LA NOUVELLE COLORATION CHEVEUX COLOR CRAVE DE CLAIROL

La nouvelle coloration cheveux Color Crave de Clairol, le coloriste

Une ligne de coloration capillaire qui a dans la mire les jeunes femmes de la génération des Licornes et des Sirènes

Des nouvelles couleurs de cheveux avec la coloration Color Crave de Clairol

La compagnie Proctor and Gamble prend le virage jeune avec sa ligne de colorants capillaire Clairol. L’arrivé des couleurs vibrantes et pastels vendus en pharmacie, la génération Z n’a jamais été aussi sollicité par les fabricants de coloration capillaires. Depuis quelques années, nous avons vu l’engouement pour les colorations pastel semi-permanente. De nos jours, avec la facilité de trouver de l’information sur le web et la folie du DIY, rien de plus facile de créer votre personnalité avec une coloration capillaire réalisée à la maison. La nouvelle coloration pour cheveux Color Crave de Clairol saura vous séduire par sa présentation visuelle colorée, sa facilité d’utilisation et un résultat de qualité.


Vous aimeriez aussi : 20 Top Coloration Rose Gold du Web


Les débuts de Clairol dans le monde de la beauté capillaire 

Si ce n’avait pas été de Joan Bove, la femme de Lawrence Gelb, Clairol pourrait bien être encore le secret le mieux gardé de Paris. En 1931, en pleine dépression (période vraisemblablement non propice au lancement d’une nouvelle entreprise), le couple parcourt l’Europe à la recherche d’une innovation beauté. Joan Gelb, brunette extrêmement belle ayant un grand sens de la mode, voit immédiatement le potentiel d’un nouveau produit de coloration capillaire nommé Clairol. Contrairement aux autres colorants capillaires, qui enrobaient les cheveux, Clairol pénètre dans la tige capillaire et produit des tons plus doux et plus naturels. Cette coloration capillaire de toute évidence magique dissimule même les cheveux gris!

C’est ainsi que Lawrence et Joan Gelb achètent la coloration capillaire Clairol à Les Parfums de Mury et l’importent de Paris. Ils louent un studio à New York, où Lawrence et une petite équipe remplissent à la main de petites bouteilles de colorant à cheveu.

Clairol a lancé une toute nouvelle philosophie de coloration capillaire : l’idée que toutes les femmes avaient le droit d’avoir de beaux cheveux et que la coloration capillaire était aux beaux cheveux ce que le maquillage est à un beau visage. Le colorant capillaire Clairol faisait alors ses premiers pas aux États-Unis! Aujourd’hui, la marque Clairol qui est devenue l’une des 41 marques acquises par Proctor-Gamble ne cesse de nous surprendre.

la nouvelle coloration cheveux Crave de Clairol, lecoloriste

Vous aimeriez peut-être : Karlie kloss change sa couleur de cheveux et opte pour le platine


Nous avons testé pour vous la coloration capillaire Crave vendue en pharmacie

Nous avons testé pour vous la nouvelle coloration semi-permanente Color Crave de Clairol, appliquer sur des cheveux décolorés notre choix Rose Gold fut convaincants.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Lisez aussi : Equave de Revlon maintenant offert chez les pharmacies Jean Coutu


La nouvelle coloration cheveux Color Crave de Clairol

Mode d'emploi 

La nouvelle coloration semi-permanente Color Crave de Clairol offre des nuances éclatantes et des résultats audacieux qui durent jusqu’à 15 shampooings ou plus!

  • appliquer sur des cheveux humides essorez à la serviette
  • enfilez les gants puis appliquez la couleur sur les mèches de cheveux directement avec vos mains ou bien avec le pinceau
  • laissez reposer entre 20 et 30 minutes selon l’intensité désirée
  • rincez soigneusement jusqu’à ce que l’eau soit claire

Suivez-nous sur : FacebookInstagramPinterest


Trucs et astuces du coloriste

  • pour un résultat maximum, il est conseillé de travaillé sur des cheveux décolorés
  • faites une mèche d’essai pour vous donner une bonne aperçue du résultat que vous obtiendrez
  • ne pas rincer à l’eau chaude
  • pour un maximum de résultat, laissez poser 30 minutes
  • faite-le en duo
  • mettre les gants offerts dans la boite
  • suivre à la lettre les directives du manufacturier

 

 


C’est qui la barbie

Bonjour mes déesses et mes dieux de la coloration

C’est bien la seul fois que vous verrez ma chronique en rose et pour cause. Je suis à ma deuxième chroniques et déjà vous me harceler sur mon look cheveux, Je veux mettre certaines choses au clair toute de suite. C’est qui la Barbie, J’aime ressembler à une Barbie. Et la nature ne m’a pas donné l’imagination bien jeune pour être capable de me faire belle comme cette poupée parfaite. Au lieu de cela, j’étais une jeune adolescente aux gros sourcils, avec des coiffures immondes, trop serrées, pas sexy du tout. Une taille de céleri coupé en deux, puis vers 17 ans de tomate écrasée, une présence vagabonde douteuse partout où j’allais. Et le pire, ce fût quand j’ai rasé mes cheveux, cette fontaine de souvenirs. Ce fut aussi triste que d’arracher des fleurs dans un jardin et jeter le tout aux poubelles. Comme ça, sans raison, par ennui mortel de ma vie plate et vaine. Alors, quand je vois les photos d’alors, je souhaite seulement crier toute la haine contre mes cheveux si affreux qui ressemblaient à un nid de corbeaux. Mais j’ai fait du chemin et après mon cours de coiffure, j’ai appris à ressembler à autre chose qu’une laide sans style. Et la couleur m’a sauvé la vie, de mon moi pitoyable et sans vie aux cheveux noirs dignes d’une vilaine sorcière. Je déteste cette couleur foncée, car elle me rappelle la noirceur des ténèbres. Là où le loup rôde pour manger sa proie dans la forêt lointaine. Vraiment, je fuis la noirceur de mes sentiments. Voilà pourquoi je préfère le blond clair, qui me donne l’air lumineuse et un peu plus de mon temps. Une guerda bien dans sa peau, maquillée comme une pitoune, mais heureuse de ressembler à une déesse montréalaise plutôt qu’à une sauvage hirsute sortie tout droit d’une grotte de la montagne du Mont-Royal. Mon entourage m’encourage à être noire. Car mes cheveux mensuellement teints souffrent le martyr et se dessèchent un peu trop…mais on veut retrouver la vraie toi, on veut juste que tu sois toi, me disent-ils à me rompre le cœur de rage. Non, vraiment, la vraie moi, personne ne l’a jamais connue, sauf le créateur de mon cœur. Alors, fichez-moi patience avec vos sermons sortis tout droit de l’enfer, je suis superficielle, je ne ressemble pas au bébé sorti du ventre de ma mère, non, je me suis recréée toute seule, comme une grande. Je vous invite à faire de même, mes déesses chéries et mes dieux.

Bonne semaine!

Vous pouvez m’écrire amazone@lecoloriste.com

Autres articles de l’Amazone