne dis pas de voir tout comme un danger, mais tout ce qu’on se met sur la peau peut être absorbé jusque dans la circulation sanguine. Il faut être très prudent.»

Quels produits acheter?

Suggestions de Jenny Ha, gérante d’une galerie beauté dans un Pharmaprix de Montréal. «Je recommande souvent aux clients qui ont la peau sensible d’utiliser les produits Crystal: ils sont faits de minéraux naturels, d’eau, de potassium et de cellulose. La marque Tom’s, qui ne contient pas de fragrance artificielle, de parabène ou d’aluminium. Ou quelques produits Vichy, un peu plus chers, qui n’ont aucun ingrédient problématique.

Impact du rasage

La gestion du poil peut parfois s’avérer problématique. «Les gens qui conservent leurs poils aux aisselles limitent de beaucoup l’absorption des sels d’aluminium, souligne Kim Blanchette. À l’inverse, c’est plus risqué d’appliquer un antisudorifique ou un déo sur une peau fraîchement rasée, qui vient de subir une agression.» Le dermatologue Alfred Balbul abonde. «Je conseille aux gens de ne pas appliquer du déo tout de suite après le rasage. Idéalement, ils devraient attendre environ 12 heures ou jusqu’au lendemain matin.»

Voici nos commentaires

Comme vous savez dans cet univers du cosmétique ou certains sans scrupules ne respecte pas les règles en matière d’éthique et ou les normes en santé humaine.  Nous sommes solicités par des milliers de produits de cosmétique qui se retrouvent sur nos tablettes provenant des États-Unis, Mexique et d’ailleurs. Nous devons faire un choix parmi cette jungle afin de trouver notre perle rare.

Plusieurs usent de stratégie marketing même illégale pour produire à moindre cout avec des produits de piètre qualité avec les mêmes propriétés que l’original. Certains charlatans se servent de la naïveté des gens pour raconter toutes sortes d’histoires. La prudence et la vigilance sont primordiales, nous avons le droit d’être craintifs. Nous avons un devoir de nous informer avec qui nous faisons affaire, de dénoncer les entreprises fautives.

Source: La Presse


Nouveauté la protéine de cheveux vend la mèche

nouveauté la protéine de cheveux vend la mèche, le coloriste

S’il vous arrivait un jour de commettre un crime, il se pourrait bien que ce soit un de vos cheveux qui vende la mèche aux enquêteurs.

Nouveauté la protéine de cheveux vend la mèche

Une étude publiée mercredi 7 septembre 2016 par des chercheurs américains du Laboratoire National Lawrence Livermore (LLNL), indique que l’analyse des protéines contenues dans le cheveu pourrait bientôt venir compléter le profilage ADN, et ainsi être utilisée dans les domaines médico-légaux et archéologiques. La méthode peut surprendre, mais elle n’a pourtant rien de capillotracté : les protéines résistent mieux aux dégradations que l’ADN, et possèdent des spécificités d’origine propres à chaque individu.


Vous aimeriez peut-être: Les scientifiques ont résolus l’énigme du cheveu gris


Une combinaison propre à chacun

C’est le scénario classique de tout mauvais téléfilm policier : l’imprudent criminel a laissé, quelque part aux environs de sa victime, des brins d’ADN qui serviront à le confondre. Le profilage ADN est fréquemment utilisé par les médecins légistes (mais aussi en archéologie) car l’ADN est unique à chacun. Toutefois, des processus biologiques, environnementaux ou chimiques entraînent sa dégradation et peuvent parfois le rendre inutilisable. Par contraste, les protéines ont tendance à être plus stables dans le temps que l’ADN, et présentent également des particularités qui nous sont propres. Preuve de la longévité de cette méthode : les chercheurs ont ainsi été capables de profiler les protéines de cheveux bioarchéologiques de six individus âgés jusqu’à 250 ans.

