VOTRE COLORATION CHEVEUX : CONSEILS DU COLORISTE

Les règles du coloriste pour réussir une coloration cheveu, lecoloriste

La coloration des cheveux est une connaissance complexe et un terrain hasardeux pour le commun des mortels, seul un coloriste expérimenter peut vous guider dans le choix de votre coloration de cheveux

Les trucs du coloriste : pour réussir une coloration cheveu comme un professionnel

Durant ma carrière, j’ai été spécialiste de la coupe de cheveux et de la coloration des cheveux. J’ai su tout de suite que j’allais réussir ma carrière comme coiffeur. Mon attirance pour toutes les formes d’arts existante m’a aidé à prendre les meilleures décisions pour mes choix de vie. La satisfaction du travail accompli m’apportait une satisfaction incroyable. La coloration des cheveux a pris au fil des années une part importante dans la création et l’exécution de mon travail de coiffeur. Rapidement j’ai vu dans l’art de la coloration un accomplissement et une finalité dans le résultat final de l’oeuvre.

En début de carrière, je voyais la coloration capillaire comme un obstacle, car une peur en moi freinait ma capacité d’oser. Petit à petit, j’ai découvert avec facilité le fonctionnement et la simplicité d’exécuter une couleur. Heureusement, mon perfectionnement  auprès des grands coloristes m’a apporté cette confiance et assurance pour défier les lois de la chimie. Aujourd’hui, je propose, j’exécute et j’enseigne la coloration capillaire d’une façon professionnelle. La coloration capillaire est devenue ma spécialité.

Il est nécessaire et important de mettre en pratique certaines bases pour que le coloriste en vous devienne le spécialiste que vous rêviez d’être. Il est important que je vous dise futurs coloristes et coloristes pratiquants, qu’il existe des règles que certains d’entre vous auraient intérêt à mettre en pratique le plus vite possible, voici les 5 fautes les plus courantes que reproduisent les débutants coloristes. Voici quelques-unes des leçons les plus importantes que j’ai apprises lors de ma carrière de coloriste.


Vous aimeriez peut-être : Coloriste un métier d’expert 


Les règles du coloriste pour réussir une coloration cheveu

1. Connaitre la théorie des couleurs :

C’est le plus important dans votre métier et ce fût le plus utile pour moi dans ma carrière. Au début, je devais deviner beaucoup de choses qui étaient tout simplement élémentaires et fondamentales. Ce qui est le plus cocasse à propos de la couleur des cheveux et de ses formulations, c’est qu’il est si simple et que nous avons tendance à le compliquer dans notre peur. Savoir comment fonctionne la formulation, il existe des différences entre les termes : colorant permanent, demi, semi-permanent et temporaire. Connaitre la structure des cheveux et la façon dont la couleur l’affecte est aussi un facteur important dans votre recherche.

2. Prendre le temps de faire un bon diagnostic :

J’essaie toujours de recueillir autant d’informations que possible avant de commencer un nouveau service de couleurs. Quels sont les objectifs ? À quoi ressemble l’historique des dernières colorations ? Quel est le niveau de rétention (intervalle des visites) ? Y a-t-il un budget pour l’entretien des cheveux ? Ce ne sont que quelques questions auxquelles j’essaie d’avoir répondu avant de commencer aussi prendre le temps de regarder une collection de photos avec la cliente. Si je peux consulter avant le service, je vais envoyer à la maison un client avec des devoirs pour recueillir des images détaillant ce qu’ils veulent, mais aussi ce qu’ils ne veulent pas. Plus l’ensemble de donné que je construis sur les objectifs et les limites sont complètes, plus il est facile pour moi d’être créatif et de résoudre et prévoir les problèmes. Soyez honnête quant aux attentes et aux échéanciers. Si quelque chose ne peut pas être fait ou si vous n’avez pas encore la compétence pour répondre à la demande, il est toujours préférable d’expliquer les limites. Les futurs clients et vos clients actuels vous respecteront et vous apprécieront davantage.


