VOUS AVEZ DÉCIDÉ DE NE PLUS TEINDRE VOS CHEVEUX BLANCS

Vous avez décidé de ne plus teindre vos cheveux, lecoloriste

Vous pensez laisser vos cheveux blanchir naturellement pour arrêter la teinture !

Vous avez décidé de gardez vos cheveux blancs, est-ce la bonne décision ?

Les premiers cheveux blancs apparaissent plus ou moins tôt et vous avez décidé de ne plus teindre vos cheveux. Il n’y a pas de règles! Face à ce nouveau look, les femmes réagissent chacune à leur façon. Certaines décident de laisser leurs cheveux blanchir naturellement, quand d’autres préfèrent camoufler les cheveux blancs et faire des colorations. Lorsque l’on décide de ne plus teindre ses cheveux, les raisons peuvent être de médicales, esthétiques où même monétaires. Peu importe la raison, lorsque vous décidez de ne plus teindre vos cheveux, votre choix est clair!  Vous avez choisi de passer au naturel et c’est bien ainsi. Cela vous demandera d’apprivoiser ses cheveux poivre et sel et votre question est est-ce la bonne décision ? Une chose qui est sûr, voici comment procéder pour conserver une allure jeune tout en mettant un terme à la coloration permanente.


Lisez aussi : Les 50 nuances de gris pour vous faire une tête


j’ai décidé de ne plus teindre mes cheveux et je veux revenir à mes cheveux naturels

Ludovic Berget, coiffeur coloriste pour L’Oréal Professionnel, du salon Studio à Dreux, nous a donné ses conseils. « Quand les cheveux ont été colorés justement pour camoufler les cheveux gris et qu’une femme veut passer sur sa teinte naturelle – gris – on essaie d’éclaircir petit à petit la couleur », explique-t-il. Pour d’autres  coloristes, le travail est réalisable avec le démaquillant capillaire pour enlever toute trace de colorant.


Vous aimeriez peut-être: Mes premiers cheveux blancs


La repousse bicolore pour de beaux cheveux gris

vous avez décidé de ne plus teindre vos cheveux,lecoloriste
Pinterest

La première étape, la plus difficile pour un grand nombre d’entre nous, c’est de laisser pousser ses cheveux sans les colorer. On entre alors dans une phase de bicolorité, avec des racines blanches et des longueurs encore colorées. Petit à petit, on raccourcit les pointes, jusqu’à obtenir la longueur désirée et un bel effet poivre et sel. Pour accélérer le processus, il est possible de couper les cheveux courts, après avoir laissé pousser un peu les racines, pour obtenir des cheveux gris plus rapidement. Pour celles qui souhaitent conserver leur longueur, il faudra faire preuve de beaucoup de patience, et passer par la case éclaircissement chez le coloriste.


Lisez aussi: Mes cheveux sont-ils gris ou blancs


UNE COUPE MODERNE POUR UNE CHEVELURE GRISE RAYONNANTE

Les cheveux gris n’existent pas en tant que tels. On obtient une chevelure grise avec le mélange des cheveux naturellement bruns ou colorés et les nouveaux cheveux blancs qu’on laisse apparents. Ceux-ci ont bien souvent une texture différente, ils sont plus durs, plus épais. Ils sont aussi moins malléables, il faut donc les dompter. On opte pour une coupe structurée, pour discipliner les cheveux gris. Il est conseillé d’adopter une coupe courte moderne, un joli carré ou un mi-long travaillé.

Les coupes longues demandent deux fois plus d’entretien. Pour obtenir une jolie couleur grise, votre coiffeur peut procéder à une décoloration progressive, un éclaircissement de vos cheveux, jusqu’à trouver le bon gris, la nuance de gris qui épousera parfaitement votre carnation. Et comme passer au gris n’est absolument pas synonyme de laisser-aller, on peut choisir de donner à son gris de beaux reflets perle ou cristal avec des colorations ton sur ton adaptées. Aussi, on se munit de soins déjaunissant pour se débarrasser des reflets jaunâtres qui ternissent tous les plus beaux gris argentés, et on applique régulièrement des sérums pour la brillance. Ludovic Berget insiste sur la patience : « Cela prend du temps d’obtenir un beau gris naturel, mais la patience en vaut la peine. »


Suivez-nous sur : FacebookInstagramPinterest


 

Ce diaporama nécessite JavaScript.