Autre avantage, “le profilage ADN requiert d’utiliser la racine du cheveu,comme nous le confirme Steve Wampler, principal auteur de l’étude. [Pour l’analyse des protéines,] nous n’avons besoin que de la tige, qui contient des restes de cellules qui n’ont plus leur ADN, mais sur lesquelles on trouve encore une grande quantité de protéines”.  Pour déterminer si des traces capillaires peuvent être utilisées dans le domaine médico-légal, les chercheurs ont minutieusement étudié des échantillons de cheveux de 76 individus, ce qui leur a permis de distinguer 185 marqueurs qui différencient les protéines entre elles. Ils estiment qu’une étude plus vaste pourrait permettre d’identifier jusqu’à 1 000 de ces marqueurs, dont la combinaison est unique à chaque individu.

Une personne sur un million

Les nucléotides sont les éléments de base de l’ADN, et codent pour les acides aminés qui composent à leur tour les protéines. Les variations génétiques des nucléotides se traduisent donc par différentes formes (polymorphismes) des acides aminés. L’étude de ce polymorphisme des acides aminés permet d’établir un profil génétique unique, grâce auquel on peut différencier plusieurs individus. Pour l’instant, les chercheurs estiment pouvoir parvenir à identifier un individu sur un groupe d’environ un million de personnes. Mais ils ont bon espoir qu’en continuant l’étude du protéome des cheveux (l’ensemble des protéines exprimées dans une cellule ou groupe de cellules), ils puissent prochainement distinguer avec certitude un individu du reste de la population.  D’après Steve Wampler, cette méthode a “le potentiel d’être plus rapide et moins chère” que le profilage ADN, bien que cette dernière méthode “peut également être améliorée”.  “Nous cherchons des marqueurs que nous héritons de nos parents”, continue le chercheur. Donc il est fort probable que n’importe quel type de poil puisse être utilisé, comme par exemple les poils des bras – les personnes chauves ne sont donc pas à l’abri des investigations. Difficile, de nos jours, de ne plus laisser de traces. Il y a de quoi s’arracher les cheveux – mais il ne faut alors pas oublier de les récupérer après.

Source: Divine.ca

Photo: Passeportsanté.net


Biocoiff et ses colorations bios

biocoiff et ses colorations bios,lecoloriste

Vous allez craquer pour Biocoiff et ses colorations 100% bio que ce soit: pour cacher vos cheveux blancs, changer de tête, faire des mèches tout le monde y trouvera son bonheur.

Confiez sans soucis  vos cheveux aux mains expertes de ces coiffeurs. Vous n’aurez plus à craindre les démangeaisons et autres réactions plus ou moins allergiques causées par les produits chimiques. Biocoiff vous propose des colorations végétales réalisées sur place et propre à chaque client, peu importe le rendu souhaité: une couleur soutenue, des reflets ou changer totalement de style.

Voici comment se déroule l’approche

La séance commence par un dialogue, véritable diagnostique, afin de connaitre  la couleur qui vous correspond (Avez-vous déjà fait des colorations? Quels produits utilisés vous?…) sans oublier la question cruciale: Que voulez-vous? Confortablement installée une tasse de café ou de thé à portée de main. Vous répondez à ces questions, avant de choisir la nuance qui vous conviendra le mieux.

Patience. Voici la qualité que vous devrez posséder pour réaliser une coloration chez Biocoiff comme chez beaucoup. Prévoyez au minimum deux heures pour que l’on prenne bien soin de vous et de vos cheveux.


Vous aimeriez peut-être: le cheveux, source de bien-être


Chez Biocoiff, tout commence par un shampooing aux orties afin de préparer vos cheveux, puis un masque à l’argile pour détoxiner vos cheveux de tous produits chimiques ou autres. Puis vient le tour de la coloration, il vous faudra patienter sous un sèche-cheveux le temps qu’elle prenne, puis retour au schéma classique.

Attention, il vous faudra attendre 3 jours avant de pouvoir laver vos cheveux.  Comme on peut s’y attendre une partie de la couleur colore l’eau de votre douche lors du premier shampooing et aussi lors du suivant, mais le résultat est là pour votre plus grande joie, le rendu est des plus naturels.