Lisez aussi : 25 incroyables créations de tatouage de cheveux Undercut


3. Toujours avoir un plan avant de commencer la coloration des cheveux : 

Ne jamais commencer un projet jusqu’à ce que vous sachiez exactement ce que vous allez faire. Il y a eu un certain nombre de fois que j’ai commencé une couleur sans avoir vraiment pensé à cela. Ce genre de situation et d’incertitude conduit à beaucoup de stress et rend plus difficile la prise de décision plus tard. Lorsque vous avez un plan, il est plus facile de prévoir un résultat ou d’identifier la cause d’une erreur à corriger à l’avenir. Cela vous permet également d’expliquer et d’expliquer votre technique de travail que vous utiliserez. Ceci est utile lorsque vous calmez un client qui peut être un peu nerveuse ou inquiète au sujet de plan d’action.

4. Être patient : 

Quelques fois, j’ai laissé tomber la balle parce que je n’ai pas attendu les 10 minutes de plus pour un obtenir un développement réussi, ou une couverture / toner gris. Soyez patient et expliquer à votre cliente l’importance de respecter le temps de pause. J’aimerais également ajouter que, si quelque chose se produit, corrigez-le tout de suite et ne le cachez pas dans la coiffure en espérant qu’elles ne le remarquera pas. C’est peu digne de confiance et non professionnel. Vous avez une chance de faire une bonne première impression.

Enfin, certains conseils pour augmenter votre chiffre d’affaire, décrivez une routine, amenez les gens à vous voir régulièrement, proposez le prochain rendez-vous. Cela rend l’entretien de la couleur plus facile pour vous et moins coûteux pour votre cliente. Cela vous aidera également à maximiser votre horaire et votre efficacité en éliminant les changements de Rendez-vous surprenants. Le travail fait le succès !

5. Recherches et expérimentations

Il existe trois sous-règles que vous devez absolument intégrer dans votre parcours de spécialiste en coloration capillaire.

La première : Le coloriste doit sans cesse être à l’affût des nouveautés aussi bien en coupe de cheveux et des nouvelles tendances, qu’avec les nouveaux produits mis sur le marché par les manufacturiers.

La deuxième : Avoir une ouverture pour la formation, investir votre temps pour assister à des séminaires et ateliers de travail avec d’autres professionnels plus qualifié que vous. C’est avec les meilleurs que vous apprendrez.

La troisième : Inspirez-vous avec un mentor, cette personne inspirante qui vous apportera cette énergie et qui vous propulsera au sommet des meilleurs coloristes.


Suivez-nous sur : FacebookInstagramPinterest



Les gagnants pour les meilleurs coiffures et maquillages Oscars 2017

Les gagnants pour les meilleurs coiffures et maquillages Oscars 2017, lecoloriste

Une première participation à la 36e remise des Oscars avec les gagnants pour les coiffures et maquillages

Les gagnants pour les meilleurs coiffures et maquillages Oscars 2017

Je vous parlerai pas ici de l’erreur humaine de la fin soirée, je pense que l’on a fait le tour de l’histoire à qui reviens la faute? Pour éviter que se reproduise cet imbroglio une 3e fois, oui! vous avez bien entendu, en 1964 Samy Davis Jr avait réussi le même exploit ! Bref, chaque enveloppe devrait porter un sceau et le nom de la catégorie écrit sur chaque côté de l’enveloppe pour aider les plus vieux à bien la lire. Pour continuer ma démarche, écrire le nom de la catégorie au début en haut et non en plus petit au bas de la carte. Pour vous faire oublié cette situation, laissez-moi vous présenter les gagnants pour les meilleurs coiffures et maquillages Oscars 2017


Vous aimerez : Jared Leto méconnaissable en Joker


Un parcours sans fautes

j’ai toujours pensé que ces disciplines n’étaient pas reconnues à sa pleine valeur, sachant qu’aujourd’hui que de plus en plus de films utilisent une technologie de pointe pour les effets spéciaux, les coiffures et le maquillage demande aussi une expertise plus pointue de la part des artisans, la haute définition demande plus d’attention, ce genre de travail de finition demande un parcours sans fautes.


Vous aimeriez peut-être : les gagnants pour les coiffures et maquillages Oscars 2016


Les gagnants de la catégorie Coiffures et Maquillages Oscar 2017

Alessandro Bertolazzi, Giorgio Gregorini et Christopher Nelson, tous à leur première participation à une remise de Oscar. Aujourd’hui, plusieurs membres de la famille DC Extended Universe rentreront à la maison avec des statuettes d’or. Alessandro Bertolazzi, Giorgio Gregorini et Christopher Nelson peuvent maintenant dire qu’ils sont des lauréats des Oscars que le trio a été attribué pour la conception des personnages de Suicide Squad. Des cheveux verts du Joker aux cheveux de coton-sucrerie de Harley Quinn, les artistes ont reconstitué les bandits emblématiques de bandes dessinées de DC pour leur premier début d’ensemble sur le grand écran. De toute évidence, l’Académie a estimé que l’énorme travail et une exécution sans pareil méritaient la récompense, le trophée pour les meilleur maquillage et coiffure pour la soirée des Oscars 2017.Les gagnants pour les meilleurs coiffures et maquillages Oscars 2017, lecolorisre