QUEL COULEUR DE CHEVEUX CHOISIR APRÈS 50 ANS

Quel couleur de cheveux après 50 ans, le coloriste

Colorer ses cheveux après 50 ans : des règles à suivre


Vous aimeriez peut-être : pourquoi les femmes préfèrent les colorations offertes en pharmacie


Comment choisir ma couleur de cheveux après 50 ans

Pendant un temps, je conseillais d’ailleurs à certaines clientes d’abandonner la teinture pour mettre leurs cheveux fragilisés au repos. Sauf qu’elles le vivaient mal, presque comme un tue-l’amour. Elles revenaient me voir en m’avouant qu’elles avaient l’impression de ne plus exister dans le regard des hommes », confie le coloriste parisien Christophe Robin. Aujourd’hui, avec le prolongement de l’espérance de vie, les aspirations des femmes mûres et leurs envies de beauté ont radicalement changé. Socialement et physiquement actives, elles acceptent leur âge sans abandonner pour autant leur volonté de se sentir désirables.


Vous aimeriez peut-être: Une coloration pour plaire et séduire


La meilleure couleur de cheveux pour les femmes après 50 ans 

C’est justement là que le choix de la coloration joue un rôle majeur. Trop uniforme, elle provoque un effet « casque » et accuse des repousses visibles en moins de deux semaines. Très dense, foncée, elle durcit et vieillit les traits, car le teint aussi se modifie avec l’âge. D’un blond terne et pâle, elle affadit l’ensemble du visage et met l’accent sur les cernes. Ajoutez à cela que, si les premiers cheveux blancs des quadragénaires ont tendance à être épais, au fil du temps ils deviennent plus fins et plus vulnérables aux opérations chimiques.

Une véritable problématique (et un budget) pour les clientes qui se rendent chez le coiffeur toutes les trois semaines. D’où l’intérêt, pour les professionnels, de trouver des solutions qui permettent de retarder les rendez-vous. Or les coloristes sont unanimes : moins on en fait, plus le résultat est flatteur. Comprendre, il ne s’agit pas de négliger sa teinte, mais au contraire de choisir des palettes naturelles, à la fois contrastées et transparentes. « Comme une couleur composée d’une multitude de nuances, qui s’apparenterait à un balayage mais sans les mèches marquées.

Ainsi, la repousse est moins visible et, dans certains cas, on peut même espacer les retouches, jusqu’à deux mois, explique Rodolphe, fondateur du salon Coloré par Rodolphe, à Paris. Pour les blondes, j’utilise deux, trois tons en posant le plus clair autour du visage pour flouter les futures racines. Aux brunes, je suggère un châtain clair ton sur ton qui voile la chevelure. »

image-6

Naturel et jeux de contrastes, c’est précisément ce que revendique L’Oréal Paris avec Excellence Age Perfect, sa nouvelle coloration à domicile pour cheveux matures qui diminue les proportions traditionnellement apportées aux colorants de couverture au profit des pigments à reflets. En attendant les châtains, plus difficiles à élaborer, ces formules offrent huit teintes de blond, du plus foncé au plus clair, et promettent, à l’aide d’une brosse, de fondre les cheveux argentés dans la chevelure, tout en minorant les démarcations à la repousse. « Rien de pire pour accentuer les racines qu’une couleur “casquante”. Nous avons donc imaginé un produit qui agit subtilement, en transparence, remarque Élisabeth ­Bouhadana, directrice de la communication scientifique de la marque. Par ailleurs, tous les blonds ne se valent pas. Celui qui sied à une fille de 20 ans ne convient pas forcément à une femme de 60 ans. Nous avons conçu des beiges élégants, en harmonie avec la peau plus pâle et plus fragile de ces consommatrices. »

