LES CHEVEUX BLANCS : UNE COULEUR DE CHEVEU MODE

Les cheveux blancs:une couleur de cheveu mode

C’est terminé la chevelure aux allures vieillissante, les cheveux blancs reprennent vie 

Les cheveux blancs sont une tendance capillaire qui gagne ses lettres de noblesse

Les cheveux naturels aux reflets de gris prennent une toute nouvelle tournure sur les réseaux sociaux. On retrouve de tout même un nouvel anglicisme qui fait fureur : le #goinggrey, comprendre « virer poivre et sel ». Née aux États-Unis, mais présente depuis peu en France, cette tendance incarne le retour au cheveu naturel chez les femmes qui assument leur âge, en adoptant un look qui ne passe plus par la coloration de leur chevelure, qu’elle soit de grise ou blanche. Une mini-révolution capillaire avec cette tendance au retour au naturel blanc, quand on sait combien les cheveux blancs sont encore tabous dans notre société. La société qui demande qu’il faille « faire jeune » le plus longtemps possible. Mais aussi sans doute un nouveau droit à la séduction qui sort des codes traditionnels.

Les cheveux blancs : une couleur de cheveu mode

Les cheveux blancs pas à n’importe quel prix ? Accepter vos cheveux poivre et sel vous offre un autre avantage : c’est bien moins contraignant, on peut en effet se passer de coloration, en mettant un frein à la coloration capillaire. Avec l’entretien régulier que cela demande, la décision de garder vos cheveux gris ou blancs devient plus claire pour vous. Les cheveux blancs gagnent en popularité, désormais les femmes portent les cheveux naturels tous les jours sans complexe.


Lisez ceci : comment cacher mes cheveux blancs


Affirmer votre style au naturel avec des cheveux poivre et sel

Cette couleur adoucit les traits et apporte plus de caractère, sans donner forcément une image vieillissante ou négligée. Parce que c’est plus naturel, les femmes peuvent être elles-mêmes, sans avoir à « tricher » à l’aide d’une coloration. Cela dit, l’apparition des cheveux blancs peut se faire de plusieurs manières. Certaines femmes ont des racines blanches très marquées, avec une ou deux mèches localisées sur le devant. Chez d’autres, la répartition est beaucoup plus diffuse sur l’ensemble de la tête. C’est pourquoi, au début, il est préférable d’être conseillée par un professionnel, afin d’avoir un résultat harmonieux.


Vous aimeriez peut-être : Marion Cottilard change sa couleur et opte pour le blond


Est-ce que les cheveux blancs sont pour moi ?

Si la couleur poivre et sel convient à différents styles de femmes, elle ne convient pas, en revanche, à toutes les natures de cheveux. S’ils sont trop frisés ou mousseux, elle ne sera pas adaptée, car cette texture réfléchit moins bien la lumière que les autres. Or, les cheveux gris ont besoin de beaucoup de brillance. De même, la proportion de cheveux blancs est déterminante. S’il y a trop de « poivre » et pas assez de « sel », il est conseillé d’attendre qu’ils soient un peu plus nombreux. Il existe une option qui est de décolorer vos cheveux avec un balayage et d’appliquer par la suite une coloration semi-permanente dans les tons de gris argenté-silver. L’autre option est de continuer à masquer vos cheveux à l’aide d’une coloration traditionnelle.


Sur le même sujet : Une nuance de gris pour chaque femme 


LES CHEVEUX BLANCS PAS À N’IMPORTE QUEL PRIX

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comment se passe la transition ?

Décider de laisser pousser ses cheveux blancs et de ne plus les cacher n’est pas forcément chose facile.

Les femmes appréhendent souvent cette phase de transition. Car la chevelure peut rapidement prendre un aspect anarchique, où se mêlent repousses naturel­lement blanches et mèches toujours colorées. Selon la longueur des cheveux, la période « zèbre » peut durer de six mois à un an. Au terme de cette période, on obtient un ensemble uniforme, soit poivre et sel, soit tout blanc. Mais il existe des solutions permettant d’accompagner cette transformation de manière beaucoup plus confortable.


Lisez aussi : comment se colorer les cheveux en gris 


Que faire si on arrête les colorations

Primo, on voile subtilement les longueurs. Toutes les six à huit semaines, le coloriste peut ainsi faire du sur mesure en travaillant presque mèche à mèche afin de créer un fondu. Son objectif est d’unifier l’ensemble en atténuant l’« effet barre » autant que possible. Sur les bruns et les châtains, il peut réaliser un microbalayage dans les nuances foncées (des gris et des noirs bleutés, par exemple). Tandis que sur les blonds, à l’inverse, il va plutôt dessiner des minivoiles d’éclaircissement léger

sur toutes les longueurs.

Secundo, on coupe régu­lièrement les pointes. On y pense quand les mèches naturelles apparaissent. Le premier réflexe consiste souvent à passer du long au court, de manière assez radicale. Ce n’est pas une obligation. De plus en plus de femmes choisissent de porter leurs cheveux longs, grâce à un carré décoiffé ou à des longueurs souples. Quoi qu’il en soit, courts ou longs, les cheveux blancs jaunissent sur les pointes, car ils s’oxydent facilement à l’air. On les « rafraîchit » tous les deux à trois mois.


Suivez-nous : PinterestFacebookInstagram


Photos : Pinterest

Source : Top Santé