Lisez aussi : le plus prestigieux concours remporté sur le thème des cheveux


[embedyt] http://www.youtube.com/watch?v=CmRih_VtVAs[/embedyt]


Derrière la chaise avec Charlie Le Mindu

derrière la chaise avec Charlie Le Mandu, le coloriste

Lors du dernier Festival Modes & Design Montréal qui avait lieu du 15 au 20 août dernier, les organisateurs du festival nous avaient préparé plusieurs belles surprises dont Charlie Le Mindu. Notre invité conférencier Charlie Le Mindu, créateur qui n’à rien à son épreuve, infatigable et généreux. Charlie nous à ouvert son monde de folies et de créativité.

Derrière la chaise avec Charlie Le Mindu perruquier de Lady Gaga

Animé de main de maitre, Stéphane Leduc l’animateur, nous conduit rapidement dans un univers un peu triste, étourdissant et sans pitié. J’apprends que Charlie Le Mindu jeune prodige est connu et reconnus pour ses concepts de sculptures capillaires et sa participation à la conception et la réalisation de plusieurs perruques de Lady Gaga.


Vous aimeriez peut-être: Negin Zand la coloriste des stars


Créateur d’une exposition, j’ai la chance d’avoir un entretien avec Charlie sur ses visions de la coiffure, ses élans créatifs et ses prochains projets.  On nous demande de ne pas le filmer en raison de son manque de sommeil. Il accepte l’enregistrement audio. Charlie Le Mindu  est un coiffeur, perruquier et chapelier qui s’expose pour le plaisir de l’art du capillaire.

 Parlez-nous de votre exposition…

 

Charlie Le Mindu : L’exposition sculptures capillaires, c’est un spectacle de plusieurs collections que j’ai présenté à la semaine de la haute couture à Paris, ou à la semaine de la mode à Londres. Il y a par exemple la collection Stronger, très colorée, fluo. Pour la réaliser, je me suis enfermé dans une cave pendant six mois. J’ai travaillé dans le noir pour trouver la bonne couleur pour mes cheveux. C’est un reportage d’Arte qui m’a inspiré cette collection. Il montrait que 80% des petits animaux marins voyaient tout en fluo. J’ai trouvé ça cool, ce côté festif, fête foraine.

Il y aussi une collection Gold Saba, inspirée de la Reine de Saba. Là, je voulais montrer les femmes de caractère, des femmes qui font peur à l’homme. Après, c’est peut être le fil conducteur de toutes mes collections de l’expo, transformer les femmes en monstre. Je ne sais pas si c’est parce qu’elles m’attirent ou me font peur, un des deux. En tout cas, il y a une cinquantaine d’œuvres exposées, avec des vidéos, de la musique. J’ai eu la chance de faire une exposition solo pour le Palais de Tokyo, « CharlieWood » que je viens tout juste de finir. C’était vraiment génial. Mon rêve serait maintenant de faire une tournée de cette expo, de l’amener aux États-Unis. Sinon j’aimerais aussi ouvrir des clubs dans des milieux d’art contemporain, des musées par exemple. C’est un peu mon inspiration de mettre le bordel dans les institutions.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après ça, vous avez beaucoup voyagé…

Je suis parti à Berlin à 17 ans. Je ne parlais ni allemand ni anglais, le seul moyen de me faire de l’argent c’était de travailler dans des lieux un peu français, des restos, des bars gays. J’ai donc commencé à faire des rencontres avec des drag queens, des chanteurs. Et puis je me suis fait remarquer par Peaches, une chanteuse électronique qui m’a demandé de coiffer dans son club. Je coupais les cheveux de 23h à 5h du mat dans son club mais aussi dans plein d’autres clubs, c’était génial. J’étais vraiment dans le milieu de la musique. Au bout de quatre ans et demi en Allemagne, j’en ai eu marre de faire la fête. Je suis parti à Londres en 2008 pour travailler cette fois dans le milieu de la mode. j’ai commencé à avoir beaucoup de clientes, des célébrités comme Florence and the Machine, Lana Del Rey, Lady Gaga…

Tu pars prochainement dans le Missouri, quel type de spectacle présentera-tu?