Sublimer la carnation est également la proposition de Schwarzkopf avec Kératine Color, une teinture pensée pour harmoniser peau et chevelure, grâce à des pigments «  flatteurs de teint  » (dix-huit teintes, fin janvier).
Enfin, les professionnels rappellent l’importance de réparer ces chevelures fragilisées. En commençant par espacer les shampoings, un à 2 fois par semaine suffit – et en privilégiant les soins profonds à chaque lavage. Par exemple, un masque à l’huile posé sur les longueurs pendant une heure. « Le cheveu, blanc et coloré de surcroît, est comme un beau pull en cachemire : on doit en prendre soin pour le garder longtemps », conclut Rodolphe.

Source: Le Figaro

Photo: L’oréal Professionnel


COMMENT RECONNAÎTRE MA COULEUR DE CHEVEUX NATURELLE

comment reconnaître ma couleur de cheveux naturelle, lecoloriste

Pourquoi les femmes déterminées veulent retrouver leurs vraies teintes de cheveu naturelles

J’ai gardé un petit peu de gris

Depuis quelques années, les cheveux de couleur naturelle sont devenus une tendance auprès des jeunes femmes et des moins jeunes. Avec la folie des cheveux gris et même de la couleur argentée, la curiosité a poussé les femmes au cheveu coloré à redécouvrir la beauté de leur teinte de cheveu naturelle.

Vous aussi vous êtes une accro à la teinture de cheveux et vous avez oublié quelle couleur de cheveux vous aviez plus jeune. Maintenant que la folie pour le naturel est bien ancrée dans les moeurs, vous oseriez laisser au grand jour vos cheveux blancs prendre le vent. Pourquoi pas!

Une chose est certaine, vous devrez apprivoiser votre chevelure de couleur poivre et sel. Pour faciliter la transition et amortir le choc, vaut mieux les apercevoir seule devant la glace à la maison. La réalité sera moins douloureuse.


Vous aimeriez peut-être: ma couleur cheveu de base


COMMENT RECONNAÎTRE MA COULEUR DE CHEVEUX NATURELLE
Les pourcentages de cheveux gris

Il peut être difficile de reconnaître votre couleur de cheveu naturelle

Avec les années, vos cheveux naturels changent, ils deviennent grisonnants pour plusieurs raisons. Chez certaines femmes, les cheveux gris peuvent être localisés plus au-devant de votre tête, au niveau des tempes. Pour d’autres femmes, ils peuvent aussi être diffus. La génétique joue un rôle important dans la transition vers les cheveux blancs. Il se pourrait que vous ayez cette jolie crinière blanche que maman portait au début de sa quarantaine.

Détectez vos premiers cheveux gris 

Devenez une pro vous aussi, montrez votre savoir-faire à vos copines de filles avec vos connaissances, pourquoi vous n’offririez pas vos services et votre temps à vos copines de filles pour leurs colorations, saviez-vous que plusieurs grands coloristes ont commencé leur carrière par pur hasard simplement en aidant leurs copines de filles avec leur coloration à la maison. Pour commencer, il est  nécessaire de bien comprendre les 12 clés du Système Internationnal d’Analyse Capillaire pour vous orienter dans le processus d’un diagnostic capillaire complet. Par la suite, tout vous semblera plus facile et même qui sait ce sera peut-être pour vous un jeu d’enfant. Amusez-vous avec la coloration capillaire. Vous pourriez y découvrir une passion, un métier et un avenir.


Vous aimeriez peut-être: une coloration cheveux maison réussie


Les façons de découvrir quel niveau de couleur de cheveux vous avez maintenant

La clé est de déterminer son niveau de couleur naturel. Il existe une seule bonne façon de réussir et c’est de faire connaissance avec les 12 clés du Système International d’Analyse Capillaire. Ce système n’est pas sorcier, il vous permet de découvrir votre profil capillaire. En suivant les étapes vous vous assurerez de bien comprendre le processus utilisé par les coloristes pour créer la coloration cheveux idéale à la maison.

