Une coloration maison c’est magique!

une coloration maison c:est magique, lecoloriste

Les défilés nous le montrent, le champ des possibles en matière de coloration est aujourd’hui considérable. Et si nous faisions notre coloration maison ? Produits plus doux, techniques plus faciles, guide pratique à l’attention de celles qui veulent se lancer.

Les manufacturiers nous offrent toutes les possibilités afin de recréer votre look tant attendu. Pourquoi ne pas penser à une coloration maison, c’est magique.

401a447f40b3ba27e8fffaac87fe6908
Une coloration maison c’est magique

En douceur

Comme, à priori, on risque de passer à l’acte régulièrement (en moyenne toutes les quatre à six semaines), mieux vaut s’attacher les services d’une formule plus douce qui ne transige pas sur le soin. Sinon, le risque est grand d’agresser la fibre. On ne va pas vous surprendre : là encore, les huiles sont souveraines. En plus de nourrir et protéger le cheveu, elles boostent l’intensité et la prise des pigments. Cet hiver, les châtains sont les plus chanceuses : de nouvelles nuances arrivent en rayon, twistées de reflets froids qu’on valide pour leur fini d’une rare élégance. 

En finesse

Plus les cheveux sont matures, moins ils supportent une couleur trop chargée en pigments. D’abord parce qu’ils sont devenus plus fragiles et plus fins avec le temps, ensuite parce que l’uniformité a tendance à plomber le teint et durcir les traits du visage. À éviter absolument, surtout après 60 ans. D’où un nouveau segment de formules coloratrices « anti-âge », qui visent à apporter davantage de nuances et à colorer différemment selon que le cheveu soit blanc ou pas encore. Résultat : une teinte adoucie, fondue, presque méchée.


Vous aimeriez peut-être: Les plus belles colorations bronde de la saison


Sublimer sa couleur naturelle avec une coloration maison c’est magique

Passez incognito

On mise sur une formule hybride qui permet de réveiller un peu sa couleur sans la chahuter : l’oxydation est très légère et les pigments se déposent principalement en surface. Idéal pour apporter des reflets, de la brillance ou atténuer les premiers cheveux blancs des trentenaires. Au bout d’une dizaine de shampooing, les effets s’estompent et on ne risque pas d’effet racines puisque la couleur de base est respectée. Dans cette catégorie, on aime particulièrement les nuances qui transcendent les châtains et les bruns, tendance cet hiver comme on a pu le voir sur une majorité de défilés. Nous les appellerons semi-permanents, demi-permanents, les ton sur ton, les glossings. gardez en tête d’atténuer seulement vos premiers cheveux blancs. Oui! une coloration maison c’est magique.


Lisez: les courants colorations automne-hiver 2015-2016


Parce que, chez soi, on peut désormais se métamorphoser un peu ou considérablement.

L’hiver en rose

On se fait une dégaine de catwalk avec une couleur inattendue et éphémère. Après un ou deux shampoings, c’est oublié. Le mode d'emploi est simplissime : maquiller les cheveux sélectionnés de poudre pigmentée avec un vapo ou une craie à faire glisser.

L’astuce pour booster la tenue de la couleur rose ou autre est de vaporiser ensuite un peu de laques. Comme sur les défilés automne-hiver, on tire profit sur un rose tendre appliqué sur les demi-longueurs et pointes (vu chez Gucci), uniquement en racine (chez Maison Margiela) ou en total look (chez Louis Vuitton).

 

Virage à 180°

On peut aussi assumer le parti pris d’un platine, d’un noir de jais ou d’un rouge en longue durée.

blackandwhite4
Une coloration maison c’est magique

Certaines gammes de coloration permanente revendiquent des nuances explosives, clairement destinées à celles qui ne veulent surtout pas passer inaperçues : résultat profond grâce à des pigments intenses et à une formule très résistante.

Attention quand même aux transformations radicales même si, à 25 ans, on est moins frileuse quant à d’éventuelles conséquences sur l’état de la fibre…Demandez conseil auprès d’un coloriste professionnel.


 

 

Source: Marie Claire.fr