Dans le Missouri en fait, ça va être plus sur les différentes techniques de travail des pièces de cheveux. Il y aura des pièces à moi, mais y aura aussi juste des petits échantillons, ce qu’on peut faire avec des cheveux, ce que l’on peut créer.

Dans ton processus créatif, est-tu celui qui s’enferme pour arriver à créer ou bien celui qui part sur la fête?

Je suis plutôt sur la fête, cela m’inonde d’informations et d’images

Aimerais-tu faire voyager ton exposition Charliewood?

Nous avons commencé avec le Palais de Tokyo, c’est vraiment que du spectacle et elle va à Miami et New-York et après on essaye de le faire voyager. Mais en fait, j’ai fait aussi une autre expo à Bordeaux, à la Base Sous marine de Bordeaux et du coup s’était plus des sculptures, mais enfin vraiment en tant que vrai expo, j’ai peut-être plus envie de ce genre d’expo.

Conçois-tu la musique de tes événements

Je fais de la musique seul et aussi avec des pros, j’aime certains styles de musique plus que d’autre. j’adore participer au processus créatif

 

Félicitations à Diana Gavrila et l’équipe des communications chez torchiacom.com. Une soirée excitante et enrichissante en compagnie de Charlie Le Mindu. 

 

Source: Rue89bordeaux.com

 

[embedyt] http://www.youtube.com/watch?v=30q7bYFyQJM[/embedyt]


Le gagnant meilleur coiffure/maquillage Oscar 2016

the winner best hair/makeup oscars 2016, lecoloriste

Le gagnant meilleur coiffure/maquillage Oscars 2016

Les gagnants Lesley Wanderalt, Elka Wardega et Damian Martin pour le film Mad Max et ils ne sont pas à leurs premiers pas, mais à leurs premières nominations aux Oscars pour le film Mad Max. Une soirée sacrée selon les tops, la soirée des Oscars est un must. L’Oscar des meilleurs maquillages et coiffures est une récompense cinématographique américaine décernée chaque année, depuis 1982 par l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences, laquelle décerne également tous les autres Oscars.

Depuis quelques années nous offrons un regard différent sur les artisans du département coiffure/maquillage du cinéma. Dans notre section derrière la chaise, une section réservée aux artistes du milieu de la coiffure et du maquillage, des artistes qui participent à une réussite ou le travail d’équipe est le mot d’ordre. Nous prenons le temps de les féliciter et de vous les présenter.

Cette année nos trois films finalistes sont : Lesley Vanderwalt, Elka Wardega and Damian Martin en sont à leur première nomination aux Oscars, Love Larso et Eva Von Nahr pour le film 100 years old man who climbed out the window and disappered,  pour terminer Siân Griag, Robert Pandini et Duncan Jorman pour le film le Revenant.

le gagnant meilleur coiffure/maquillage oscars 2016. lecoloriste
Le revenant

Le gagnant de l’Oscar pour le meilleur coiffure /make up est le film Mad Max. Nos trois artistes Lesley Vanderwalt, Elka Wardega et Damian MartinLesley n’est pas à ses premiers pas, puisqu’elle à travaillé sur Moulin Rouge et the Great Gatsby.

Le gagnant meilleur coiffure/maquillage Oscars 2016, le coloriste
Mad Max

Portrait de la directrice artistique derrière les coiffures de Mad Max : Fury Road.

Lancé à pleine vitesse, Mad Max : Fury Road a débarqué sur les écrans dans un bruit de tonnerre. A la façon d’Imperator Furiosa, une femme se cache derrière les boucles rousses de Capable, la crinière blonde de Splendide Angharad, les longueurs éthérées de Cheedo ou le carré effilé de Toast. Après Moulin-Rouge et Gatsby le Magnifique, Lesley Vanderwalt signe la direction artistique des maquillages et des coiffures du nouveau film de George Miller.