Lisez: Cosmebio répond à 10 questions sur le cosmétique bio


Dans l’éventualité où vous ne pouvez pas vous déplacer ou pour continuer votre coloration chez vous, Biocoiff propose des box à se faire livrer ou à retirer en magasin.

Le prix de ce salon de coiffure assez élevé ne pourra certainement pas convenir à tous les budgets, mais c’est malheureusement souvent le cas avec les colorations. Vous serez au moins sûr avec ce salon des produits utilisés.

Assumez votre style et brillez de mille reflets grâce aux colorations 100% bio.

Source: Coiffbio

 


Cosmebio répond à 10 questions sur le cosmétique bio

cosmebio répond à 10 questions sur le cosmétique bio, le coloriste

Dans son tout nouveau rapport développement durable 2015, COSMEBIO®, l’association professionnelle de cosmétique écologique et biologique, Cosmebio répond à 10 questions sur le cosmétique bio et y répond.  COSMEBIO® est l’association professionnelle de la cosmétique naturelle, écologique et biologique.
L’association fédère l’ensemble des acteurs de la filière et regroupe près de 400 adhérents à ce jour en France et à l’international. Depuis 2002, COSMEBIO® œuvre en faveur du développement d’une cosmétique naturelle et écologique basée sur des produits issus de l’agriculture biologique et de la chimie verte.

1)   « La Cosmétique Bio sent mauvais »
Les fragrances intégrées dans les formules Bio sont naturelles donc différentes des odeurs de synthèse. Certaines, qui n’existent pas dans la nature ne peuvent être utilisées ainsi que les fixateurs de parfum dont l’origine est chimique. Pour autant, les odeurs des produits COSMEBIO® (fleurs de Tiaré, Karité, parfums fruités, etc.) sont tout aussi sensuelles que celles de la cosmétique traditionnelle.

2)   « Elle est moins efficace »
Les cosmétiques Bio contiennent 30 à 40% d’actifs là où la cosmétique conventionnelle n’en contient souvent que 1 à 2%.

3)   « Elle provoque plus d’allergies »
La cosmétique Bio contient moins de produits de synthèse et est considérée comme moins allergisante.

4)   « Elle ne contient que peu d’ingrédients Bio »
Au moins 95% des ingrédients d’origine végétale contenus dans les formules de nos membres doivent être issus de l’Agriculture Biologique. Il s’agit du même niveau d’exigence que pour les labels Bio alimentaires.

5)   « Elle n’est pas meilleure pour la santé »
De nombreux ingrédients dangereux pour la santé et/ou pour l’environnement comme les silicones, les parabènes ou les paraffines sont bannis des cosmétiques Bio.


 

Vous aimeriez peut-être: Le bio nous monte à la tête


 

6)   « Elle se conserve moins bien »
Les cosmétiques Bio sont soumis aux mêmes tests pour valider l’efficacité de leur conservation que ceux de la cosmétique traditionnelle et les conservateurs utilisés font l’objet d’un contrôle tout particulier.

7)   « Ses textures ne sont pas agréables »
Les choses ont changé !Dorénavant, les textures sont veloutées, agréables, pénètrent facilement la peau et ne collent pas. Les couleurs des crèmes ont également évolué vers une palette de blancs plus en accord avec la douceur et la sensualité des cosmétiques.

8)   Elle est plus chère que la cosmétique conventionnelle »
La cosmétique Bio offre une gamme de prix aussi variée que celle de la cosmétique conventionnelle, avec des marques très abordables et des marques très haut de gamme.

9)   « Ses packagings sont dépassés »
S’il est vrai qu’à ses débuts la cosmétique Bio a fait du packaging un objectif secondaire,les membres de COSMEBIO® réalisent maintenant des packagings séduisants et modernes, tout en restant recyclés et éthiques.

10)         « Elle est réservée aux baba-cool »
La cosmétique Bio n’est pas réservée à une partie de la population. La preuve, aujourd’hui même les stars se mettent au Bio : Jessica Alba a créé sa boutique en ligne de produits cosmétiques biologiques et écologiques tandis que l’émission « Danse Avec les Stars » utilise le maquillage de la marque Couleur Caramel, labellisée COSMEBIO®.