COMMENT RECONNAÎTRE MA COULEUR DE CHEVEUX NATURELLE

 

 

 

 

 

 


LES PREMIERS CHEVEUX BLANCS DE MON PÈRE

Les premiers cheveux blancs de mon père

La petite histoire du premier cheveu blanc raconté par le coloriste, il n’y a pas mort d’homme

Les premiers cheveux blancs de mon père n’est que souvenir

Je ne m’y attendais pas aussi rapidement! En effet, je n’avais que 23 ans. Les souvenirs de mes premiers cheveux blancs, ce sont ceux de mon père, du temps de son vivant. Ma mère avait pour habitude de lui couper les cheveux, comme une routine que l’on ne peut effacer. Cela se passait toujours les samedis soir après le repas du soir, pendant que nous  les enfants, prenions notre bain avant d’aller au lit pour dormir. Mon père disait d’un ton confiant : « l’eau chaude c’est l’idéal, ils vont s’endormir plus rapidement».


Vous aimeriez peut-être : Comment cacher mes cheveux blancs


Les cheveux de mon père étaient naturels de couleur grisonnantes

Je me souviens du rituel effectué par ma mère lors de chaque séance de coupe de cheveux du dimanche soir : ma mère qui connaissait très bien son homme, prenait d’abord bien soin de déposer une serviette blanche utilisée sur les épaules de mon père. Par la suite, elle sortait son peigne noir à tige et son ciseau à coupe avec de majestueuses lames pointues aussi longue que des lames des couteaux des grands chefs cuisiniers. À mon âge, tout était disproportionné à mes yeux comme son peigne son peigne. Elle utilisait son peigne lors de chaque rituel de coupe du dimanche soir. Grâce à sa grande dextérité et avec la force de l’habitude, elle réussissait presque qu’à tout coup à sillonner une raie élégante sur le côté gauche de la fragile tête de mon père du premier coup. Mon père n’était pas celui que la nature avait favorisé avec ses cheveux. Il aimait toutefois se faire couper les cheveux par sa femme. Selon ses dires, elle avait les mains pleines de chaleur. Je pense qu’il aimait beaucoup sentir la douceur de ses mains dans sa nuque.

Ma mère réussissait sans trop d’effort à le porter dans un état de semi-conscience, où il semblait s’évader dans les bras de Morphée… le temps de quelques secondes. Avec les années, nous avions fini par donner un nom à la stratégie de ma mère : le Coup de l’Assommoir.

La calvitie chez l’homme peut-être douloureuse

Les cheveux de mon père étaient plus visibles à l’arrière de sa tête qu’à l’avant : la calvitie avait commencé son œuvre assez tôt dans son cas. Ses cheveux bruns assez foncé à l’origine avaient perdu de la couleur et le gris avait graduellement étendu son emprise. Dans mes souvenirs de jeune homme, je me rappelle que la calvitie avait gagné sur le blanchiment de ses cheveux. On pourrait dire que la couleur de cheveu poivre et sel l’avait finalement rattrapé. Jamais j’ai entendu mon père se plaindre d’avoir hérité d’une chevelure si fragile. Au fil des années, j’ai moi-même appris à vivre avec moins de cheveux sur le crane. Plusieurs hommes ont de la difficulté à accepter leur calvitie.

C’est tout ce dont je me souviens concernant les cheveux blancs de mon père, car à peine quelques années plus tard, il fut atteint d’une maladie rare du foie et il perdit tous ses cheveux sous l’effet des traitements chimiques.

Je me souviens de ma mère lors de l’enterrement de mon père : ses cheveux étaient entièrement blancs. À l’époque, je n’avais jamais remarqué à quel point le processus avait été fulgurant. J’ai fini par comprendre que durant la maladie de mon père, ma mère avait mis fin à ses séances de coloration chez sa coiffeuse. Ses centres d’intérêt avaient probablement changé.

À chaque année en cette période des fêtes, je me rappelle de ce moment. Aujourd’hui, avec mes quarante ans et les cheveux presque tout blancs, je suis fière d’avoir hérité de la belle chevelure blanche de maman.


Lisez aussi : FacebookInstagramPinterest