C’est à Creative Media Skills que l’artiste a expliqué comment le tournage s’était déroulé. Entourée d’une équipe de 35 personnes recrutées en Australie, en Afrique du Sud, au Royaume-Uni et en Nouvelle-Zélande, elle a supervisé les looks de près de 200 acteurs et figurants. Les journées de tournage commençaient à l’aube par un trajet d’une heure vers le set, la consultation des rushes de la veille et un échange avec le réalisateur. Pendant qu’une partie de l’équipe retournait dans les studios en ville pour effectuer les réparations nécessaires sur les perruques et les accessoires, les coiffeurs attitrés coiffaient les acteurs principaux, le reste s’occupait des personnages secondaires et des figurants. Il fallait compter 80 heures de travail par semaine, environ.


Vous aimeriez peut-être : Frédéric Mennetrier un coloriste d’exception


Parmi les défis les plus importants à relever dans la conception et la réalisation des hair styles deMad Max : Fury Road, Lesley Vanderwalt en signale deux principaux. Lors de la préparation, le gros du travail a été de mettre en application la vision du réalisateur George Miller et de s’assurer que les looks correspondaient à ce qu’il avait en tête pour les personnages.

 

Mais ce n’était rien comparé aux conditions de tournage qui endommageait régulièrement les perruques et exigeaient un travail permanent sur les coupes. Le sable, les changements de températures et les cascades : autant d’éléments extrêmes qui nécessitaient la surveillance de l’ensemble de l’équipe coiffure pour répondre aux exigences de la direction artistique. Et quand on voit la panique capillaire que nous inspire le moindre nuage d’orage, on ne peut que saluer le sang-froid de ces artistes.

Source : Getty

Source : theindubusinessline.com

 

 

[embedyt] http://www.youtube.com/watch?v=hEJnMQG9ev8[/embedyt]

 


Rita Hazan la coloriste au service des stars

rita hazan la coloriste au service ses stars, lecoloriste

Rita Hazan connait la couleur, elle est responsable des stars comme Beyoncé et Jennifer Lopez. Rita dissipe les mythes de cheveux et parle beauté et inspiration. Rita Hazan la coloriste au service des stars.

Au cours des quinze dernières années, Rita a été largement reconnue pour définir les tendances en beauté et aider à réinventer les célébrités avec leurs nouveaux looks inspirants.
Originaire de New York Rita Hazan est rapidement devenu l’une des coloristes les plus demandées dans l’industrie. Rita est une coloriste qui voyage autour du monde avec ses stars pour réaliser les plus beaux looks cheveux que l’on retrouve sur les fronts pages des plus grands magazines modes.
Rita Hazan la coloriste au service des stars
Rita créé des styles uniques pour plusieurs grandes vedettes dont: Katy Perry, Jessica Simpson, Beyonce, Jennifer Lopez, Michelle Williams, et Britney Spears, juste pour en nommer quelques-uns.
Bien que Rita est souvent autour  du monde aux côtés de ses clients célèbres, elle offre toujours du temps pour ses clientes au salon qui porte son nom sur la 6e Avenue à New York.
Son plus récent projet, sa gamme de produits éponyme qui se retrouve chez Sephora et Norstrom.  L’oeil de Rita pour le détail et l’expertise de la couleur lui ont valu le dévouement de ses clients et sa personnalité chaleureuse et une fille terre-à-terre qui fait d’elle une bonne amie et confidente. Fière de son portfolio qui nous confirme son immense talent.

Vous aimeriez peut-être: le blond glaciaire est-il pour vous?


La célèbre coloriste partage avec nous ses secrets de beauté
Sa première icône fut Madonna.  « j’ai été témoin de la montée fulgurante de Madonna et elle m’a beaucoup inspiré, car elle était une femme forte et confiante, elle a changé la façon dont les femmes s’habillaient, l’ouverture sur la sexualité. Madonna avec moi, était cool, un peu énervé et ne cherchait pas la difficulté.
Aujourd’hui Rita possède et exploite son propre nouveau salon occupé sur East 5th Street à Manhattan.

[embedyt] http://www.youtube.com/watch?v=QHz9x_M2VQ0[/embedyt]
[embedyt] http://www.youtube.com/watch?v=bMPDlKssP0o[/embedyt]
.

Rodolphe coloriste, une vie en kaleidoscope

Je vous présente un coloriste pour qui la coloration n’a plus de secret. Le fait que Rodolphe  Lombard ait passé son enfance dans l’univers coloré de la Martinique est sûrement à l’origine de son amour de la couleur, tout comme sa grand-mère aquarelliste. Une vie en kaleidoscope pour Rodolphe Lombard19806815.jpg-cx_160_213_x-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Après un passage à Strasbourg et à Nancy, Rodolphe a vite évolué dans “ la cour des grands ” chez Bruno Pittini puis Alexandre de Paris où il s’affirme comme un coloriste de talent que les stars s’arrachent.