Plus d’infos sur : http://www.cosmebio.org/


La chute de cheveux vous touche

la chute de cheveux vous touche, lecoloriste

79 % des Français touchés par la chute de cheveux

La chute de cheveux vous touche

Si la chute de cheveux vous touche, il existe toujours des options, par contre les femmes et les jeunes sont de plus en préocupé par la chute de cheveux. Une étude menée par l’Ifop et Norgil, réseau d’instituts d’expertise capillaire, révèle qu’en 25 ans, la part de Français concernés par la chute de cheveux a augmenté de 32 %. Alors que l’image et l’apparence occupent une place de plus en plus importante au quotidien, la chute de cheveux est devenue un réel phénomène de société, d’autant que les plus concernés ne sont plus seulement les hommes, mais également les femmes et les jeunes.

Cette étude Ifop a été réalisée par un questionnaire auto-administré en ligne, du 15 au 17 décembre 2014, auprès d’un échantillon de 1005 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus.

UNE AUGMENTATION SIGNIFICATIVE EN L’ESPACE D’UNE GÉNÉRATION

Aujourd’hui, 79 % de la population française déclare perdre des cheveux et avoir des problèmes capillaires (toutes alopécies prises en compte y compris la calvitie). En 25 ans, la part de Français n’étant pas déjà atteints de calvitie mais concernés par la chute de cheveux est passée de 44 % en 1990 à 76 % en 2014, soit une augmentation préoccupante de 32 points en l’espace d’une génération.


Vous aimeriez peut-être: Une avancée majeur 


LES FEMMES ATTEINTES PAR LA CHUTE DES CHEVEUX

Les femmes apparaissent plus sujettes à la chute de cheveux, 93 % des femmes de moins de 35 ans déclarent perdre leurs cheveux, cette proportion reste stable, autour de 80 %, après 35 ans. Seuls 16 % des femmes déclarent ne pas perdre leurs cheveux du tout.
Inquiète, plus d’une femme sur deux est angoissée par sa perte de cheveux. Effet générationnel, les plus jeunes d’entre elles, qui sont les plus touchées, se montrent plus sensibles à l’égard de ce phénomène.

[embedyt]http://www.youtube.com/watch?v=W_Nc8cUW7x0[/embedyt]

LES MOINS DE 35 ANS TOUCHÉS PAR LA PERTE DES CHEVEUX

Phénomène grandissant, les jeunes sont davantage touchés par la chute de cheveux qu’avant et sont plus d’un sur deux à s’en inquiéter. En effet, 83 % des moins de 35 ans disent perdre leurs cheveux, 80 % d’entre eux ayant entre 18 et 24 ans.

UNE PRÉOCCUPATION FORTE POUR TOUS LES FRANÇAIS

La chute de cheveux apparaît aussi considérablement préoccupante quand elle n’est pas effective. En effet, interrogés sur leur attitude vis-à-vis d’une hypothétique importante perte de leurs cheveux, 62 % des Français actuellement peu ou pas sujet déclarent qu’ils en seraient inquiets, dont 81 % âgés de moins de 35 ans.

« Nous vivons dans une société dédiée à l’image, la mode, « le corps parfait » ! Le cheveu est devenu bien plus qu’un accessoire de beauté. Les femmes et les plus jeunes observent davantage leur chevelure. S’occuper de ses cheveux, soigner son apparence, c’est aider à sa propre insertion dans le milieu social, lutter contre les ségrégations, en particulier celle de l’âge, mais également développer une image plus positive de soi. Beaucoup ont tendance à maltraiter leurs cheveux ! Victimes de la consommation, ils se laissent influencer par les nouveautés en matière de coloration, décoloration, lissage… qui ne cessent d’augmenter et sont aujourd’hui accessibles à tous. C’est pourquoi, le plus souvent, par méconnaissance, les femmes et les plus jeunes utilisent des produits sans en maitriser l’usage. Résultat, ils sont victimes de fausses chutes de cheveux. Et oui, le cheveu victime de la mode est constamment persécuté ! Les vraies chutes de cheveux, chez l’homme comme chez la femme, peuvent être causées par d’autres pathologies, comme une carence en vitamines B, en fer, ou en protéines. Elles peuvent être aussi tout simplement d’origine génétique, ou liées à un traitement médical. Le stress, la pollution, les hormones ou encore les saisons sont d’autres causes de perte de cheveux qui sont en général transitoires », explique Martine Leclerc, experte capillaire Norgil.