Puis Rodolphe décide de voler de ses propres ailes, il devient le maître de céans d’un appartement-salon dédié à la couleur : “ Coloré par Rodolphe ”, situé à deux pas de la place Vendôme et décoré avec un goût très sûr, il a pour marraine Juliette Gréco.

Rodolphe y travaille la couleur dans ses moindres déclinaisons et il n’hésite pas non plus à donner à ses clientes des astuces sur la façon d’entretenir leur couleur chez elles, car les femmes ne veulent plus être esclaves de leur coiffeur.

Ce n’est pas son seul paradoxe puisque Rodolphe se réserve également le droit de dire non à une cliente qui a une jolie couleur naturelle : « il n’y a pas que moi qui colore mais le soleil et la mer… ».


Vous aimeriez peut-être : Christophe Robin coloriste


 

coloré by rodolphe copie

Rodolphe est la tête derrière sa ligne de soins capillaires Coloré par Rodolphe qui est fabriquée en France avec des produits naturels sans parabène, sans silicones et sans sulfates.lphe

 

 

 

 

 

 

 

[embedyt]http://www.youtube.com/watch?v=ywXmqhu7iOE[/embedyt]

 


Frédéric Mennetrier, un homme de goût et de couleurs

frederic mennetrier un homme de gout et de couleurs, le coloriste

Frédéric Mennetrier, maître coloriste, coloriste studio, consultant couleur pour L’Oréal Professionnel depuis 15 ans, Frédéric Mennetrier sublime la couleur des tops et des actrices pour des campagnes de pub ou leur vie de tous les jours. Il collabore avec les plus grands photographes de mode et la presse internationale.

Ses couleurs agissent comme un révélateur de personnalité, de style. Tricoteur de nuances, amoureux de la fibre, il maîtrise les aléas d’une fibre capillaire toujours versatile. Il sculpte, modèle, façonne le cheveu dans d’infinies nuances.

En matière de coloration capillaire, Frédéric Mennetrier est une éminence grise, une boîte noire, un cordon bleu à la main verte. D’abord en studio, puis dans son salon immaculé, il s’est bâti une réputation de coloriste prodige. Il grignote du chocolat avec gourmandise. Il aime se mettre au vert.  Il a la voix enveloppante d’un téléphone rose. Il rit jaune puis voit rouge quand on lui parle de balayage. On lui laisserait carte blanche aussi bien pour ensoleiller notre crinière que pour soigner nos bleus à l’âme. Confidences en technicolor d’un homme haut en couleurs !

FAB : D’où venez-vous Frédéric Mennetrier ?

Frédéric Mennetrier : J’ai grandi dans l’Est de la France, à la campagne, au milieu des fleurs et des animaux. J’ai fréquenté une école religieuse très stricte et de bon niveau, jusqu’au bac – mes parents y tenaient beaucoup ! Mon père était menuisier. J’ai toujours voulu faire un métier manuel aussi. J’aimais la coiffure, ce métier lié à la mise en beauté. Quand on fait un peu de psychanalyse, on sait que l’embellissement a toujours un lien avec la réparation.

FAB : Comment avez-vous été formé ?

F.M : J’ai fait mon apprentissage en chambre des métiers. J’ai passé mon CAP en huit mois, en candidat libre. Parallèlement, j’étais formé par un coiffeur qui était installé à la frontière du Luxembourg. Un dieu de la coupe pour hommes ! Puis j’ai passé mon BP, ma maîtrise. J’ai eu la chance de rencontrer les bonnes personnes, de toujours être très bien encadré. J’ai notamment travaillé avec Malcolm Edwards et Luigi Murenu que j’adore.

FAB : Comment vous est venu cet intérêt spécifique pour la couleur ?

F.M : Au milieu des années 90, j’ai commencé à travailler en studio. Je suis allé sur tous les shows à Paris et à Milan. Dans ce contexte, la lumière omniprésente souligne l’importance de la couleur. C’est ainsi que j’ai commencé à m’y intéresser. Puis la couleur a pris toute la place. Elle est devenue une obsession névrotique.

FAB : Dans la vie quotidienne, avez-vous également cette passion de la couleur ?

F.M : Bien sûr. Nous sommes tous influencés par la couleur. Dès l’enfance. Parce que les couleurs ce sont des vibrations, de l’énergie, de la vie. Il suffit d’en prendre conscience. Ce qui me plaît particulièrement c’est l’assemblage et l’harmonie des couleurs. Regardez comment Degas fait résonner un bleu, comment Rothko fait ressortir la profondeur et la vibration des couleurs. Je suis aussi passionné par le travail de Michel Pastoureau autour de l’histoire et de la symbolique des couleurs. Et puis je viens de lire 300 pages écrites par deux Allemandes au sujet de la psychologies des couleurs, des émotions que l’on ressent en les percevant. C’est fascinant !

FAB : Qu’est-ce qu’une coloration réussie selon vous ?

F.M : Une jolie couleur, c’est une couleur qui ne se voit pas. C’est d’ailleurs la définition du bel ouvrage en artisanat. La magie, c’est de ne pas comprendre comment cela a été fait. Chanel disait : « Si une femme est mal habillée, on remarque sa robe, mais si elle est impeccablement vêtue, c’est elle que l’on remarque. » C’est pareil pour la couleur. Il faut qu’elle soit juste, cohérente avec la personne.

FAB : Que voyez-vous de rédhibitoire dans votre salon ?

F.M : Les colorations home-made ne sont pas toujours réussies mais ce ne sont pas les pires. Il n’y a pas de diagnostique dans un pack de coloration à domicile alors on ne peut pas en vouloir aux femmes qui les utilisent. Ce qui est moins excusable, ce sont certains coiffeurs qui ont un manque de recul élémentaire. Aucune subtilité dans la réflexion, aucune délicatesse dans le geste. Ils sont enfermés dans des habitudes, des automatismes : des mèches autour du visage quand on leur demande de la lumière, des rayures sur la tête quand on leur demande un balayage…

FAB : Y a-t-il un problème de malentendu entre les coiffeurs et leurs clientes ?

F.M : C’est évident. Selon une étude récente, 90% des coiffeurs pensent faire le bon diagnostique mais seulement 5% des femmes pensent que c’est le cas. Un gouffre !  Il y a une vraie maladie du lien dans notre société. On ne sait plus écouter l’autre, ni faire passer son message. Or, on a tous notre subjectivité. La définition du blond vénitien n’est pas la même pour moi, pour ma cliente, pour son mari ou sa copine. Il faut toujours individualiser, aller chercher plus loin pour arriver à un langage commun.

Source: FAB


Oscar pour Frances Hannon et Mark Coulier

Frances Hannon et Mark Coulier, le coloriste

Les grands gagnants pour les Oscars 2015 pour le maquillage et la coiffure vont à Frances Hannon et Mark Coulier. Nous vous présentons deux artistes au sommet de leur gloire. Frances Hannon et Mark Coulier ne sont pas nés de la dernière pluie, ils ont fait leurs classes à Londres et aux États-Unis, ils ont coiffé et maquillé les plus grandes stars de la planète: Jennifer Lawrence, Bill Murray, Meryl Streep que pour nommer que ceux-là.

Aujourd’hui, Frances Hannon avec plus de 30 ans d’expérience dans le milieu du cinéma a atteint son ciel. Le rêve s’est enfin réalisé, elle a remporté lors de la 87e remise des oscars le trophée pour les meilleurs coiffure et maquillage pour le film The Grand Budapest Hotel.

Il sont enfin récompensés pour leur labeur et leur compétence. Frances en tant que Hair Designer à su faire sa marque avec des films tel: X-men First Class et the King speech sans oublier une liste impressionnante de réalisation. Pour Mark Coulier maquilleur et spécialiste en prothèse et partenaire de travail de Frances Hannon depuis plusieurs années, ils ont su développer une complicité parfaite, c’est évident que nous ne sommes pas présents lors des préparations. Ce que nous pouvons en conclure est que l’harmonie esthétique et la complicité sont hors de tout doute en place pour un long succès.

Nos deux Britanniques ont aussi été honorés 2 jours plus tard au consulat de Grande-Bretagne à Los Angeles en Californie pour leur accomplissement et la qualité de leur travail. Lors de la soirée des oscars, plus de 40 gagnants de nationalités britanniques ont remporté des oscars lors de cette soirée mémorable.