Suivez-nous sur : FacebookInstagramPinterest


Source: Le laboratoire des cosmétiques


Une grossesse sans coloration capillaire

Une grossesse sans coloration capillaire, le coloriste

Les femmes sont de plus en plus conscientes des risques pour la santé de colorer leurs cheveux pendant la grossesse.

Une grossesse sans coloration capillaire

Vous venez d’apprendre la bonne nouvelle: vous êtes enceinte, cette information devrait faire réagir le coloriste qui connait déjà très bien les composantes chimiques des produits qu’il utilise. Un(e)coloriste professionnel(le) consciencieux(eusse) ne devrait plus colorer les cheveux de sa cliente, pendant la grossesse et pendant l’allaitement s’il y a lieu. Il est important d’opter pour Une grossesse sans coloration capillaire.


Vous aimeriez peut-être : cheveux incoiffables la réponse est génétique


De nos jours, il existe des solutions alternatives à une coloration capillaire. Une grossesse sans coloration capillaire c’est possible. On doit éviter tout contact avec le cuir chevelu, je conseille à toutes clientes de lire sur le sujet et ma décision est sans équivoque.Je prends la décision de ne plus colorer ses cheveux sous peine de perdre ma cliente, car il existe des risques pour le foetus et l’embryon. Depuis une vingtaine d’années, j’applique cette philosophie et Dieu sait que j’ai lu sur le sujet et je suis de plus en plus convaincue que c’est la meilleure chose à faire dans la situation. Pour la santé et le bien être de ma cliente, j’ai en tant que professionnel cette obligation d’agir de façon prévoyante et de ne pas mettre la santé des femmes enceintes en danger. Par la suite, après l’accouchement nous en rediscuterons et nous trouverons une solution pour cacher ses quelques petits cheveux blancs indésirables.Une grossesse sans coloration capillaire, le coloriste

Voici une des solutions que je vous propose, si vous avez les cheveux déjà colorés, nous pouvons faire un léger balayage ou simplement des mèches de la couleur de vos cheveux colorés pour atténuer les cheveux blancs. Sans aucun contact de colorant capillaire au cuir chevelu.

Pour les femmes qui se colorent les cheveux à la maison il existe aussi des options intéressantes:

Pour les personnes ayant des cheveux brun clair, gris ou châtain clair, la technique de coloration naturelle sera d’une très grande efficacité. Ces méthodes vous permettront d’avoir des cheveux foncés avec des reflets agréables à voir.


Vous aimeriez peut-être: les risques et dangers des produits colorants


Le café pour colorer vos cheveux 

Lorsque vous avez les cheveux brun clair ou châtain, l’utilisation de café pour colorer vos cheveux fonctionne à merveille. Ce produit joue également un rôle de protecteur pour la kératine des cheveux, qui favorise la pousse en minimisant la chute.

Couvrir ses cheveux gris grâce à la sauge

La sauge est une plante qui vous permettra de lutter contre les cheveux blancs. Vous n’aurez qu’à faire une infusion de 200 grammes de feuilles de cette plante. Il faudra faire bouillir la solution pendant 30 minutes. Couplez ensuite ce mélange avec votre shampooing habituel.

Le cacao pour des reflets naturels chocolat

Le cacao peut également aider à la couverture de vos cheveux gris. Cependant, les effets ne vont se faire voir qu’à long terme. La recette devra être composée de soupe de cacao en poudre et de miel qu’il faudrait appliquer sur les cheveux à sec.