Vous aimeriez peut-être: Un autre coloriste de stars Christophe Robin

 

Mark ne donne pas sa place avec les Harry Pother, Merlin, La momie, La Dame de fer et la liste est encore longue.

 


Jacques Dessange fête

Jacques Dessanges le coloriste ludovic

EC-dessange-slide Dessange : 60 ans déjà Il s’en est passé du temps, depuis que le jeune coiffeur Jacques Dessange a ouvert sur les Champs Elysée, en 1954, son premier salon de coiffure. 60 ans précisément ! Voici en quelques dates clés, une rétrospective de 60 ans d’histoire d’une marque française culte.
1954 : Ouverture du premier salon Dessange par Jacques Dessange en plein cœur de Paris, au 39, avenue Franklin Roosevelt.
1958 : Dessange devient partenaire du Festival de Cannes.
1961 : Dessange invente le premier show de coiffure qui met en avant le talent artistique des coiffeurs, le Show Prestige.
1962 : Ouverture du premier salon Dessange à l’International, en Tunisie.
1979 : Premier show de coiffure en Chine, orchestré par Bruno Pittini, directeur artistique. 1979 : Ouverture du premier centre de Formation, à Paris.
Aujourd’hui, le groupe aligne plus de 40 centres de Formation dans le monde et 3 000 collaborateurs s’y perfectionnent chaque année.
1983 : Lancement de deux coiffures brevetées Dessange : le Coiffé-Décoiffé et le Balayage Californien.
1990 : Premières lignes de maquillage et de soin Dessange.
1992 : Lancement de la ligne capillaire Dessange Compétence Professionnelle, en grandes surfaces et en salons.
1996 : Création de la gamme Phytodess.
1999 : Dessange possède son propre Laboratoire de Recherche et Développement à Guidel, en France (shampooings et masques capillaires) d’où sont livrés tous les salons Dessange du monde.
2001 : Dessange devient Partenaire Officiel du festival du Film Américain de Deauville.
2002 : Premier Spa Dessange au Royaume de Bahreïn, petit pays insulaire d’Arabie.
2007 : Dessange Paris s’engage avec le Cosmetic Executive Women (CEW), association qui permet aux femmes hospitalisées de bénéficier gracieusement de soins esthétiques. Chaque année, Dessange reverse au CEW, 0,20Euros sur chaque produit capillaire et soin vendu.
2009 : Lancement dans les salons de la ligne capillaire de prestige Dessange Paris qui intègre dans sa formule la perle noire.
2009 : Dessange s’engage auprès des communautés locales et oeuvre pour la sauvegarde de la nature, au travers de ses produits Phytodess.
2010 : Création du concept du Spa du cheveu. 2012 : Première plate-forme de formation en ligne, le Dessange Learbing Lounge
2013 : Desange est présent dans près de 400 salons, dans plus de 40 pays
2014 : 60 bougies et joyeux anniversaire EC-dessange-img01EC-dessange-img02

Christophe Robin coloriste

Christophe Robin coloriste, lecoloriste

CHRISTOPHE ROBIN COLORISTE

Les grands maîtres de la coloration au bout de vos doigts! Au fil de nos rencontrent, nous vous ferons découvrir des coloristes passionnés, des magiciens de la couleur qui vous dévoileront certains de leurs secrets. Vous découvrirez avec moi Ludovic: Les grands maîtres de la coloration. 


Vous aimeriez peut-être : Fredéric Mennetrier, un homme de goût et de couleur


Des gens d’exceptions d’ici et d’ailleurs qui inspirent et influencent le milieu de la beauté et sans oublier celui de la mode. Nous recueillerons autant d’informations que de reportages exclusifs, nous vous invitons à passer de l’autre côté de la chaise en compagnie de Christophe Robin. 

Notre premier coloriste vedette est Christophe Robin, l’homme derrière L’Oréal de Paris.

44006-le-coloriste-christophe-robin-livre-ses-500x0-2
Christophe Ropbin

Avec Christophe Robin coloriste les frontières n’ont plus de distance. Voyageant entre l’Europe et New York, il est un ambassadeur pour la grande multinationale L’Oréal de Paris. Ayant eu la chance de le rencontré lors de grand lancement de produits, je peux vous confirmer qu’il est un grand communicateur et un vrai artiste du pinceau. 

Christophe est celui qui vulgarise et transmet sa passion pour la couleur aux consommatrices de la planète par la marque de prestige l’Oréal de Paris.

Bonne lecture