Des cheveux foncés grâce au thé noir

La plante par excellence qui vous permettra d’avoir des cheveux plus foncés, c’est bien entendu le thé noir. Vous devrez vous procurer des feuilles de cet arbre qu’il faudra bouillir. Après 25 minutes sur feu, laissez refroidir pendant 24 h . Cette solution pourra être utilisée après un shampooing.

Source: Coiffure.com


Les ongles des mains poussent plus vites

Atlantico : Les ongles des mains pousseraient jusqu’à trois à quatre fois plus vite que les ongles des pieds. A ce jour, le mystère de cette disparité reste entier. Seules des hypothèses ont jusqu’à présent été avancées. Quelles sont-elles ? Comment expliquer l’inexplicabilité de cette différence de croissance ?

Anne Dompmartin : Il existe en effet de plusieurs explications possibles à cette différence de vitesse de pousse.

Une des explications émises concerne la vascularisation très distale du pied, c’est-à-dire le fait qu’il se situe à une extrémité éloignée du tronc. Le sang circule donc moins bien dans cette zone et ralentit la pousse.  Autre explication possible : la différence tissulaire entre les ongles de mains et de pieds.

Enfin, cette différence peut également s’expliquer par l’écosystème local : les pieds sont effectivement beaucoup plus traumatisés que les mains.

Actuellement, seules des hypothèses ont été émises. Rien n’a encore été scientifiquement prouvé.

Rodney Dawber, un dermatologue anglais, aurait émis jusqu’à présent l’hypothèse la plus probable, à savoir que les ongles des mains repoussent plus vite du fait de leur usage quasi quotidien, contrairement à ceux des pieds. Il aurait notamment remarqué qu’étant droitier, les ongles de sa main droite poussaient plus vite que ceux de sa main gauche. Est-ce réellement le cas ?

Cela pourrait être une explication mais je ne suis pas nécessairement d’accord avec elle. On sollicite tout autant les pieds, voire plus étant donné qu’on marche tout de même beaucoup. Cependant, ce qui peut expliquer cette différence de repousse entre la main droite et la main gauche, c’est justement cette vascularisation. La main droite étant plus sollicitée, elle requiert plus de sang et de nerfs.

Finalement à quoi servent les ongles de pieds ?

Contrairement à ce que l’on peut croire, ils sont très utiles ! Les ongles sont des séquelles embryonnaires, c’est-à-dire d’évolution des espèces. A l’origine, on avait des griffes qui au fur et à mesure se sont modelées pour devenir ces fameux ongles. Aujourd’hui encore, ils servent à griffer, déchirer, etc. Ils permettent également d’attraper des objets de petite taille, de par la contre-pression exercée par rapport à la partie pulpeuse.

De plus, les ongles vont de pair avec la sensibilité, c’est-à-dire que la tablette dure de l’ongle va créer un appui sur le lit unguéal qui, du fait de l’intensité de son innervation et de sa vascularisation, va jouer un rôle dans notre sens du toucher.

Enfin, un ongle est révélateur de l’état de santé de l’individu. Par exemple, lorsque l’on a une forte fièvre, on peut voir des sillons apparaître sur les ongles. Certaines pathologies dermatologiques, comme la perte de cheveux, peuvent aussi avoir des anomalies unguéales associées. Cet effet miroir de l’état de santé s’explique probablement par la microvascularisation de la matrice unguéale.

Finalement, comment pousse un ongle ?

La croissance de l’ongle démarre au niveau de la matrice située sous la cuticule. C’est cette matrice qui produit la kératine, une protéine fibreuse, qui est le principal constituant de l’ongle. Il faut trois à six mois pour renouveler un ongle entier au doigt, douze à dix-huit mois pour l’orteil.

Peut-il arriver qu’un ongle arrête de pousser ?

Tout à fait, il existe certaines pathologies qui ralentissent considérablement, voire cessent la pousse de l’ongle. De plus, l’ongle est un organe fragile. Par conséquent, certains traitements pour ongle peuvent entraîner des lésions importantes qui déstabilisent la pousse de l’ongle. Il peut s’agir de traitements médicaux comme de vernis à ongles.